Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Villes d'Art / Bergame

Bergame

La ville lombarde a la particularité de présenter une partie haute et une partie basse, ce qui permet de la reconnaître immédiatement au pied des Alpes bergamasques, au-dessus du Val Brembana.
Bergame, Bèrghem en dialecte local, est en effet divisée en deux parties : Bergame le Haut (Bergamo Alta), qui présente le centre le plus ancien, d'origine médiévale, et Bergame le Bas (Bergamo Bassa), la partie moderne qui s'étend dans la plaine, dans un contexte fortement industrialisé.
A moins d’une heure de Milan et escale aéroportuaire de Lombardie, Bergame est facile d’accès et une étape pour entreprendre une visite de la Lombardie, qui recèle des trésors naturels, historiques et artistiques. 

Un bijou au cœur des murailles
On rejoint la ville haute par le bas, parmi les montées abruptes qui mènent jusqu’aux rues médiévales, où l’on aime s'attarder dans les boutiques de produits locaux, tirées aux quatre épingles. En chemin, deux choses frappent : sa vue, avec les tours et les clochers élancés, et ses murailles d’enceinte ; des murailles vénitiennes, construites au XVIe siècle, sous la domination vénitienne, qui s’ajoutèrent aux fortifications médiévales existantes dont il reste les traces et qui ont permis à la ville de garder son aspect d'origine, comme pour d'autres localités fortifiées comme Lucques ou Ferrare.
A l’intérieur des bastions se trouvent la Piazza Vecchia avec le Palazzo della Ragione (Palais de la Raison), ancien siège de la Mairie avec le Lion vénitien sur la façade, qui communique avec la Domus Suardorum, et le Palazzo Nuovo (Palais Neuf), aujourd’hui Bibliothèque civique avec sa façade en marbre. Au centre de la place se dresse la Fontaine Contarini et, à l’angle, la tour civique « Campanone » (la grosse cloche). Pas très loin, une autre place mérite d'être connue : la Piazza del Duomo (Place du Dôme) avec le Baptistère, la Chapelle Colleoni, la Basilique Santa Maria Maggiore et le Dôme. 

Un voyage en hauteur
Le funiculaire est une façon intéressante et suggestive pour découvrir ce petit bijou d'histoire et d'art lombard.
Deux parcours sont proposés : le premier relie la Ville basse et la Ville haute et mène, avec vues caractéristiques, sur la Piazza Mercato delle Scarpe (place du marché aux chaussures), autre point de départ pour se rendre à la vieille ville ; le deuxième rejoint le Col San Virgilio, qui s'élève à près de 500 m d'altitude, considéré comme porte d’accès stratégique à la ville.
Et à deux pas de la station du funiculaire du haut se trouve la Torre del Gombito, au carrefour de la rue du même nom et de via Lupo-San Lorenzo, deux des plus importantes artères de la ville haute.
La tour, qui a appartenu à la puissante famille gibeline des Del Zoppo, contrôlait l’accès par les vallées. On retourne de là à la Piazza Vecchia, point de départ de notre visite.

Mais un voyage à Bergame est indissociable d’une halte dans l'un de ses restaurants typiques, où la polenta règne en maître, accompagnée de salaisons et de fromages bergamasques.

A ne pas manquer, enfin, une visite au Villaggio Crespi d'Adda, dans la province; une découverte de l'unique exemple d'archéologie industrielle reconnu par l'Unesco Patrimoine mondial de l'Humanité.