Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Nature et paysage / Le parc des Castelli Romani

Le parc des Castelli Romani

Les bourgs, les anciens villages, les palais élégants, les châteaux du Moyen-Age et les ruines archéologiques animent le Parc Régional des Castelli Romani, dans la province de Rome. Détendu sur les Colli Albani, dans le passé ceci était le lieu de vacances préféré par les familles nobiliaires de la capitale et par les papes. 
Il s'agit de 9500 hectares de territoire protégé, où vivent nombreuses espèces d'animaux tel que le blaireau, la martre, le faucon pèlerin, le porc-épic et surtout le loup, qui joue un rôle fondamental dans cet écosystème.Villa AldobrandiniDix-sept municipalités font partie de la zone du Parc des Castelli Romani. De toute façon, pour avoir une idée satisfaisante de la beauté de cette zone, ça suffit de faire un tour qui en comprend au moins six d'entre-eux.
On peut commencer par Lanuvio, le bourg du Moyen-Age qui se trouve près de Velletri

Lanuvio
Le centre historique de ce village est encerclé par des remparts en pépérin, au-delà desquels, on peut vivre une ancienne atmosphère grâce au parfait état de conservation de maisons, palais et églises. En se promenant parmi les rues et les ruelles, on rejoigne le château du XIVe siècle, avec ses deux suggestives tours en forme de cylindre superposées, qui une fois était une prison et maintenant est siège de l'œnothèque municipale, ici on peut savourer les vins de qualité DOC des colli Lanugini et admirer l'intéressante exposition des outils agricoles et pour la vinification.

Parmi les autres lieux à visiter, il y a le palais baronnial du XVe siècle, bâti par la famille Colonna et la fontaine voisine des Scogli, œuvre de Carlo Fontana, en 1675; l'église collégiale de Santa Maria Maggiore du Moyen-Age mais restructurée au XVIIe siècle; et enfin le pont Loreto, en pépérin, datable environ au IIe siècle, et l'église de la Madonna delle Grazie, du XVIe siècle, qui garde la toile que chaque année est portée en procession par le peuple en signe de dévotion.
Pour les amateurs des roses, on rappelle que les premiers jours de mai il y a "Lanuvio en rose", une riche exposition-marché où on peut admirer plus de cent variétés de roses anciennes, modernes et anglaises.

Genzano
À partir de Lanuvio, en parcourant une route panoramique, on arrive à Genzano di Roma, une petite ville caractéristique située le long de l'Appia, qui s'étend sur une pente externe du cratère du lac de Nemi.
Le centre historique est riche en témoignages historiques et artistiques, parmi lesquels Palais Sforza Cesarini, du XVIIIe siècle, entouré d'un parc séculaire immense, l'église des Cappuccini du XVIIe siècle et l'église de la Santissima Trinità. Trois sont les routes principales, nommées le "trident de Bacchus", toutes les trois partent de Piazza Fasconi: la première est rue Garibaldi, qui porte jusqu'à la route pour le lac de Nemi, puis il y a rue Buozzi et en conclusion rue Berardi, par laquelle on arrive à l'église de Santa Maria della Cima. Cette route, pendant la fête du Corpus Domini, est toute recouverte par un tapis de fleurs de 2000 m2 , composée artistiquement, en devenant la protagoniste de la célèbre et ancienne manifestation de l'Infiorata. 

Ariccia
En poursuivant à parcourir Via Appia on arrive à Ariccia, trésor artistique des Castelli Romani. Ici, on peut visiter l'un des exemples d'architecture le plus célèbre de l'époque baroque européenne, pour la plupart réalisé par Gian Lorenzo Bernini et Carlo Fontana. L'ensemble comprend: Palais Chigi, avec ses salles riches en décorations et stucs, en précieux meubles d'époque, en plus en parois recouvertes des originels ornements en cuivre de Cordoue; le vaste parc environnant, et la Collegiata de Santa Maria Assunta, inspirée au Panthéon de Rome. Il y a deux autres ensembles religieux à visiter: le Sanctuaire de Santa Maria di Galloro et l'église désaffecté de San Nicola di Bari. Pour les amateurs de la gastronomie, on rappelle que ce village est célèbre pour ses «fraschette» où on peut déguster la délicieuse porchetta de Ariccia. Une fois traversé le célèbre pont de Ariccia, qui est un viaduc routier monumental, haut 60 mètres environ, voulu par le pape Pio IX, et en poursuivant pour deux km environ, on arrive à Albano Laziale.

