Vente au détail

Ces directives s’appliquent au secteur de la vente au détail.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières.

▪    En particulier pour les supermarchés et les centres commerciaux, la température corporelle pourra être relevée,
interdisant tout accès si elle est > à 37,5°C.

▪    Prévoir des règles d’accès, basées sur les caractéristiques de chaque exercice, afin d’éviter les rassemblements et d’assurer le maintien d’au moins 1 mètre de distance entre les clients.

▪    Assurer une grande disponibilité et accessibilité des dispositifs de lavage des mains avec des solutions hydro-alcooliques, en promouvant leur utilisation fréquente par les clients et les opérateurs.

▪    Dans le cas d’achats avec choix en autonomie et manipulation du produit par le client, la désinfection des mains devra être rendue obligatoire avant toute manipulation de la marchandise. En alternative, des gants à usage unique, à utiliser obligatoirement, devront être mis à la disposition de la clientèle.

▪    Les clients doivent toujours porter un masque, de même que les travailleurs lors de toute interaction avec les clients.

▪    Le préposé à la vente doit procéder à un lavage des mains fréquent avec des solutions hydro-alcooliques (avant et après chaque service rendu au client).

▪    Assurer quotidiennement le nettoyage et la désinfection des parties communes.

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air; si cela n’est techniquement pas possible, les mesures de renouvellement de l’air naturel doivent être davantage renforcées et dans tous les cas le nettoyage, une fois le système arrêté, des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination, selon les indications techniques mentionnées dans le document de l’Institut Supérieur de Santé.

▪    L’emplacement destiné à la caisse peut être équipé de barrières physiques (par exemple des écrans); en alternative, le personnel doit porter un masque de protection et avoir à disposition une solution hydro-alcoolique pour le lavage des mains. Dans tous les cas, privilégier les modes de paiement électronique.