Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Matera

Matera

Visiter Matera, c'est comme retourner dans un passé oublié. Lorsqu'on visite cette charmante petite ville de Basilicate, on a la sensation de mettre les pieds dans une Crèche vivante. Ce n'est pas un hasard si Matera est aussi appelée la "deuxième Bethlehem", elle a été le décor de films comme "La Passion du Christ" de Mel Gibson et "L'Évangile selon saint Matthieu" de Pier Paolo Pasolini. MateraDans les années cinquante, la population qui vivait dans les grottes creusées dans la montagne fut contrainte d'abandonner leurs maisons pour s'installer dans des quartiers modernes. Personne n'aurait pensé que ces grottes, les «Sassi» (habitats creusés dans le rocher), allaient devenir le symbole d'une ville en renaissance. En 1993, l'UNESCO a inscrit les "Sassi" de Matera sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité, comme un système et un modèle de développement millénaires qui doit être préservé pour les générations à venir. Les "Sassi" sont reconnus comme un modèle de vie en parfaite harmonie avec l'environnement, s'intégrant dans celui-ci tout en exploitant ses ressources, sans l'altérer.

Un peuple qui vivant au entre les “Sassi”
La roche environnante de Matera est appelée "calcarénite" par les géologues et tufo (tuf) par les gens communément. Les maîtres artisans de cette région ont appris à travailler avec elle depuis les temps anciens. Le matériau friable et adaptable est fournis en grande quantité par les montagnes surplombant la ville, et pour les gens de Matera cela semblait tout à fait normal d'aller en-haut de la montagne et de creuser directement dans la roche pour construire leur maison. Ce qui était extrait, était ensuite travaillé ensuite pour devenir la façade de l'habitation. 

Une fois la première maison construite, se sont ajoutées d'autres, et d'autres, pour devenir finalement une série d'habitations, de galléries et de ruelles qui passent les unes sur les autres, et se transforment en cette magie appelée Sassi, une gigantesque sculpture, un miracle de l'urbanisme, finalement reconnu patrimoine mondial de l'humanité. A partir de ce moment, d'importants travaux de rénovation et de restauration ont été réalisés, et aujourd'hui, une visite dans les Sassi, est synonyme de véritable voyage dans le temps, dans le passé de ce peuple.

Cependant Matera, ce ne doit être identifiée uniquement avec les Sassi. 
En réalité la ville regorge de différents domaines d'époques diverses. Le quartier de Civita est le plus vieux quartier de la ville, qui en raison de ses caractéristiques peut être considérée comme une forteresse naturelle, avec le Duomo romanico (Cathédrale Romane), construit aux alentours de 1268 à 1270 sur l'Acropole, qui dispose à l'intérieur de riches œuvres d'art, dont une Sainte Vierge byzantine du XIIIe siècle appelée "de la Bruna". La partie du Moyen Age et de la Renaissance se trouve le long de “il Piano”, aux bords des Sassi. Et enfin il y a la nouvelle ville, avec des bâtiments modernes très élégants réalisés par de célèbres architectes italiens.Beaucoup d'églises de Matera se sont construites entre le XIIIe et le XIXe siècle, avec un grand nombre de style baroque, parmi celles-ci, S. Giovanni, S. Domenico e il Duomo sont les plus anciennes. 

Le Parc de la Murgia
Matera représente en quelque sorte, le symbole de la culture rurale qui parvient encore à maintenir ses propres traditions. La plus haute expression de l'art rupestre qui s'est développée dans la région de Matera est dans les nombreuses églises creusées dans le tufo, disséminées sur le haut plateau ou incorporées dans le tissu urbain des Sassi de Matera.

INT
ÉRESSANT À SAVOIR...

L'ENO-GASTRONOMIE
L'eno-gastronomie est variée: le pain et les pâtes produites avec le Grano Duro (blé dur) de Matera sont célèbres. Le pain est souvent utilisé dans la préparation des plats comme pour la “cialledda calda (chaude)” recette à base d'oeuf, de laurier, d'ail et d'olives sur du pain cuit et la “cialledda fredda (froide)” faite avec du pain humide, des tomates et de l'ail.Ne manquez surtout pas le bon vin de Matera qui lui a permis d'obtenir l'appelation controlée “Doc Matera”, produit dans diverses villes de la région, avec du raisin Aglianico, Sangiovese, Primitivo, Greco et Malvasia di Basilicata

ARTISANAT
Encore aujourd'hui les artisans, héritiers de secrets anciens, créent des petits chefs-d'œuvre uniques en travaillant le bois, le tufo, le papier mâché et l'argile. Charpentiers et sculpteurs confectionnent des meubles et des objets typiques de la culture paysanne comme des coffres, des berceaux et des cuillères en bois. Les céramistes fabriquent des cruchons, des tasses et un sifflet typique appelè “coucou”, en terre cuite polychrome.

FÊTE DE LA SAINTE VIERGE DE LA BRUNA
Les touristes ne doivent pas manquer cette fête très ancienne qui est célébrée le 2 Juillet, tous les ans sans interruption depuis que le pape Urbain VI, ancien archevêque de Matera, a décrété l'événement en 1380. La fête commence par la procession “dei pastori” (des bergers) qui accompagne la peinture de la Vierge à travers les rues principales de la ville. Après la célébration de la Sainte Messe dans la Cathédrale, la statue de la Madonne de la Bruna du XVIIIe siècle est hissée sur un char triomphal, réalisé chaque année par un artiste local, et escorté par des cavaliers en costume d'époque. Le char est ensuite pris d'assault et détruit en un instant par une grande foule qui essaie par tous les moyens de s'acaparer une pièce qui portera chance à son propriétaire pour une année complète. La fête se termine par des feux d'artifice qui illuminent les quartiers des Sassi et les grottes de Murgia.

 

 

Informations utiles