Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Sites UNESCO / Les villas des Médicis en Toscane

Les villas des Médicis en Toscane

En plein cœur de la campagne toscane, près de villes d’art magnifiques telles que Florence et Lucques, se trouvent des villas autrefois appartenant à la famille des Médicis, seigneurs de Florence à l’époque de la Renaissance. Ces demeures ont été inscrites en juin 2013 sur la World Heritage List de l’UNESCO
Villa La PetraiaDouze villas et deux jardins d'agrément ont été inscrits au Patrimoine de l’Humanité: les jardins de Boboli, (Florence), et Pratolino (Vaglia, Florence), les villas florentines de Careggi, La Petraia, Cerreto Guidi, Castello et Poggio Imperiale; la villa de Belcanto à Fiesole (aussi connue comme villa Fiesole), la villa Poggio à Caiano (Prato), la villa Màgia (Quarrata, Pistoia) la villa Artimino (Carmignano, Prato), la villa de Cafaggiolo à Barberino di Mugello, de Trebbio (San Piero à Sieve) et la Palais de Servezzano de Lucques.

Comme écrit l’Unesco, les villas "témoignent de l’influence exercée par les Médicis sur la culture européenne moderne par le biais de leurs mécénats. Réalisés en harmonie avec la nature entre le XVe et le XVIIe siècle, villas et jardins représentent un système original de constructions rurales dédiées aux loisirs, aux arts et à la connaissance".
Il s’agit de résidences de campagne inédites si l’on considère l’époque où elles ont été construites. Un époque où les florentins possédaient des maisons de campagne typiques, ou bien d’anciens châteaux, symboles du pouvoir. 

Ces villas sont parmi les plus importants exemples d’architecture de la Renaissance et d'architecture baroque de la Toscane. Leurs jardins et leur parfaite adaptation à l’environnement ont contribué à la naissance d’une sensibilité esthétique liée au paysage qui a représenté une caractéristique importante pendant l’Humanisme et de la Renaissance. Le Jardin de Boboli constitue un exemple parfait de jardin à l’italienne. Né comme jardin grand-ducal du palais Pitti, communicant avec la Forteresse de Belvedere, il occupe une aire d’environ 45.000 m² . 
D’autre part, il y a le magnifique parc de la villa des Médicis de Pratolino, démolie en 1822 et successivement transformée en villa Demidoff. 
Le parc accueille de magnifiques œuvres d’art parmi lesquelles le Colosse de l’Apennin de Giambologna

La liste du Patrimoine de l’Unesco inclut les monuments les plus connus au niveau mondial tout comme des monuments moins connus mais tout aussi ravissants. Ces résidences représentent un véritable microcosme autour duquel se déroulait la vie de cour: des lieux de plaisir et d’accueil des délégations étrangères. 
Certaines résidences, comme celles de Trebbio et Cafaggiolo servaient pour les parties de chasse. Ces deux demeures sont les premières à avoir été construites comme en témoigne leur aspect de forteresse du XIVe siècle. 
Cafaggiolo est aussi né un des plus célèbres ateliers céramiques d’époque Renaissance.

Parmi les résidences estivales,  nous retrouvons Villa d'Artimino aussi dite "villa aux cent cheminées" pour ses nombreuses  cheminées et mitres. 
D’autre part, Villa de Fiesole était un lieu de détente et épanouissement, où Laurent de Médicis aimait se rencontrer avec des personnalités intellectuelles parmi lesquelles les humanistes Poliziano et Pico della Mirandola. Quant’à Villa La Màgia, il s’agit d’un lieu d’importance stratégique: en 1536 y eut lieu une rencontre historique entre le Duc Alexandre de Médicis et l’empereur Charles V. Parmi les résidences les plus anciennes nous retrouvons Villa Carreggi, un lieu de détente mais aussi un important centre économique pour les nombreuses activités agricoles qui s’y tenaient.  

Aujourd’hui ces résidences sont utilisées pour des finalités différentes. Certaines d’entre elles, comme La Petraia, une des plus belles villas médiciennes dominant la ville de Florence, font partie du pôle muséal florentin. La villa de Cerreto Guidi, utilisée pour les parties de chasse et pour se retremper au cours des déplacements, abrite le Musée historique de la chasse et du territoire. Villa Poggio à Caiano abrite aussi un musée. Sa réalisation fut confiée à Giuliano da Sangallo par Laurent de Médicis, aussi dit Laurent le Magnifique. D’autres villas sont des sièges institutionnels comme Villa Castello (qui autrefois était enrichie d’œuvres telles que Le Printemps et La naissance de Vénus de Botticelli) ou la Villa de Poggio Imperiale, restructurée en style néoclassique qui abrite une école publique ou, encore, le Palais de Seravezza, siège du Musée du travail et des traditions populaires de la Versilia historique.

Informations utiles

Données géographiques
État: Italie
Région: Toscane
Province: Florence, Pistoia, Prato

Liens utiles

Comment arriver 
Dans le centre de Florence, la circulation est interdite.
Vous pouvez garer votre voiture dans l'un des nombreux parkings se trouvant dans l'aire comprise entre les rues du boulevard périphérique et les zones à trafic limité. 

En avion
Aéroport Amerigo Vespucci 

En train
Santa Maria Novella est la gare principale et se trouve en plein centre historique de Florence.