Vous êtes dans Home / Info / Directives pour la réouverture des Activités Économiques et Productives / Services à la personne (coiffeurs, esthéticiennes et tatoueurs

Services à la personne (coiffeurs, esthéticiennes et tatoueurs

Ces indications s’appliquent au secteur des soins personnels: coiffeurs, barbiers, esthéticiennes et tatoueurs.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières.

▪    Permettre l’accès des clients uniquement sur réservation et conserver la liste des présences pendant une période de 14 jours.

▪    La température corporelle pourra être relevée, interdisant tout accès si elle est > à 37,5°C.

▪    La présence des clients à l’intérieur des locaux est limitée au temps nécessaire à la prestation du service ou du traitement. Permettre la présence d’un nombre limité de clients à la fois en fonction de la capacité du local (voir point suivant).

▪    Réorganiser les espaces, dans la mesure du possible en fonction des conditions logistiques et structurelles, pour garantir le maintien d’au moins 1 mètre de distance à la fois entre les postes de travail et entre les clients.

▪    Dans la mesure du possible, la zone de travail peut être délimitée par des barrières physiques appropriées pour éviter la contamination par gouttelettes.

▪    Dans les zones du local, mettre à disposition des solutions hydro-alcooliques pour le lavage des mains des clients et des opérateurs, avec la recommandation d’effectuer un lavage fréquent des mains. Supprimer la disponibilité de magazines et de matériel d’information à usage partagé.

▪    L’opérateur et le client qui, pendant toute la durée de la prestation, doivent maintenir une distance inférieure à 1 mètre, doivent porter, en fonction du service spécifique, un masque de protection des voies respiratoires (sous réserve pour l’opérateur de porter des équipements de protection individuelle sur mesure tels que le masque FFP2 ou la visière de protection, les gants, le tablier à usage unique, etc., associés à des risques spécifiques propres à sa fonction).

▪    Concernant en particulier les services d’esthétique et de tatouage, lorsqu’il fournit sa prestation nécessitant une distance rapprochée, l’opérateur doit porter visière de protection et masque FFP2 sans valve.

▪    L’opérateur doit procéder à un lavage des mains fréquent avec des solutions hydro-alcooliques (avant et après chaque prestation fournie au client) et utiliser des blouses/tabliers si possible à usage unique pour les esthéticiennes. Les gants doivent être différenciés entre ceux utilisés dans le traitement et ceux habituellement utilisés dans le contexte environnemental.

▪    Assurer un nettoyage et une désinfection adéquats des surfaces de travail avant de servir un nouveau client et une désinfection adéquate de l’équipement et des accessoires. Désinfection des postes de travail après chaque client. Assurer un nettoyage et une désinfection réguliers des sanitaires.

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air; si cela n’est techniquement pas possible, les mesures de renouvellement de l’air naturel doivent être davantage renforcées et dans tous les cas le nettoyage, une fois le système arrêté, des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination, selon les indications techniques mentionnées dans le document de l’Institut Supérieur de Santé.

▪    L’utilisation du sauna, du bain turc et des bains à remous est proscrite.

▪    Interdire l’accès aux environnements très chauds et humides (par exemple le bain turc) et au sauna. L’accès à ces structures ne pourra être autorisé que sur réservation à usage exclusif, à condition que l’aération, le nettoyage et la désinfection soient garantis avant toute utilisation ultérieure.

▪    L’emplacement destiné à la caisse peut être équipé de barrières physiques (par exemple des écrans); en alternative, le personnel doit porter un masque de protection et avoir à disposition une solution hydro-alcoolique pour le lavage des mains. Dans tous les cas, privilégier les modes de paiement électronique, éventuellement au moment de la commande.

▪    Dans les centres de massage et les centres de bronzage, aménager les espaces et les activités dans les zones des vestiaires et des douches afin d’assurer la distanciation d’au moins 1 mètre (par exemple, prévoir des postes d’utilisation alternée ou séparés par des barrières). Dans tous les vestiaires ou dans les espaces prévus pour se changer, les vêtements et effets personnels doivent être rangés dans son sac personnel, même s’ils sont déposés dans les casiers prévus à cet effet ; il est recommandé de proscrire le partage des casiers et de mettre des sachets à disposition pour ranger les effets personnels.

▪    Les massages sans gants sont autorisés à condition que l’opérateur, avant et après chaque client, procède au lavage et à la désinfection de ses mains et avant-bras et que, pendant le massage, il ne se touche jamais visage, nez, bouche et yeux. Cette recommandation s’applique également en cas d’utilisation de gants à usage unique.

▪    Le client doit utiliser un masque de protection des voies respiratoires pendant le massage.

▪    Le client accède à la douche autobronzante équipé de chaussons adaptés au contexte.

▪    La douche autobronzante entre un client et le suivant doit être correctement aérée et le clavier de commande doit également être nettoyé et désinfecté.

▪    Sur les lits destinés au bronzage et au massage, éviter l’utilisation partagée d’objets et de linge : la structure fournit au client tout le nécessaire pour le service. Ces lits doivent également être nettoyés et désinfectés entre un client et le suivant.

▪    Le linge doit être lavé à l’eau tiède (70-90°C) et avec un produit de lessive courant ; en alternative, procéder à un lavage à basse température avec de l’eau de Javel ou d’autres produits désinfectants.