Vous êtes dans Home / Info / Directives pour la réouverture des Activités Économiques et Productives / Bureaux ouverts au public

Bureaux ouverts au public

Ces indications s’appliquent aux activités de vente au détail sur les espaces publics qui peuvent être considérés comme ordinaires en raison de leur fréquence de déroulement; la réglementation de ces activités relève des municipalités qui doivent assurer:

▪    Le réagencement des espaces, également au moyen d’une signalétique au sol, pour permettre un accès ordonné et, si nécessaire, régulé, afin d’éviter les rassemblements de personnes et d’assurer le maintien d’au moins 1 mètre de distance entre les clients, à l’exception des membres de la même famille, des cohabitants ou de personnes qui, conformément aux dispositions en vigueur, ne sont pas soumises à la distanciation physique. Cet aspect relève de la responsabilité individuelle.

▪    Le maintien de la distanciation physique dans toutes les activités et leurs phases.

▪    Une grande disponibilité et accessibilité des dispositifs pour la désinfection des mains. En particulier, ces dispositifs doivent être disponibles à côté des systèmes de paiement.

▪    Le port de masques par les opérateurs et les clients.

▪    Une information pour assurer la distanciation des clients en file d’attente: positionnement à l’accès aux marchés
de panneaux écrits au moins en italien et en anglais pour informer la clientèle des comportements corrects à observer.

▪    Un plus grand espacement entre les stands et à cet effet, si nécessaire et dans la mesure du possible, un agrandissement de la zone de marché.

▪    L’identification d’une zone tampon pour chaque stand dans laquelle limiter la concentration maximale de clients
présents en même temps, dans le respect de la distanciation physique d’un mètre.

Le cas échéant, les municipalités pourront également envisager de suspendre la vente d’articles d’occasion.


Mesures à observer par le titulaire du stand

Ces indications s’appliquent au secteur des bureaux, publics et privés, des cabinets professionnels et des services administratifs qui prévoient un accès du public.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières.

▪    La température corporelle pourra être relevée, interdisant tout accès si elle est > à 37,5°C.

▪    Promouvoir le contact avec les clients, dans la mesure du possible, grâce à des méthodes de connexion à distance et des solutions technologiques innovantes.

▪    Favoriser l’accès des clients uniquement sur réservation en permettant la présence d’un nombre limité de clients à la fois en fonction de la capacité du local (voir point suivant).

▪    Réorganiser les espaces, dans la mesure du possible en fonction des conditions logistiques et structurelles, pour garantir le maintien d’au moins 1 mètre de distance aussi bien entre les postes de travail qu’entre les clients (et leurs éventuels accompagnateurs) en attente. Lorsque cela ne peut être garanti, le masque de protection des voies respiratoires doit être utilisé.

▪    Dans la mesure du possible, la zone de travail peut être délimitée par des barrières physiques appropriées pour éviter la contamination par gouttelettes.

▪    Dans les zones d’attente, mettre à disposition des solutions hydro-alcooliques pour le lavage des mains des clients, avec la recommandation de procéder à un lavage fréquent des mains surtout après un contact avec des magazines et du matériel d’information.

▪    L’activité de front office pour les bureaux à fort afflux de clients externes ne pourra être exercée que dans des postes de travail dédiés et équipés de vitres ou de parois de protection.

▪    L’opérateur doit procéder à un lavage des mains fréquent avec des solutions hydro-alcooliques (avant et après chaque service rendu au client).

▪    Pour les réunions (avec des usagers internes ou externes), les modalités à distance devront être en priorité privilégiées; en alternative, le respect du maintien de la distanciation physique d’au moins 1 mètre devra être garanti et, si une durée prolongée est envisagée, le port du masque aussi.

▪    Assurer un nettoyage des surfaces de travail avant de servir un nouveau client et une désinfection adéquate des équipements.

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air; si cela n’est techniquement pas possible, les mesures de renouvellement de l’air naturel doivent être davantage renforcées et dans tous les cas le nettoyage, une fois le système arrêté, des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination, selon les indications techniques mentionnées dans le document de l’Institut Supérieur de Santé.