Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Bologne : ville cultivée, jeune, créative

Bologne : ville cultivée, jeune, créative


Cultivée, généreuse et accueillante, Bologne est une ville de plaisirs intenses qui sauront exalter vos sens et votre esprit. Suivez-nous à travers ce circuit à la découverte de ses symboles et de ses délices.

Bologne - Émilie-Romagne

 

1. Ville cultivée et jeune

 

Bologne est probablement la seule ville italienne à avoir trois surnoms. Le premier est "la Dotta" (la savante). C’est ici qu’est née en 1088 la première université du monde occidental et son Université attire encore aujourd'hui des étudiants de toute l'Italie et du monde entier: dans ses rues, ses ruelles et sous ses arcades, on peut respirer un air de jeunesse toujours en pleine effervescence.

Piazza Maggiore, Bologne - Émilie-Romagne

La ville a été Capitale européenne de la culture en l’an 2000, et a été déclarée par l’UNESCO en 2006 “ville créative de la musique”. Parmi les nombreuses propositions culturelles, le MAMbo, Musée d'Art moderne de Bologne qui accueille de grandes expositions temporaires et une collection permanente qui retrace l'histoire de l'art italien de la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours.

 

2. Capitale de la bonne chère

 

Via Pescherie Vecchie, Bologne - Émilie-Romagne

Le deuxième surnom, "la Grassa" (la grasse) vient de sa cuisine généreuse, célèbre dans le monde entier. Vous avez probablement déjà prévu de déguster les tagliatelles au ragù bolognais, les tortellini, les lasagnes, mais peut-être n'avez-vous jamais entendu parler du Fritto misto alla bolognese ou de la Cotoletta petroniana. La meilleure façon de découvrir la qualité et la richesse de la gastronomie bolognaise est de faire un tour au Quadrilatère, l'ancien marché d'origine médiévale. Après le dîner, nous vous suggérons de visiter l'historique Via Zamboni, fréquentée surtout par des étudiants universitaires, ou le Pratello, une zone underground de la ville.

 

3. La ville des tours...

 

Tour de Garisenda et Torre degli Asinelli, Bologne - Émilie-Romagne

Bologne est aussi surnommée "la Rossa" (la rouge) pour la couleur caractéristique de ses toits que l'on peut apprécier du haut de ses tours, un des symboles de la ville. Au Moyen Âge, il y en avait plus de 100, aujourd'hui seules 22 sont encore debout ; parmi les plus importantes, Torre di Garisenda et Torre degli Asinelli sont situées à l'entrée de la ville de l'ancienne Via Emilia.

 

4. ... et des arcades

 

Arcade de la Piazza Santo Stefano, Bologne - Émilie-Romagne

Reposons les pieds sur terre et offrons-nous une belle promenade, un plaisir que vous pourrez apprécier à Bologne quelle que soit la saison : sous le soleil brûlant estival comme les jours de pluie. Ce miracle est rendu possible grâce à la présence de ses caractéristiques arcades, qui, rien qu’au centre-ville, ont une longueur totale d'environ 38 kilomètres. La plus célèbre est probablement celle qui relie Porta Saragozza au Sanctuaire de la Madonna di San Luca, sur le Colle della Guardia: elle mesure 3,5 kilomètres et est considérée comme la plus longue du monde. Construites sur une longue période allant du XIe au XXe siècle, les arcades de Bologne sont considérées comme un patrimoine de "valeur universelle exceptionnelle" pour lequel la ville a été candidate à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

5. Piazza Maggiore : le cœur de Bologne

 

La Piazza Maggiore abrite la plupart des monuments de Bologne, symboles du pouvoir de l'Église comme la Fontaine de Neptune et la Basilique de San Petronio, et du pouvoir "civil" comme le Palazzo del Podestà, construit vers 1200, qui fut le premier siège du gouvernement citoyen. Curiosité: à cause d’un effet acoustique particulier, les visiteurs peuvent se parler à voix basse depuis les coins opposés des piliers qui soutiennent la tour.

Piazza Maggiore, Bologne - Émilie-Romagne

Piazza Maggiore accueille également le Palazzo Re Enzo, qui abrita pendant plus de vingt ans ledit "roi prisonnier" Enzo de Sardaigne, fils de Frédéric II.  ou le Palazzo d’Accursio aujourd'hui siège de la municipalité de Bologne. À l'intérieur, on trouve Salaborsa, un espace culturel et multimédia en libre accès où l’on peut emprunter livres, ebooks, DVD et CD, se connecter gratuitement à Internet et lire des journaux et des magazines, ainsi que participer à des initiatives telles que des groupes de lecture, des rencontres avec des auteurs et des ateliers créatifs pour enfants.
À visiter, aux alentours de la place, la Pinacothèque nationale qui rassemble des œuvres de maîtres tels que Giotto, Raphaël, Carracci, et l'Archiginnasio de Bologne, siège de l'ancienne Université.

 

6. Les canaux

 

Canale delle Moline, Bologne - Émilie-Romagne

Si, au retour de votre voyage, vous voulez pouvoir vous vanter d’avoir découvert un aspect méconnu de la ville, partez à la recherche de ses canaux ! Au Moyen Âge et durant la Renaissance, Bologne était traversée par des cours d'eau, dont la plupart ont été recouverts au cours des siècles suivants. Mais si vous rejoignez via Piella, une ruelle étroite dans le centre historique, vous trouverez une petite fenêtre donnant sur le suggestif Canale delle Moline, un des rares canaux de la ville à avoir survécu.

 

Pour en savoir plus www.travelemiliaromagna.it