DISCOTHÈQUES

Toutes les activités de danse en plein air et en salle sont suspendues dans les discothèques, les salles de danse et autres lieux similaires, les lidos, les établissements balnéaires, les plages équipées, les plages publiques, les espaces communs des établissements d'hébergement ou autres lieux ouverts au public (Ordonnance Ministère de la Santé 16 août 2020).

Pour cette raison, sont aussi suspendues les instructions reportées ci-dessous, contenues dans  les lignes de guidage pour la réouverture des Activités Economiques et Productives (Décret du  Président du Conseil des Ministres 11 juin 2020).

----

Ces indications s’appliquent aux discothèques et autres clubs similaires destinés au divertissement (en particulier le soir et la nuit). Pour tout service complémentaire (restauration, productions musicales, spectacles, etc.), consulter les fiches thématiques spécifiques.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières, également compréhensibles par les clients d’une autre nationalité, à la fois à l’aide d’une signalétique et de panneaux spécifiques et/ou de systèmes audio-vidéo, et en faisant appel à du personnel chargé de surveiller et de promouvoir le respect des gestes barrières, y compris en faisant référence au sens de responsabilité du visiteur lui-même.

▪    Réorganiser les espaces de manière à assurer un accès ordonné et à éviter les rassemblements de personnes. Dans le seul but de définir la capacité maximale du club, garantir au moins 1 mètre entre les usagers et au moins 2 mètres entre les usagers accédant à la piste de danse. Dans la mesure du possible, organiser des parcours séparés pour l’entrée et la sortie.

▪    Prévoir un nombre de préposés à la surveillance du respect de la distanciation physique en fonction de la capacité du club, comme établi ci-dessus. À cet effet, l’utilisation de compteurs de personnes pour surveiller les accès est encouragée.

▪    Garantir, si possible, un système de réservation, de paiement des billets et de remplissage de formulaires, de préférence en ligne, afin d’éviter les rassemblements prévisibles, et dans le respect de la vie privée, tenir si possible un registre des présences, à conserver pendant une période de 14 jours.

▪    La température corporelle pourra être relevée, interdisant tout accès si elle est > à 37,5°C.

▪    L’emplacement destiné à la caisse, lorsqu’il n’est pas déjà équipé de barrières physiques (par exemple des écrans), devra éventuellement être adapté. Dans tous les cas, privilégier les modes de paiement électronique.

▪    Dans les armoires, les vêtements et les effets personnels doivent être placés dans des sacs spéciaux pour vêtements.

▪    Il est nécessaire de mettre des produits pour l’hygiène des mains à la disposition des usagers et du personnel dans plusieurs points des pièces, en prévoyant l’obligation pour les usagers de les utiliser avant l’accès et à la sortie de chaque zone destinée à la danse, à la restauration, aux toilettes, etc.

▪    En ce qui concerne la danse proprement dite, cette activité, dans cette phase épidémiologique actuelle, ne peut être autorisée que dans les espaces extérieurs (par exemple jardins, terrasses, etc.).

▪    Les usagers devront porter un masque de protection à l’intérieur et à l’extérieur lorsque la distanciation physique de 1 mètre ne peut pas être respectée. Le personnel de service doit porter un masque de protection et se désinfecter régulièrement les mains.

▪    Conformément aux indications générales contenues dans la fiche consacrée à la restauration, dans le cas des discothèques, la consommation de boissons au comptoir n’est pas autorisée. De plus, le débit des boissons ne peut avoir lieu que s’il est possible d’assurer le maintien rigoureux de la distanciation physique d’au moins 1 mètre entre les clients, qui devront accéder au comptoir de manière ordonnée et, si nécessaire, régulée.

▪    Les tables et les chaises doivent être disposées de manière à assurer le maintien d’au moins 1 mètre de distance entre les clients, à l’exception des personnes qui, conformément aux dispositions en vigueur, ne sont pas soumises à la distanciation physique. Ce dernier aspect relève de la responsabilité individuelle. Cette distance ne pourra être réduite qu’en recourant à des barrières physiques entre les différentes tables afin de prévenir la contamination par gouttelettes.

▪    Tous les objets fournis aux clients (par exemple, décapsuleurs, seaux à glace, etc.) devront être préalablement désinfectés.

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. En raison de la concentration et de la durée de présence des occupants, l’efficacité des installations devra être vérifiée afin d’assurer la conformité des débits d’air extérieur à la réglementation en vigueur. Dans tous les cas, la concentration de personnes doit être liée aux débits d’air extérieur effectifs. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air. Dans tous les cas, les mesures de renouvellement de l’air naturel et/ou à travers le système installé, doivent être davantage renforcées et, une fois le système arrêté, le nettoyage des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination. Si cela est techniquement possible, la capacité de filtrage de la recirculation doit être augmentée en remplaçant les filtres existants par des filtres de classe supérieure, assurant le maintien des débits. Dans les sanitaires, l’extracteur d’air doit être maintenu en fonctionnement continu.

▪    Pour les activités complémentaires impliquant le partage d’objets (par exemple jeux de table, billard), adopter des méthodes d’organisation visant à réduire le nombre de personnes manipulant ces objets et rendre toujours obligatoires le port du masque et la désinfection des mains avant chaque nouveau jeu. Dans tous les cas, les surfaces de travail, les tables de jeu et tout objet fourni aux usagers doivent être désinfectés avant et après chaque tour d’utilisation. Il est interdit d’utiliser des matériels de jeu pour lesquels la désinfection à chaque tour (jeux de cartes par exemple) de même que le maintien de la distanciation physique d’au moins 1 mètre (babyfoot par exemple) ne sont pas possibles.

▪    Assurer de façon régulière et fréquente un nettoyage et une désinfection des surfaces en accordant une attention particulière à celles qui sont le plus touchées par les usagers et aux toilettes.