Vous êtes dans Home / Info / Directives pour la réouverture des Activités Économiques et Productives / Structures d’hébergement et locations courte durée

Structures d’hébergement et locations courte durée

Ces indications s’appliquent aux structures d’hébergement hôtelier et extra-hôtelier, aux logements en gîte rural, aux locations de courte durée, aux structures d’hébergement touristique de plein air, aux refuges alpins et de randonnée et aux auberges de jeunesse. Ces indications doivent également être complétées, en fonction du contexte spécifique, par celles relatives à la restauration, à la baignade, aux piscines, aux salles de sport, aux établissements thermaux et aux centres de bien-être.


INDICATIONS GÉNÉRALES

Ces indications s’appliquent aux structures d’hébergement hôtelier, complémentaires (par exemple structures extra-hôtelières, locations de courte durée) et aux hébergements en gîte rural.

▪    Fournir une information adéquate sur les gestes barrières, également compréhensibles par les clients d’une autre nationalité, à la fois à l’aide d’une signalétique et de panneaux spécifiques et/ou de systèmes audio-vidéo, et en faisant appel à du personnel chargé de surveiller et de promouvoir le respect des gestes barrières, y compris en faisant référence au sens de responsabilité du visiteur lui-même.

▪    La température corporelle pourra être relevée, interdisant tout accès si elle est > à 37,5°C.

▪    Dans les espaces communs, il est obligatoire de respecter la distanciation physique d’au moins 1 mètre. Par conséquent, il est nécessaire de promouvoir et de faciliter le respect de cette mesure et de favoriser la différenciation des parcours au sein des structures, en accordant une attention particulière aux zones d’entrée et de sortie. À cet égard, il est conseillé d’afficher des panneaux d’information et/ou de délimiter les espaces (par exemple avec des autocollants à appliquer au sol, des balises, des bandes de marquage, etc.).

▪    La distanciation physique ne s’applique pas aux membres d’un même groupe familial, aux cohabitants, aux personnes qui occupent la même chambre et aux personnes qui, conformément aux dispositions en vigueur, ne sont pas soumises à la distanciation physique (ce dernier aspect relève de la responsabilité individuelle).

▪    L’emplacement destiné à la réception et à la caisse peut être équipé de barrières physiques (par exemple des écrans); en alternative, le personnel devra porter un masque de protection dans toutes les occasions de contact avec les clients. Dans tous les cas, privilégier les modes de paiement électronique et la gestion des réservations en ligne avec, dans la mesure du possible, des systèmes d’enregistrement automatisés des arrivées et des départs.

▪    Conserver la liste des personnes hébergées pendant une période de 14 jours : cette obligation est considérée comme remplie par la notification des personnes hébergées auprès de l’autorité de sécurité publique. En cas d’utilisation par les personnes hébergées de services accessoires (par exemple piscine, restaurant, centre de bien-être, etc.), il n’est pas nécessaire de répéter l’enregistrement.

▪    Le préposé au service de réception doit, à la fin de ses heures de travail, nettoyer la surface de travail et les équipements utilisés.

▪    Les clients doivent toujours porter un masque dans les espaces communs clos. Dans les espaces communs extérieurs, le masque doit être porté lorsqu’il n’est pas possible de respecter la distance d’au moins 1 mètre tandis que le personnel employé est tenu de toujours utiliser le masque en présence des clients et dans toutes les situations où il n’est pas possible de garantir la distanciation physique d’au moins un mètre.

▪    Assurer une grande disponibilité et accessibilité des dispositifs de lavage des mains avec des solutions hydro-alcooliques à différents endroits au sein de la structure en promouvant leur utilisation fréquente par les clients et le personnel employé. Supprimer la disponibilité de magazines et de matériel d’information à usage partagé.

▪    Chaque objet fourni au client par la structure doit être désinfecté avant d’être livré au client.

▪    L’utilisation des ascenseurs doit pouvoir permettre le respect de la distanciation physique, même avec un masque, et prévoir des dérogations éventuelles dans le cas de membres de la même famille, de cohabitants, de personnes occupant la même chambre et de personnes qui, conformément aux dispositions en vigueur, ne sont pas soumises à la distanciation physique (ce dernier aspect relève de la responsabilité individuelle).

▪    Assurer un nettoyage et une désinfection fréquents de tous les espaces et de toutes les pièces en accordant une attention particulière aux parties communes et aux surfaces le plus fréquemment touchées (mains courantes, interrupteurs d’éclairage, boutons des ascenseurs, poignées de portes et fenêtres, etc.).

▪    Favoriser le renouvellement de l’air en intérieur. Pour les systèmes de climatisation, il est obligatoire, si cela est techniquement possible, d’exclure totalement la fonction de recirculation de l’air; si cela n’est techniquement pas possible, les mesures de renouvellement de l’air naturel doivent être davantage renforcées et dans tous les cas le nettoyage, une fois le système arrêté, des filtres à air de recirculation doit être garanti pour maintenir des niveaux adéquats de filtration/élimination, selon les indications techniques mentionnées dans le document de l’Institut Supérieur de Santé.

