Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Se restaurer / Slow Food

Slow Food

L’Italie est la Pays de la bonne cuisine et des saveurs authentiques. Les excellences culinaires de celui qu’on appelle le "Bel Paese" constituent depuis toujours les ingrédients du bien-être des italiens. La qualité des vins, des huiles d’olive, des produits laitiers, des viandes et des légumes et la tendance à cuisiner en respectant une tradition qui change au fil du temps, sont les éléments principaux caractérisant le lifestyle italien et contribuent à faire de l’Italie, l’une de principales destinations mondiales du tourisme œno-gastronomique, un secteur qui n’a jamais connu la crise.

Légumes

Pour sauvegarder cette tradition, à l’abri du rythme frénétique de la vie moderne, Carlo Pertini a voulu créer, en 1986, l’association internationale sans but lucratif qui prit le nom de Slow Food. Fondé à Bra (1986) sous le nom d’Arcigola, son manifeste a été souscrit en 1989 par 13 personnalités du milieu culturel italien, parmi lesquelles figure le Prix Noble Dario Fo.

Devenue au fil du temps une association internationale avec plus de 100.000 adhérents et plusieurs sièges en Italie et à l’Etranger, Slow Food insiste sur la nécessité d’une éducation alimentaire comme meilleure défense contre la mauvaise qualité des aliments industriels et les fraudes alimentaires, et vise à préserver les produits de la tradition, les espèces végétales et les espèces animales menacés d’extinction.

L’association Slow Food soutient un modèle d’agriculture durable et organise des cours de cuisine, des écoles du goût, dîners, voyages et dégustations auprès des 410 associations italiennes présentes sur le territoire. Le mouvement se fait défenseur de la biodiversité et du droit à la souveraineté alimentaire, contre l’homologation des saveurs et des traditions culinaires, contre l’agriculture intensive et les manipulations génétiques. Le Slow Food sera le thème principal de la proposition italienne pour l’Expo 2015: Nourrir la planète. Un message qui a à sa disposition 3500 mètres carrés d’espace d’exposition et un grand espace consacrée aux conférences. 

Toutes les villes italiennes offrent la possibilité de déguster et acheter les aliments certifiés Slow Food reconnaissables à travers le label figurant un escargot. De plus, les restaurants proposant des menus de dégustation d'aliments Slow Food son toujours plus nombreux. Les centres Slow Food italiens sont environ 200 et comptent près de 1600 petits producteurs: cultivateurs, pêcheurs, bergers, bouchers, laitiers, boulangers et pâtissiers.  
Pour obtenir la certification de "Centre Slow Food" les producteurs sont tenus à souscrire le règlement de production et à adhérer à une association. 

Slow Food a aussi crée une étiquette descriptive fournissant des informations précises sur les producteurs, les entreprise, les variétés végétales et animales, les techniques adoptées pour la culture, l’élevage, sur les territoires de provenance des produits. 
Selon le mouvement Slow Food, la qualité d’un produit alimentaire est tout d’abord une narration qui, en partant de l’origine du produit, et donc de son territoire, se poursuit en passant par les techniques de culture et les caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles des aliments.  

C’est à partir de l’idée de Slow Food qu’est née "Terra Madre", le meeting mondial des "Communautés de la Nourriture". S’opposant au concept de Fast Food, Slow Food équivaut à "accorder la juste importance au plaisir dérivant des aliments, en apprenant à apprécier et reconnaître la diversité des ingrédients et des saveurs, ainsi que la variété des lieux de production et le travail des producteurs mais aussi à respecter les rythmes naturel des saisons et des repas".