Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Sport et bien-être / La Sicile et ses thermes

La Sicile et ses thermes

La Sicile est riche en  eau et énergie souterraine. La "Sicile Thermale" est un itinéraire offrant l’occasion de découvrir une partie de la Sicile moins connue mais absolument fascinante.
Les sources thermales se situent au cœur de paysage d’un beauté rare. Ici, vous pourrez retremper le corps et l’esprit et, en même temps, découvrir la gastronomie locale et visiter des lieux riche en art et culture.
La tradition thermale sicilienne, puisant ses origines dans l’époque romaine, est née grâce à l’intense vie souterraine de l’Etna -l’un des rares volcans actifs d’Europe-, classé au patrimoine UNESCO en 2013. Termini Imerese, interno delle termeNotre voyage à la découverte des thermes siciliennes, a comme point de départ le flanc du volcan, qui accueille la commune d’Acireale, de style baroque. Dans la zone de Santa Venera al Pozzo surgit le Parc thermal, alimentée par les nappes sulfurée de l’Etna. Déjà découvert par les Grecs, cet endroit fut également très apprécié par les Romains qui y construites un centre  thermal (fréquenté, au cours du XIXe siècle par le compositeur Richard Wagner) accueille à l’heure actuelle les concerts estivales de musique classique et de jazz, ainsi que des représentations de théâtre et danse. 

En remontant la côte ionienne, du versant de la magnifique Taormine, nous retrouvons deux villages, qui doivent leur notoriété à leurs centres de soin thermaux: Letojanni et Alì Terme. Les sources d’Alì Terme étaient déjà exploitées au cours du XVIe siècle, mais leur notoriété s’est diffusé seulement au XVIIe siècle, grâce à Cartesio qui les visita à l’occasion de son voyage en Italie entre 1623 et 1625.

Une fois atteint  la cote tyrrhénienne, nous retrouvons les Thermes de Vigliatore, sont les eaux sulfurées, en particulier celles de Fons Veneris, sont également utilisées comme boisson. Les historiens nous apprennent que, pour bénéficier des propriétés bénéfiques de ces eaux, la Reine de Trebisonda, quitta l’Orient en fit bâtir son palais aux alentours de la source thermale.
En restant du coté tyrrhénien, dans la province de Palerme, nous signalons aussi Termini Imerese, c’est-à-dire l’ancienne Thermae Himerensis. Les Phéniciens et les Grecs étaient déjà à connaissance des propriétés curatives de ces eaux. Cela dit, ce furent les Romains qui, en premiers, ont exploité la source thermale en construisant un grand édifice, dont il restes des restes à l’intérieur du Grand Hotels delle Terme. 

Entre Palerme et Trapani, se situe Castellammare del Golfo avec ses Thermes de Segesta. La source qui, selon la légende ont été créés par les nymphées pour permettre à Hercule de se retremper,  se trouve dans un ancien moulin dans la localité de Ponte Bagni.
Castellammare del Golfo avec son magnifique château aragonais surgit dans l’un des plus beaux endroits côtiers de la Sicile: à quelques kilomètres de distance des collines près du bourg des Calatafimi, dominées par le magnifique théâtre grec de Segesta.

Au sud de la cote d’Agrigente, nous retrouvons  les communes de Montevago, qui abrite les thermes d’ Acqua Pia situées au cœur d’un parc luxuriant, et Sciacca, la plus ancienne localité thermale de l’ile. La légende veut que Dédale y fit construire les grottes  où se concentrent les vapeurs de l’activité volcanique du sous-sol du mont Kronio (aussi dit mont San Calogero). Ne manquez pas l’occasion de visiter Sciacca et son magnifique centre historique avec ses ruelles et ses cours de style arabe, et la magnifique place Scandaliato donnant sur le port. 

A ne pas manquer
L’ile de Pantelleria offre une multitude de bains thermaux. La grotte de  Benikulà, dans le hameau de Sibà sont absolument à visiter. A son intérieur se concerte une vapeur d’eau de 38° venant d’une fente du terrain.
La source du lac Specchio di Venere, et les bains naturels situés le long de la côte (cala Gadir, la grotte de Sateria et cla Nicà) sont imperdables.
Vulcano, l’ile plus au sud des iles Eoliennes possède aussi ses propres sources thermales.
En particulier, les touristes apprécient les  zones sulfureuses Baie di Levante et la boue curative jaillissant du sous-sol.  

Informations utiles