▪    Pour les locations de courte durée, les mesures indiquées dans cette fiche doivent être appliquées, pour les parties compatibles. Au départ définitif du client, un nettoyage et une désinfection en profondeur des pièces, du mobilier, des ustensiles et, s’il est fourni, du linge sont recommandés.

▪    Pour les activités de restauration, les dispositions de la fiche spécifique s’appliquent.

▪    Interdire l’accès aux environnements très chauds et humides (par exemple le bain turc) et au sauna. L’accès à ces structures ne pourra être autorisé que si elles sont incluses en tant que service aux personnes occupant les chambres ou sur réservation à usage exclusif, à condition que l’aération, le nettoyage et la désinfection soient garantis avant toute utilisation ultérieure.


STRUCTURES D’HÉBERGEMENT TOURISTIQUE DE PLEIN AIR

▪    Les clients doivent toujours porter un masque dans les espaces clos (par exemple affectés aux activités commerciales, les parties communes et les sanitaires) et dans toutes les situations où il n’est pas possible de respecter la distanciation physique d’au moins un mètre (sauf pour les personnes appartenant à la même cellule familiale ou pour celles qui partagent les mêmes chambres à coucher). Pendant l’activité physique, le port du masque n’est pas obligatoire.

▪    Les moyens mobiles d’hébergement des clients (par exemple tentes, caravanes, camping-cars) devront être positionnés à l’intérieur d’emplacements délimités, de manière à garantir le respect des mesures de distanciation entre les différents équipements, de 3 mètres au moins entre les 2 entrées des unités habitatives, si elles sont face à face. La distanciation d’au moins 1,5 mètre devra être maintenue même si des accessoires ou équipements (par exemple, tables, chaises, transats, chaises longues) sont utilisés.

▪    Il est recommandé aux occupants de l’emplacement de nettoyer et désinfecter le mobilier extérieur et intérieur.

▪    Pour les sanitaires à usage commun, compte tenu de leur particularité dans le cadre de ces structures, procéder à des opérations de nettoyage au moins 2 fois par jour. En raison d’une plus forte affluence des clients, dans le cas d’une occupation supérieure à 70% des emplacements de la structure non équipés de sanitaires, (en excluant donc mobil-homes, bungalows et emplacements avec sanitaires privés), le nettoyage et la désinfection seront effectués au moins 3 fois par jour.

▪    L’intervention des agents d’entretien/personnel dans les appartements en présence des clients devra être effectuée de manière à garantir la distanciation physique d’au moins un mètre.


REFUGES DE MONTAGNE ET DE RANDONNÉE

▪    Dans la mesure du possible, la zone à l’extérieur du refuge doit être délimitée, permettant ainsi un accès réglementé. En présence de plaçages (tables, bancs, etc.), il est nécessaire d’installer une pancarte rappelant les gestes barrières et les distances de sécurité et de prévoir des parcours empêchant aux personnes de se croiser.

▪    Une borne de désinfectant pour les mains doit être placée à l’entrée de la zone.

▪    Le responsable de la zone doit devra inviter les clients à respecter la distanciation physique d’au moins 1 mètre et à utiliser des équipements personnels, tels que les masques de protection. La distanciation ne s’applique pas aux familles, aux cohabitants, aux personnes qui partagent la même chambre et aux personnes qui, conformément aux dispositions en vigueur, ne sont pas soumises à la distanciation physique (ce dernier aspect relevant de la responsabilité individuelle).

▪    Il est obligatoire d’utiliser des nappes/sets de table à usage unique et de procéder à la désinfection de la table et des chaises avant la réutilisation des places.

▪    Seul le service à la table ou à emporter est effectué.

▪    Une partie des places assises extérieures est réservée à la restauration sur réservation.

▪    Dans les zones extérieures, lorsqu’il y a un espace spécial pour les pique-niques, ce dernier doit être à accès limité. Il est conseillé, dans la mesure du possible, de prévoir une couverture extérieure avec gazébos, tentes, auvents, limitant ainsi la pression excessive à l’entrée du refuge.


Accueil en refuge

▪    L’entrée au refuge est régulée en fonction du nombre de personnes prévu et on ne pourra y accéder qu’en utilisant les équipements de protection prévus (masque).

▪    Le service au comptoir ne peut pas être effectué, seul le service à la table est possible.

▪    Dans la mesure du possible, il est nécessaire d’identifier des parcours à l’intérieur du refuge qui empêchent aux personnes de se croiser.

▪    Les nuitées et la fourniture des repas sont possibles de préférence sur réservation et un registre des présences devra être conservé pendant au moins 14 jours.

Accès aux zones internes du refuge
▪    Le déplacement entre les pièces du refuge a lieu uniquement en utilisant les équipements de protection. Les clients ne pourront pas se déplacer dans la zone de nuit des refuges avec leurs chaussures de marche : ils devront se chausser de leurs propres pantoufles.

