Vous êtes dans Home / Info / Directives pour la réouverture des Activités Économiques et Productives / Formation Professionnelle

Formation Professionnelle

Ces indications s’appliquent aux activités de formation à dispenser dans différents contextes (salles de classe, laboratoires et entreprises), y compris les épreuves finales (théoriques et/ou pratiques), les activités de contrôle, d’accompagnement, de tutorat et d’orientation, collectives et individuelles, parmi lesquelles, à titre d’exemple mais non exhaustif:


▪    parcours d’éducation et de formation professionnelle également en modalité duale, visant à obtenir une qualification et un diplôme professionnel, tant dans les écoles de formation professionnelle que dans les instituts professionnels publics sous le régime du principe de subsidiarité;


▪    parcours d’enseignement supérieur dans le cadre du système éducatif régional (Instituts Techniques Supérieurs - ITS -, Instruction et Formation Technique Supérieures - IFTS -, etc.);


▪    parcours de formation et activités d’orientation pour l’insertion et la réinsertion professionnelle des adultes;


▪    parcours d’éducation des adultes et formation permanente;


▪    parcours de formation réglementée dispensés dans le cadre du système éducatif régional;


▪    parcours de formation continue dispensés dans le cadre du système éducatif régional.

Il convient de souligner qu’on entend par système éducatif régional l’ensemble des activités autour desquelles s’articule l’offre de formation régionale, dont les projets ont été approuvés par arrêté directorial.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières adoptés par chaque organisations, également compréhensible par les clients d’une autre nationalité.

▪    La température corporelle pourra être relevée, interdisant l’accès aux classes ou au siège de l’activité de formation
si elle est > à 37,5°C.

▪    Mettre à disposition des usagers et du personnel des bornes de solution hydro-alcoolique pour le lavage des mains en les installant également à plusieurs endroits dans les espaces destinés à l’activité, notamment à l’entrée et à proximité des sanitaires, et en favoriser une utilisation fréquente.

▪    Conserver la liste des sujets ayant participé aux activités pendant une période de 14 jours, afin de permettre
aux structures de santé compétentes d’identifier les contacts éventuels.

▪    Privilégier, dans la mesure du possible, l’organisation des activités en groupes aussi homogènes que possible (par exemple usagers participant au même cours; usagers de la même entreprise) et, à titre subsidiaire seulement, organiser des activités en groupes hétérogènes.

▪    Dans le cas des mineurs (14-17 ans), le respect des normes de sécurité et le maintien de la distanciation physique sont des objectifs qui ne peuvent être appliqués qu’en fonction du degré d’autonomie et de conscience et en tenant compte de l’âge de ces derniers. Par conséquent, sur la base de ces considérations, les activités devront être modulées dans chaque contexte spécifique.

▪    Dans la mesure du possible, concernant les exercices pratiques, privilégier l’utilisation des espaces extérieurs.

▪    Les espaces destinés à l’activité doivent être organisés de manière à assurer le maintien d’au moins 1 mètre de séparation entre les usagers; cette distance peut être réduite en utilisant les gestes barrières visant à prévenir la contamination par gouttelettes.

▪    Tous les usagers (professeurs, apprenants, tuteurs de classe, etc.), compte tenu du partage prolongé du même environnement, devront porter un masque de protection des voies respiratoires pendant la durée des activités et pratiquer un lavage des mains fréquent avec des solutions hydro-alcooliques. Pour les enseignants, il est possible de porter une visière transparente. Il est entendu que, lors des séances pratiques, les équipements de protection individuelle ordinaires, associés aux risques de chaque activité, devront être utilisés.
 
▪    Le nettoyage et la désinfection réguliers des lieux devront être garantis, dans tous les cas à la fin de chaque activité d’un groupe d’usagers, en accordant une attention particulière aux surfaces le plus fréquemment touchées, aux sanitaires et aux parties communes (par exemple zones de restauration, claviers des distributeurs automatiques de boissons et de snack).

▪    Tous les outils et équipements devront être nettoyés et désinfectés à chaque changement d’usager; dans tous les cas, une désinfection adéquate devra être garantie en fin de journée. Si l’activité ou l’équipement spécifique prévoit une utilisation fréquente et partagée par plusieurs sujets (par exemple dans le cas des cuisines industrielles et des équipements spécifiques associés), un nettoyage et une désinfection fréquents des mains ou des gants seront nécessaires.

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air; si cela n’est techniquement pas possible, les mesures de renouvellement de l’air naturel doivent être davantage renforcées et dans tous les cas le nettoyage, une fois le système arrêté, des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination, selon les indications techniques mentionnées dans le document de l’Institut Supérieur de Santé.

▪    Pour les stagiaires auprès de tiers, les dispositions/protocoles de la structure/entreprise d’accueil s’appliquent. En présence de plusieurs stagiaires dans la même structure/entreprise et en application de ces protocoles, il peut s’avérer nécessaire d’organiser les activités de stage selon des rotations à convenir avec l’élève, le responsable de l’entreprise/structure d’accueil et/ou le tuteur d’entreprise.