Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Naples

Naples

Naples est l'une des plus grandes et charmantes villes d’art de la Méditerranée. Chef-lieu de la région de Campanie, la ville de Naples est la troisième commune italienne après Rome et Milan. La ville domine le golfe homonyme, qui s’étend de la péninsule de Sorrente jusqu’à l’aire volcanique des Champs Phlégréens  offrant une vue époustouflante sur l’imposant Vésuve et sur les trois magnifiques îles – Capri, Ischia et Procida- qui paraissent des petits bijoux émergeant de la mer. Mise à part que pour ses merveilleux paysages, Naples doit sa réputation à son charmant centre historique qui raconte 2500 ans d’histoire et qui est inscrit depuis 1995 sur la World Heritage List de l’UNESCO. Naples - Coucher du soleilNaples est une ville où les superpositions historiques et archéologiques créent des itinéraires de visite absolument particuliers et fascinants. Il ne reste pas grand-chose des traces "parthénopéennes": des témoignages de l'ancienne ville grecque des origines sont retrouvables dans les murs qui traversent la via (rue) Mezzocannone. Les ruines romaines sont décidément plus nombreuses: parmi les autres se distinguent l’aire archéologique de San Lorenzo Maggiore (Saint- Laurent Majeur), située en plein centre, qui inclut une partie de l’agora grecque du Ve siècle av. J.-C., et les nombreuses pièces archéologiques romaines remontant à l’époque où la ville était déjà une "métropole".

La vie quotidienne et artistique de Naples a lieu dans les ruelles et les quartiers grouillant de monde et de monuments, comme le quartier Sanità et la zone des quartieri spagnoli (quartiers espagnols) née durant le XVIe siècle, tout comme dans les rues principales. En prenant l’artère principale nommée "Spaccanapoli"(appelée ainsi car elle divise - "spacca"- en deux l’ancienne ville), les visiteurs peuvent partir de l’église de Gesù Nuovo (du Jésus Nouveau), avec sa façade récupérée d’un palais seigneurial du XVe siècle, en passant par la Basilique de San Domenico Maggiore de l’époque de la Maison d'Anjou-Sicile, et terminer le tour en remontant la via Duomo qui mène à la magnifique Cathédrale. Restructuré à plusieurs reprises pour remédier aux dommages causées par les tremblements de terre, le Dôme a été bâti sur des construction préexistantes. L’élan vertical de l’actuelle façade lui a été conféré par Enrico Alvino, architecte du XIXe siècle. À l’intérieur se trouve la Cappella del Tesoro di San Gennaro  (Chapelle du Trésor de San Gennaro) qui abrite les reliques du sang du saint. 

Un deuxième itinéraire qu’il est possible de suivre a comme point de départ la place Bellini, réputée pour ses cafés littéraires. Le parcours se poursuit sous les arcades médiévales du palais Filippo d’Angiò (Philippe Ier d'Anjou,) situé dans la Via Tribunali et aboutit à Castel Capuano. Il s’agit de l’un des quatre châteaux qui dominent Naples avec le Castel Sant’Elmo, le Castel dell’Ovo et la forteresse-palais Castel Nuovo, aussi appelée "Maschio Angioino", realisée sous le royaume de Charles Ier d’Anjou. 

Depuis le Maschio Angioino il est possible d’opter pour un troisième itinéraire en sens inverse en partent de la piazza del Plebiscito (place du Plébiscite) contournée par la Basilique de San Francesco da Paola (Saint François de Paule), dont les formes rappellent le Panthéon de Rome, et du Palais Royal, la résidence de la Maison de Bourbon. Parmi les édifices digne d’être visités, nous signalons également le Monastère de Santa Chiara (Sainte Claire) avec les splendides décorations du cloître des Clarisses, la Basilique de San Lorenzo Maggiore (Saint-Laurent Majeur), qui conserve les témoignages des structures gréco-romaines dans le cloître intérieur, le Palais Royal de Capodimonte avec les Galeries Nationales qui rassemblent des œuvres de Titien, de Raphaël, du Corrège, de Masaccio, de Mantegna et du Caravage et qui abritent différents musées parmi lesquels le Musée Civique Gaetano Filangeri. 

L’intense vie culturelle de cette "capitale de l’art" se déroule le long des cafés et de la Galerie Umberto I (Humbert Ier), qui est également très fréquentée le soir, quand Naples se transforme en ville universitaire: la ville de la musique, de la pizza et de la bonne ambiance.