▪    Dans le cas où l’occupation maximale prévue des places assises pour la restauration dans le refuge est atteinte, dans le respect des distances de sécurité, l’exploitant doit placer à l’entrée un panneau qui en bloque l’accès.

▪    Un nettoyage et une désinfection minutieux seront effectués au moins 2 fois par jour. Une attention particulière sera accordée au nettoyage et à la désinfection des sanitaires, des douches et des lavabos communs. Dans tous les cas, des kits de nettoyage et de désinfection devront être fournis ou mis à la disposition des clients pour une utilisation autonome avant l’utilisation du service.


Chambres à coucher


▪    À l’entrée de chaque chambre, une borne de gel désinfectant doit être disponible.

▪    Le lit doit comprendre un matelas avec une housse de matelas en tissu lavable, un set à usage unique composé d’une housse de matelas et d’une taie d’oreiller à usage unique, ou éventuellement du linge en tissu lavable à 90°C. L’utilisation d’un sac de couchage personnel demeure toutefois obligatoire.

▪    Si l’on souhaite utiliser des draps à usage unique, ceux-ci s’ajouteront à la housse de matelas et à la taie d’oreiller à usage unique.

▪    Dans les chambres avec des places de couchage proches l’une de l’autre, lorsque les clients sont soumis au respect de la distanciation physique, des mesures spécifiques et plus prudentes devront être prises: garantir une distanciation physique d’au moins un mètre, avec une distance entre les lits de 1,5 mètre.


AUBERGES DE JEUNESSE

▪    Dans la mesure du possible, la zone à l’extérieur de l’auberge doit être délimitée, permettant ainsi un accès réglementé. En présence de plaçages (tables, bancs, etc.), il est nécessaire d’installer une pancarte rappelant les gestes barrières et les distances de sécurité et de prévoir des parcours empêchant aux personnes de se croiser.

▪    Une borne de désinfectant pour les mains doit être placée à l’entrée de la zone.

▪    Dans les zones extérieures, lorsqu’il y a un espace spécial pour les pique-niques, ce dernier doit être à accès limité. Il est conseillé, dans la mesure du possible, de prévoir une couverture extérieure avec gazébos, tentes, auvents, limitant ainsi la pression excessive à l’entrée de l’auberge.

Réception à l’auberge
▪    Les nuitées et l’éventuelle fourniture des repas sont possibles de préférence sur réservation et un registre des présences devra être tenu et conservé pendant au moins 14 jours.

Accès aux espaces/services communs
▪    Le déplacement entre les pièces de l’auberge a lieu uniquement en utilisant les équipements de protection. Les clients ne pourront pas se déplacer dans la zone de nuit avec leurs chaussures : ils devront se chausser de leurs propres pantoufles.

▪    Dans le cas où l’occupation maximale prévue des places assises pour la restauration dans l’auberge est atteinte, dans le respect des distances de sécurité, l’exploitant doit placer à l’entrée un panneau qui en bloque l’accès.

▪    Pour accéder aux toilettes et aux douches de la structure, qui devront être nettoyés plusieurs fois par jour, il est nécessaire de mettre à disposition des produits désinfectants pour les mains.

▪    Les parties communes (salles de bains, toilettes, douches, lavabos, éviers), lorsqu’elles sont présentes, devront être gérées de manière à en permettre l’usage en respectant la distanciation physique d’au moins un mètre et en évitant les rassemblements.

▪    Un nettoyage et une désinfection minutieux seront effectués au moins 2 fois par jour. Une attention particulière sera accordée au nettoyage et à la désinfection des toilettes, des douches et des lavabos communs. Dans tous les cas, des kits de nettoyage et de désinfection devront être fournis ou mis à la disposition des clients pour une utilisation autonome avant l’utilisation du service.

Chambres à coucher
▪    À l’entrée de chaque chambre à partager et sans sanitaires, une borne de gel désinfectant doit être disponible.

▪    Le lit doit comprendre un matelas avec une housse de matelas en tissu lavable, un set à usage unique composé d’une housse de matelas et d’une taie d’oreiller à usage unique, ou éventuellement du linge en tissu lavable à 90°C.

▪    Si l’on souhaite utiliser des draps à usage unique, ceux-ci s’ajouteront à la housse de matelas et à la taie d’oreiller à usage unique.

▪    Dans les chambres avec des places de couchage proches l’une de l’autre, lorsque les clients sont soumis au respect de la distanciation physique, des mesures spécifiques et plus prudentes devront être prises : garantir une distanciation physique d’au moins un mètre, avec une distance entre les lits de 1,5 mètre.


LOCATIONS COURTE DURÉE

▪    En plus du respect des indications générales, au départ définitif du client, un nettoyage et une désinfection minutieux des pièces, du mobilier, des ustensiles et, s’il est fourni, du linge sont recommandés. En outre, afin de protéger toute personne résidant ou séjournant dans le même bâtiment où l’activité de location de courte durée a lieu, un nettoyage et une désinfection minutieux des parties communes (par exemple ascenseurs, halls d’entrée, escaliers, portes, etc.) doivent également être garantis.