Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Nature et paysage / Les Étoiles d'Italie

Les Étoiles d'Italie

L’Italie est un pays à visiter magnifique. Pour s'en rendre compte, il suffit parfois simplement de lever un regard au ciel. Un itinéraire le long de la péninsule à travers les observatoires astronomiques offre la possibilité de profiter de panoramas très suggestifs.
Commençons par l’Observatoire astronomique de la Vallée d’Aoste, situé dans la vallée de Saint Barthélemy dans la province d’Aoste.
 Sa structure, dont la construction s’est achevé  en 2003, est unique dans son genre pour la variété de son équipement: elle inclut une station météorologique, un laboratoire hélio-physique, un parcours didactique et un planétaire. ConstellationDans la région de la Vénétie, nous retrouvons l’Observatoire astronomique de Padoue, existant depuis 1767, qui est l’une des principales structures de l’INAF (Institut National d’Astrophysique), aussi connue sous le nom de "Specola" .
L’édifice est inclus dans la partie ancienne du château médiéval de Padoue du XIIIe siècle. La structure d’observation par excellence, fondée en 1942 et liée à l’observatoire de Padoue, se trouve dans la ville d’Asiago. 
Les coupoles, les télescopes, la présence d’une salle multimédia, les visites au télescope "Copernico" de Cima Ekar et les observations du ciel, font de cet endroit un lieu idéal pour permettre au public de vivre un contact direct avec l’astronomie.

La Lombardie compte différents centres d’observation. Parmi les autres, nous retrouvons l’Observatoire astronomique de Brera (OAB), reconnu au niveau mondial comme la plus ancienne institution scientifique de Milan.
Deux les sièges principaux: celui de Milan, à Brera, fondé en 1762 qui vante un précieux archive historique ainsi que deux grandes bibliothèques et trois coupoles (la "Zagar", celle du "cercatore di comete – chercheur de comètes" et la "Schiaparelli") ouvertes au public pour des visites diurnes et nocturnes; et le siège de Merate (Lecco), dans le territoire de la Brianza, avec ses deux coupoles historiques, une salle multimédia et une bibliothèque avec plus de 6000 œuvres. Ces espaces sont également ouverts au public. 

En restant dans la région de Lombardie, nous signalons aussi l’observatoire situé sur le Mont Generoso, dans les Préalpes de Lugano, à la frontière entre la Suisse et l’Italie, et celui de Sormano, situé sur les Préalpes de la Lombardie à plus de mil mètres de hauteur et à 40 kilomètres de Milan. Les deux structures peuvent êtres visitées. 

Dans la région du Piémont se trouve l’Observatoire astronomique de Turin, né en 1759 dans un palais du chef-lieu et transféré en 1912 sur le sommet de la colline de Pino Torinese, à 9 kilomètres de Turin et à 6 kilomètres de Chieri. L’Observatoire organise de très intéressantes visites diurnes et nocturnes.

En Émilie-Romagne nous signalons, mise à part l’Observatoire astronomique de Bologne et sa station de Laiano, San Giovanni Persiceto (Bologne) où se trouve une aire entièrement dédiée à l’astronomie, incluant un planétaire, un musée (qui vante la plus importante collection de météorites d’Italie) et un Observatoire, qui offre la possibilité d’observer différents évènements astronomiques parmi lesquels l’observation spectaculaire des taches solaires rendu possible grâce à l’héliostat. 

Très suggestive, dans la région des Abruzzes, la visite de la station d’observation de Campo Imperatore sur le Gran Sasso, située à une altitude de 2200 mètres, active depuis 1958 et équipée de deux télescopes pour l’observation des supernovas et pour les activités didactiques et de divulgation. 
La station accueille chaque année des milliers de visiteurs qui rejoignent l’observatoire avec les télécabines qui partent de la zone Villetta (Fonte Cerreto).

Dans le Latium nous retrouvons le célèbre Observatoire Astronomique de Rome
Fondé en 1938, dans l'ancienne Villa Mellini, sur le promontoire de Monte Mario, il offre une merveilleuse vue sur la capitale. Depuis 1988 l’observatoire inclut la structure de Monte Porzio Catone, à Frascati, où de différents projets et initiatives offrent au public la possibilité de se familiariser avec le monde de l’astronomie.
Parmi les événements, nous signalons le soirées d’observation avec le Télescope de Monte Porzio (MPT), grâce auquel il vous sera possible de vivre en direct une expérience astronomique captivante. 

L’Observatoire de Capodimonte, dans la province de Naples est le centre institutionnel de recherche permanente des sciences du ciel de l’Italie Méridionale. La structure a conservée intact le charme du bâtiment de la Specola du XIXe siècle. 
L’OAC s’est agrandi au fil du temps donnant lieu à un ensemble de structures unique dans son genre et doté d’un personnel chargé de la promotion de la culture astronomique, dans le but de faire connaître aux jeunes les sciences du ciel et les merveilles scientifiques de notre temps. 

En Sicile nous signalons la présence de deux structures. La première est  l’Observatoire astronomique de Palerme, situé dans le Palais des Normands, au cœur du magnifique centre historique, qui organise chaque année des événements astronomiques dans des lieux très suggestifs du territoire sicilien.
Le deuxième est le "Centro studi astronomico di Roccapalumba" (Centre d’études astronomiques de Roccapalumba), inauguré en 2008. 
Il s’agit d’une structure à l’avant-garde, où sont organisées des observations du Soleil, des visites de l’Hélio-planetographe pour admirer la rotation et la révolution des planètes autour de l’axe du soleil, connaître les études sur la position des constellations zodiacales et sur l’observation de la voûte céleste.