Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Se restaurer / Voyage dans le Chianti

Voyage dans le Chianti

Le Chianti, zone collinaire comprise entre Florence et Sienne et entre Arezzo et les collines de Pisa, est considéré depuis toujours comme le "cœur de la Toscane"; un enchainement de paysages splendides marqués par des vignes denses, des bois de châtaigniers, de chênes et de lièges, des suggestifs bourgs médiévaux, des châteaux romantiques et des charmantes habitations rurales. C’est aussi la terre où est produit l’un des meilleurs vins rouges au monde: le Chianti.

Voyage à travers les bourgs

Le Chianti est un lieu idéal pour voyager entre bourgs médiévaux, vignes romantiques et paysages vallonnés. Chaque petit bourg recèle des caves, des châteaux et des fermes, où il est possible de déguster du grand vin dans une des nombreuses caves. Les origines, abreuvées d'histoires légendaires et la tradition vinicole ont rendu le Chianti (Clante en âge étrusque, le nom d’un torrent) fameux dans le monde entier.Pour ceux qui arrivent de Florence, la voix naturelle d’accès pour la terre des vins est la petite ville d’Impruneta, riche en monuments, parmi lesquels la tour campanaire crénelée du XIII siècle et la Basilique de Santa Maria avec le musée du Trésor.  Deux événements sont d’importance internationale: la fête des raisins avec son défilé de chars allégoriques et la foire de San Luca. Ces deux manifestations ont lieu en automne.

À proximité de Florence, en direction de Sienne, une des étapes obligatoires est sans doute le vieux bourg médiéval Greve in Chianti, avec son ancienne et particulière place triangulaire délimitée par des palais, des arcades et des préaux qui convergent vers l’Eglise de Santa Croce. La place accueille dans le mois de septembre la plus importante exposition vinicole du Chianti. La ville est dominée par le château de Montefioralle, ancien bourg fortifié. On tombe ensuite sur Volpaia, pittoresque petit village médiéval surgit autour d’un château et ancien centre de production du vin.

À une courte distance on retrouve la ville de Radda, qui s’est développée autour de l’Eglise de San Nicolò, du XIV siècle, et du majestueux palais prétoire (1415 environ). Certainement à visiter la paroissiale de San Giusto in Salcio, située dans une luxurieuse conque entre les vignes, et la paroissiale de Santa Maria Novella, avec sa caractéristique façade romantique. Une autre étape obligatoire, juste à proximité de Radda, est le Consorzio Vino Chianti Classico  avec le centre d’études historiques de la région du Chianti.

En poursuivant le voyage vers le passage des monts du Chianti, on rencontre tout d’abord Gaiole, un des panoramas les plus connus d’Italie, et ensuite de nombreuses fermes et châteaux tels que ceux de San Leonino et de Fonterutoli.   
Une fois dépassée la ville de Sienne, on retrouve Monteriggioni, village du XIII siècle d’une particulière importance historique entièrement construit sur le sommet d’une colline et nanti d’une enceinte muraire et Castellina, avant-poste siennois d’origine étrusque avec sa belle place centrale traversée par la voie médiévale via delle Volte.
Enfin, une pause dans la splendide Poggibonsi, où se déroule en octobre une manifestation durant laquelle on repropose l’ancienne technique de foulage des raisins des zones collinaires, et à Montespertoli pour l’exposition annuelle du Chianti.  

Le vin

Tout le Chianti est DOCG (Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie), mais les Chianti se différencient, chacun possédant ses propres caractéristiques liées au territoire et aux méthodes de production. 
Le mélange de raisins est en substance le même, mais le pourcentage est variable: Sangiovese (75-90%), Canaiolo (5-10%), et Malvasia del Chianti (5-10%): la composition parfaite découverte durant le XIX siècle par le baron Ricasoli, à la quelle s’est ajouté plus tard le Trebbiano Toscano. La tradition est tellement enracinée que les producteurs toscans plantent les vignes des différents raisins ensemble, tenant compte de la juste proportion qui servira pour faire du bon vin.

La culture de la vigne selon la méthode de l’archet toscan, doit beaucoup au terrain constitué de glaise poreuse et perméable qui évite la stagnation de l’eau au niveau des racines. En automne, après la vendange, il peut arriver de voir encore certaines grappes accrochées aux plantes: cela est lié à une pratique du "gouvernement", survécue à travers les siècles, qui consiste à ajouter du vin fermenté à partir du moût frais obtenu de raisins secs, qui fait poursuivre la fermentation de façon a ce que les sucres se transforment entièrement en alcool. Une telle opération a pour but d’obtenir un vin sec et stable. Après la fermentation le vin s’affinera jusqu’en mars dans des bassins en acier ou en ciment et, une fois embouteillé, il sera prêt pour le marché. 

Si soumis à un vieillissement de plusieurs années, dont au moins trois mois d’affinement en bouteille, le vin Chianti peut s’arroger le droit à la qualification de "Réserve", pourvu qu’au moment de l’entrée sur le marché il possède un titre alcoométrique volumique total minimum du 12%, contre le 11,5% du Chianti classique. 

Caractéristiques

La couleur du vin est d’un rouge rubis vivace, son parfum intense évoque des notes de violette, d’iris et de vanille. Son goût, sec et harmonieux, aux senteurs de vanille et d’amande, devient souple et velouté avec l’âge. Sa production annuelle est d’environ 63 millions de bouteilles.

A table

Le Chianti jeune et tout les DOGS simples sont des parfaits vins de tous repas; les vins vieillis et les Réserves sont préférables avec les viandes rouges, le gibier et les fromages piquants. Les bouteilles se conservent en horizontale et doivent être servies à température ambiante. Parmi les plats de la cuisine toscane: la ribollita, dont les ingrédients principales sont les restes des légumes cuits avancés des jours précédents et rebouillis tous ensemble, avec l’ajout de pain rassis et assaisonné avec de l’huile extra vierge d’olive. Un autre grand classique du coin est représenté par les entrées comme les croutons de foies de poulet, la tranche de pain grillé avec tomates et le capocollo siennois, notamment connu comme finocchiata.