Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Sites UNESCO / Ferrare et le delta du Pô

Ferrare et le delta du Pô


Le centre historique de Ferrare en Émilie-Romagne, inscrit en 1995 par l'UNESCO sur la Liste du patrimoine mondial, est la concrète réalisation de la conception humaniste de la "ville idéale", grâce à l'ambitieux projet confié par le duc Hercule Ier d'Este à Biagio Rossetti, architecte de la cour, entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle. L'ouvrage, dénommé l'Addizione Erculea, a marqué la naissance de l'urbanisme moderne, influençant profondément son épanouissement ultérieur. Ferrare est l'une des rares grandes villes italiennes à ne pas avoir été construite à l'origine sur la base d’un plan romain. Plutôt que de partir d'un centre, le développement de la ville a été mis en œuvre sur un axe linéaire le long des rives du Pô, avec des routes longitudinales et des carrefours.

Parmi les remarquables monuments architecturaux, la cathédrale Saint-Georges, qui remonte au XIIe siècle, est sans doute le témoignage le plus important de la période médiévale. Elle présente une façade insolite, commencée dans le style roman pour sa partie inférieure puis complétée plus tard dans un style gothique dans sa partie supérieure.

Cathédrale Saint-Georges - Ferrare, Émilie-Romagne

Dans le noyau central de la Piazza della Repubblica se dresse le majestueux Château d'Este, un monument symbolisant la splendeur de la cour des Este. Construit en 1385, le château domine le paysage urbain avec ses tours, ses murs crénelés et ses douves profondes. Visiter l'intérieur, comme les appartements ducaux, les cuisines et les prisons, revient à faire un véritable saut dans le temps au Moyen-Âge et à la Renaissance.

Château d'Este - Ferrare, Émilie-Romagne

La splendeur de Ferrare est également le fait de ses nombreuses architectures historiques. Relié au Château d'Este par un parcours intérieur couvert, le Palazzo Municipale (Hôtel de Ville) remonte environ à l’an 1200 et fut la résidence ducale des Este jusqu'au XVIe siècle. Siège actuel de la Mairie, le palais s’ouvre sur la place de la cathédrale avec son caractéristique Volto del Cavallo (Visage du Cheval), surmonté des statues de Nicolas III et Borso d'Este.

Hôtel de Ville - Ferrare, Émilie-Romagne

Non loin de là se dresse le Palazzo Schifanoia (actuellement fermé pour travaux), voulu par Alberto V d'Este en 1385 et agrandi par la suite. Aujourd'hui siège du Musée d'Art antique, le palais abrite des collections de toutes sortes, de l'aile du XIVe siècle au ‘Salone dei Mesi’ (Salon des Mois) décoré d'un des cycles de fresques les plus importants du XVe siècle. Le Palazzo Costabili, dont la légende veut qu'il soit attribué à Ludovic Sforza dit le More, qui héberge aujourd'hui le Musée archéologique national et le Palazzo dei Diamanti (Palais des Diamants), construit par Sigismondo d'Este, avec sa façade en pierre de taille en marbre blanc et rose et, à l’intérieur, la Pinacothèque nationale, valent également le détour.

Palazzo Schifanoia - Ferrare, Émilie-Romagne

En 1999, le site a été étendu au Parc du Delta du Pô et aux Delizie Estensi, un réseau d'une trentaine de villas utilisées par la famille d'Este comme résidences de loisirs et de chasse qui illustrent l'influence de la culture Renaissance sur la campagne environnante.

Delizia Estense del Verginese - Émilie-Romagne

Le Delta du Pô est un écosystème naturel de très grande valeur ; le drainage des zones marécageuses et la mise en valeur des terres fertiles réalisés à la Renaissance ont donné lieu, selon les mots de l'UNESCO, à "un paysage culturel planifié exceptionnel qui conserve de manière remarquable sa forme originale". On peut le visiter à pied, à vélo, à cheval, en canot ou en bateau à moteur le long des cours d'eau qui le traversent. Le parc est aussi le paradis des ornithologues. Son territoire englobe également l'Abbaye de Pomposa, la ville de Comacchio, la Basilique Saint-Apollinaire in Classe.

 

Pour en savoir plus Travel Emilia-Romagna