Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Sites UNESCO / Crespi d'Adda, le Village ouvrier

Crespi d'Adda, le Village ouvrier

Crespi d’Adda est un "village ouvrier" idéal, né entre le XIXe et le XXe siècle, voulu par la famille des Crespi à côté de leur l’établissement textile, pour accueillir les ouvriers et leurs familles. 
En 1995 la village de Crespi d’Adda a été inscrit sur la World Heritage List de l’UNESCO en tant que "remarquable exemple du phénomène du village ouvrier ainsi que le mieux conservé de toute l’Europe du Sud".Crespi d'Adda, entrée de l'usineEn effet, ce village est un excellent exemple de complexe architectural illustrant une époque historique significative: celle de la naissance l’industrie moderne en Italie.

Le site, parfaitement conservé, a su garder intacte sa structure urbaine et architecturale.
Crespi d’Adda, en Lombardie, surgit dans une zone isolée, sur un bas-plateau délimité par deux fleuves -le Adda et le Brembo- formant une sorte de péninsule nommée l’"Île Bergamasque" à l’extrémité de laquelle se trouve le village.

"Crespi" est le nom d’une famille italienne d’industriels du textile, qui eurent l’idée de donner vie à cette moderne "ville ouvrière idéale" à l’intérieur de laquelle était inclus le magnifique château de famille. Ce fut Cristoforo Benigno Crespi et son fils Silvio Benigno (deux philanthropes capitaines d'industrie) qui eurent cette intuition, dans le but de créer un petit fief, où le voisinage avec les patrons devait communiquer à la fois l’autorité et la bienveillance envers les ouvriers et leurs familles. 

Le village accueillait uniquement les employés, et la vie de la communauté se déroulait autour de l’usine, de ses rythmes et de ses exigences. 
C’était le patron qui pourvoyait aux besoins des dépendants et de leurs familles, en leur mettant à disposition un foyer et tous les service nécessaires à la vie d’une communauté: églises, écoles, hôpitaux, bains publiques et points d’approvisionnement en vivres et vêtements.

La structure urbanistique du village était déterminée par la présence de l’usine qui s’étendait le long de la voie principale. L’établissement, de style néo-médiéval, avec une magnifique entrée centrale finement décorée et de très hautes cheminées. Les ateliers de fabrication, situés tout au long de la voie centrale, sont embellis par des tuiles et des briques romaines (laterizi) et des frises montrant des étoiles à huit pointes, tandis que les fenêtres sont enrichies de rosaces en terre cuite.

À côté de l'usine s’érige la majestueuse villa patronale de style médiéval (IVe siècle) avec sa tour, symbole du pouvoir de la famille Crespi.
Les demeures ouvrières sont de style anglais: il s’agit d’une cinquantaine de petites villas alignées, situées à l’est de l’usine le long de ruelles parallèles, embellies avec des ornements en terre cuite, des finitions en fer forgé et des façades de briques apparentes. De plus, chaque propriété est dotée de jardin et de potager. 

Les habitations du médecin et du prêtre surveillent le village du haut, tandis que l’école et l’église se trouvent l’une à côte de l’autre, en face de l’usine. L’église s’inspire à l’église de Santa Maria de Busto Arsizio (dans la province de Varèse) de style Renaissance, le village d’où la famille Crespi est originaire. 
Au sud de l’aire, dans la zone la plus isolée, se trouvent les villas des ouvriers et les villas réservées aux employés de niveau supérieur. 

La rue principale, une sorte de métaphore de la vie ouvrière, s’étend entre l’usine et le village jusqu’au cimetière, un monument national; à son intérieur se trouve la chapelle Crespi, finement décorée. Il s’agit d’ une majestueuse tour-pyramidale en roche locale et ciment qui veille sur les tombes des ouvriers, se composant de petits crucifix disposés en ordre le long du pré à l’anglaise. Mise à part des infrastructures et des services d’avant-garde, dans cette petite ville furent introduite différentes innovations technologiques, notamment le système d’illumination d’Edison pour améliorer l’efficacité du processus de production ainsi que la qualité de vie des ouvriers et des autres employés.

Crespi d’Adda accueille, encore aujourd’hui, une communauté dont les membres sont en grande partie descendants des ouvriers qui y ont vécu et travaillé autrefois. Quant’ à l’usine, elle est restée ouverte jusqu’en 2004. 
Après avoir visité le village ouvrier et contemplé sa beauté, les visiteurs ont la possibilité de choisir parmi de différents itinéraires partant d’Adda, à parcourir à pied ou en vélo. 

Informations utiles

Information utiles

Données géographiques
Régione: Lombardie
Province: Bergame
Commune: Capriate San Gervasio

Liens utiles 
In-Lombardia
Village ouvrier et Fondation Crespi

Visites

Le Village ouvrier Crespi est encore habité. Il n’existe pas d’entrées officielles ni d’horaires de visite.
La meilleure façon de découvrir Crespi en respectant la communauté qui habite les lieux, sont les visites guidées, auxquelles il est possible de participer toute l’année en réservant au 02 90987191 ou en envoyant un mail à l’adresse info@villaggiocrespi.it

Comment arriver

Crespi est facilement joignable depuis Milan (35 km)avec la ligne métropolitaine Atm jusqu'à Trezzo

Lingnes ATM
Gessate M2 - Trezzo
Sesto S.G. - Trezzo
Cologno Nord M2 - Trezzo
Arrivée à Trezzo  
En descendant à l’arrêt de Via Biffi, le village est joignable en 20 minutes à pied. 

En avion 
Aéroports de Milan

En train 
Gare Centrale de Milan