Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Noto

Noto

Noto, dans la province de Syracuse, est un petit bijou du baroque sicilien. Un magnifique petit village perché sur un haut-plateau dominant la Vallée de l’Asinaro. 
Important centre sicule, romain, byzantin et, ensuite arabe, il fut détruit au moment de sa plus grande splendeur par le tremblement de terre de 1693. Cela dit, grâce à une savante reconstruction, 
Noto est devenue une splendide ville d’art inscrite au patrimoine Unesco avec Caltagirone, Militello, Catane, Modica, Palazzolo, Raguse et Scicli. 
L’extraordinaire beauté de Noto et des autres communes reconstruites après le séisme caractérise tout le Val di NotoNotoLes travaux de reconstruction ont été réalisés par de grands architectes, dont la plupart venant de l’Ecole romaine. 
C’est la raison pour laquelle le style baroque romain, bien que revisité, est nettement dominant. 
Le résultat dépassa largement les attentes et la reconstruction à conféré à chaque ville un style particulier: du style baroque aux nuances gris foncé de Catane, obtenu par l’utilisation de la pierre lavique, aux architectures lumineuses de Noto, aux tonalités couleurs miel. 

La ville médiévale, dont il reste des traces des remparts et du château, correspond à l’ancienne Neto. 
Par ailleurs, la conception de la nouvelle ville est d’inspiration baroque, avec des rues amples et rectilignes, de places avec de magnifiques escaliers dominées par des églises et des palais. 
Parmi les places nous signalons les trois places principales: la place de l’Immacolata (de l’Immaculée) avec l’église portant le même nom, la place du Municipio (de l’hôtel de ville) entourée de quatre grands bâtiments – le palais communal, l’église du Saint-Sauveur (1791-1801), le palais épiscopal et le magnifique Dôme Saint-Nicolas daté 1771 qui domine un escalier spectaculaire- et la Place XVI Maggio qui accueille l’église de San Domenico (Saint Dominique) remontant à 1727 avec une façade curviligne et le couvent dominicain avec sa magnifique porte en bossage rustique (style bugnato).  
L’Eglise du Crocifisso (du Crucifix) abrite la statue de la Vierge de la Neige réalisée par le sculpteur Francesco Laurana en 1471. 
Mis à part Noto et les autres charmantes petites villes baroques, les amateurs des civilisations anciennes ne voudront surtout pas manquer une excursion dans les alentours où se trouvent des sites archéologiques de grand intérêt comme les cités grecques d’Eloro et Camarina, le théâtre grec de Palazzolo Acreide, la Nécropole de Pantalica, également inscrite au patrimoine Unesco, le village préhistorique de Castelluccio ou, encore, la villa romaine de Tellaro. 
La commune de Noto se prête à être visitée tout au long de l’année. 
En été vous pourrez alterner les visites culturelles à des moments de détente à la mer cristalline de la Sicile, tandis qu’en automne et en hiver vous pourrez parcourir la route du Vin du Val di Noto, qui traverse six communes de la Sicile sud-orientale: Palazzolo, Avola, Noto, Rosolini, Pachino et Ispica. 

Curiosités 
Appelée Neas par les Sicules, Neaton par les Grecs et Netum par les Romains, le nom actuel de "Noto" fut conféré à la cité par les Romains. "Noto" a la même signification en arabe et en italien (Noto – Connu), et le nom voulait rendre hommage à la beauté et à l’importance de la ville.   

Informations utiles

Informations utiles
Liens utiles


Site Région Sicile Tourisme


Commune de Noto

Province de Syracuse


Bureau d'Information Touristique 

I.A.T. (Bureau d'Information et Accueil Touristique) Syracuse
Via San Sebastiano, 43, 96100 Syracuse (SR). 
Tél. +39 0931481232, 093167710, Fax +39 0931468287


Comment arriver

En train
Gare de Syracuse Trenitalia

En avion
Aéroport de Catane 

En bus
Lignes de bus 
A.S.T.
INTERBUS