Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Palerme

Palerme

Première ville grecque et romaine, ensuite capitale arabe conquise par les Normands et par les Souabes, Palerme est  également un lieu où cohabitent harmonieusement les richesses de la culture arabe et normande, le style baroque et liberty des monuments des palais et des rues du centre, des théâtres, des jardins et des marchés.Palerme, CathédraleL’influence de ce passé multiethnique est bien visible en observant la Cathédrale, un bâtiment majestueux dont la construction a commencée au cours du XII siècle et qui a été remanié plusieurs fois, qui se compose d’une coupole remontant au VIIIe siècle et d’un clocher médiéval. Bâtie sur une basilique préexistante, transformée ensuite en mosquée par les arabes et convertie avec les normands en lieu de culte chrétien, la cathédrale est enrichie de décorations gothiques. Elle abrite les reliques de Santa Rosalia (Sainte Rosalie) patronne de la ville, et accueillit également les tombes des empereurs, dont celles de Roger II de Sicile et Frédéric II. 

En proximité de la cathédrale surgit le Palais des Normands: à l’origine une construction arabe, depuis toujours siège du pouvoir. Insérée dans le corps du palais, nous retrouvons la chapelle Palatine, riche en mosaïques d’influence byzantine qui, en considérant également celles de la chapelle de Santa Maria dell’Ammiraglio (Sainte-Marie-de-l'Amiral, ou église de la Martorana), sont de véritables chefs-d’œuvre artistiques. 
L’élégante église de la Martorana, avec son haut clocher en arcades, remonte à l’époque normande, tandis que la fontaine monumentale Pretoria, qui se trouve sur la place qui porte son nom, est d’époque baroque. 
La rue qui relie la cathedrale à l’église de la Martorana, traverse la place Vigliena, aussi appelée i "Quattro canti" (Quatre chants), un carrefour décoré de statues et de fontaines du VIIe siècle.

Le bâtiment de l'Hotel de Ville du VIIe siècle, qui donne sur la place Pretoria, vante une splendide fontaine du VIe siècle, qui se compose de 644 blocs de marbre. Dans cette zone, les rues portent des noms italiens, arabes et juifs. 
De cet endroit il est possible de descendre vers la mer, en passant par Vuccirìa, le plus animé et le plus ancien marché de la ville, sur la place San Domenico (Saint-Dominique), où surgit l’église homonyme qui est certainement parmi les plus intéressants bâtiments civils baroques. 
L’église déconsacrée de San Giovanni degli Eremiti (Saint-Jean des Ermites), d’époque normande, qui se fait remarquer pour ses coupoles en style orientale, fut édifiée sur les fondations d’une ancienne mosquée. 
Au cœur de la vieille ville, se trouve l’imposant édifice du IVe siècle appelée "Steri" (du terme hosterium, palais fortifié). Autrefois prison et tribunal, il est actuellement le siège du rectorat de l’Université. Pas très loin on retrouve l’église de Santa Maria degli Angeli (Sainte-Marie-des-Anges) et le Palais Abatellis, qui abrite la Galerie régionale avec des œuvres d’art et des tableaux qui couvrent une période allant du Moyen âge au VIIIe siècle.  

La partie la plus moderne de Palerme se trouve de l’autre côté de la ville. En passant le Teatro Massimo (néoclassique) , temple de la lyrique, sur la place Politeama, on peut apercevoir le grand théâtre de la ville, le Théâtre Politeama Garibaldi de style pompéien, érigé au cours de la moitié du IXe siècle. 
N’oublions pas le caractéristique "Teatro dei Pupi", le théâtre des marionnettes, dont les "acteurs" principaux sont Charles Magne et ses Paladins.   
Le long de la via Libertà, à l’ombre des arbres, on rentre dans une zone où dominent l’architecture du IXe siècle et le style liberty. Ses symboles sont les rues carrées et mouvementées. Le Jardin botanique, fondé en 1789 est célèbre pour ses exemplaires provenant du monde entier. 
En s’éloignant du centre nous retrouvons la Zisa (sur la place homonyme) et la Cuba (sur le corso Calafatimi), des constructions en style orientale, remontant au royaume de Guillaume II.

Les alentours de Palerme sont tout aussi charmants. Mondello, la plage palermitaine, est par exemple réputée pour sa mer aux eaux cristallines. C’est ici que les "polipari" vendent le poulpe bouilli et coupé en morceaux. Enfin, ne renoncez surtout pas à l’ambiance animée des marchés alimentaires de Vuccirìa ou de Ballarò. Et aux amants des antiquités, nous suggérons une visite au Papireto.

Informations utiles

Liens utiles
Région Sicile Tourisme 
pti.regione.sicilia.it/

Commune de Palerme
www.comune.palermo.it/

Musées, Eglises et Monuments
Chapelle Palatine
www.federicosecondo.org

Cathédrale Aire Monumentale (trésor-crypte-sépultures royales)
www.cattedrale.palermo.it

Les trésors de la Loge  
(Oratoire du Rosaire de Saint Dominique, Oratoires du Rosaire de Santa Cita, Église de Saint Georges des Génois, Église de Santa Cita, Église Sainte-Marie-de-Valverde)
www.palermocultura.it/MediaCenter/FE/articoli/tesori-della-loggia.html

Théâtre Maxime
www.teatromassimo.it

Orchestre symphonique sicilienne (Théâtre Politeama) 
www.orchestrasinfonicasiciliana.it