Albano Laziale 
Il s'agit d'un bourg caractéristique qui naît sur les volcaniques colli Albani et s'ouvre sur le lac de Albano, connu, non seulement pour la majestueuse cathédrale de San Pancrazio en style baroque, mais aussi pour les nombreux pièces archéologiques d'époque romaine: l'église en style roman en forme de cercle de Santa Maria della Rotonda, la Porta Pretoria, aux trois portées en pépérin, le Cisternone, un dépôt souterrain voulu par Settimio Severo et aujourd'hui encore utilisé pour le ravitaillement hydrique de la ville, l'amphithéâtre romain, la tombe des Horaces et des Curiaces, une construction majestueuse en forme de parallélépipède en tuf, considéré comme la tombe de ces héros légendaires. 
Très suggestives sont les catacombes de San Senatore, du IIIe siècle, qui sont l'un des plus grands cimetières suburbains connus et le Musée civique qui accueille dans le luxueux Palais Ferrajoli, où sont gardées des pièces précieuses et d'époque préhistorique et protohistorique. 

Castel Gandolfo
Une autre étape de ce tour le long du Parc des Castelli Romani est Castel Gandolfo, qui surplombe le lac de Albano. C'est un lieu de vacances pour les papes, les cardinaux et les prélats de la curie romaine qui séjournaient dans l'ancienne résidence des Savelli, transformée en 1623 par le pape Urban VII en palais Pontifical. À l'intérieur de ce dernier il y à un observatoire astronomique très important, connu comme "la Specola vaticana" (l'observatoire du Vatican).
Nombreux sont les monuments de valeur présents dans le village: l'église de San Tommaso da Villanova, réalisée par Gian Lorenzo Bernini, la porte Romaine du XVIe siècle, la majestueuse Villa Clodio, érigée en époque républicaine, les Bagni de Diana, voulus par Domitien. De plus, de grand intérêt et beauté sont les ruines des anciens Palais de Castel Gandolfo, comme par exemple l'Albanum Domitiani, une imposante résidence de campagne de l'empereur Domitien; villa Barberini et villa Cybo, liées entre-elles par une passerelle et avec une loge qui conduit au palais pontifical.

Marino
À partir de Castel Gandolfo, en traversant la "Ville du Vin", Marino, on rejoigne la dernière étape de cet itinéraire: Frascati, connu pour ses palais, construits par la noblesse des papes dès le XVIe siècle et destinés aux délégations de représentation et aux séjours d'été. 
Ces merveilleux palais élégants, construits par les plus célèbres architectes et artistes pendant les siècles XVI et XVII, sont entourés de terrains cultivés, de bois et jardins scénographiques.
Il est important de mentionner aussi: Villa Aldobrandini, Villa Falconieri, Villa Torlonia, Villa Tuscolana, Villa Mondragone et Villa Grazioli. On peut visiter certaines d'entre ces villas par le Parc Regional des Castelli Romani, à l'intérieur du programme des visites guidées proposées annuellement par le Parc.

Informations utiles

LES ITINÉRAIRES DANS LE PARC RÉGIONAL

Celui qui veut visiter le Parc régional des Castelli Romani peut bénéficier de plusieurs itinéraires thématiques que l'on peut parcourir à pied.
À partir de celui historique-archéologique, à travers la cuvette du lac de Nemi qui conduit au temple de Diana et au Musée des navires, celui paysage parmi les monti Tuscolani, qui au printemps donne des merveilleuses floraisons d'orchidées, de genêts et aubépines, mais aussi celui dans la nature «Côtes du lac Albano» qui part du couvent des Capucins et poursuit jusqu'à le lac Albano et toujours celui historique-archéologique «Tuscolo Antica» à la découverte de l'ancienne ville Muscolo, fondée au VIIe siècle.   

Liens utiles

www.visitcastelliromani.it

Parco Regionale dei Castelli Romani

Parchi Regionali del Lazio