Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Nature et paysage / Le jardin de Ninfa

Le jardin de Ninfa

Le Jardin de Ninfa, sis sur les ruines de la ville médiévale de Ninfa, dans la région des marais pontins, a été décrit par le New York Times comme l’un des jardins les plus beaux et romantiques du monde. Déclaré Monument Naturel par la Région du Latium, le jardin, se caractérisant par un équilibre environnemental très délicat, peut être visité uniquement durant  certains jours de l’année. Cela dit cet endroit magnifique mérite absolument d’être découvert.  Ninfa
Histoire
Le nom Ninfa (Nymphe) vient d’un petit temple d’époque romaine, dédié aux Nymphes Nayades, des divinités des sources et des eaux, se trouvant dans le jardin. La ville de Ninfa fut détruite au cours du XIVe siècle et, à partir du XVIe siècle plusieurs membres de la famille Caetani habitant dans le territoire pontino et le territoire lepino, décidèrent de créer un jardin incluant des variétés de plantes rares et prisées, sources d’eau et fontaines. Au cours du XIXe siècle, Ada Bootle Wilbraham, l’épouse d’ Onoraro Caetani, et ses enfants, firent réaliser un véritable jardin de style anglo-saxon, obtenu à travers l’assainissement  des marais, le culture de cyprès, hêtres et la reconstruction d’une partie des ruines dont la palais baronnial. L’entretien du jardin a été maintenu par les descendants de la Famille Caetani, jusqu’à la dernière héritière, Lelia, qui enrichit le jardin de plusieurs espèces botaniques et institua la Fondation Roffredo Caetani qui s’occupe de la sauvegarde du jardin de Ninfa et du Château de Sermoneta et qui existe encore à l’heure actuelle. 

La flore
Le jardin s’étendant sur environ huit mille hectares abrite 1300 espèces botaniques. On y retrouve dix-neuf variétés de magnolias, bouleaux, iris aquatiques et plusieurs érables du Japon. Encore, il inclut des cerisiers ornementaux qui fleurissent au printemps, des pommiers, et des arbres de tulipes. Les nombreuses variétés de roses revêtant les arbres et les ruines, traversant les fleuves et les ruisseaux, contribuent à conférer à ce lieux magique son aspect romantique. Les plantes tropicales comme l’avocat, la rhubarbe géante d’Amérique du Sud et les bananiers sont tout aussi magnifiques. 

Le fleuve et l’oasis
Le fleuve Ninfa surgit à proximité de la ville et son cours d’eau descend  30 km vers la plaine pontine, en formant le lac portant le même nom abritant une espèce particulière de truite, importée d’Afrique par les Romains il y a des milliers d’années. Autour de Ninfa a été instituée une oasis d’environ 1800 hectares afin de protéger la faune du lieu incluant 152 espèces ornithologiques dont des rapaces tels que le Faucon Pèlerin  et la Chouette effraie et plusieurs espèces d’oiseaux échassiers comme le Héron cendré.

Informations utiles

  • - Ouvert au public uniquement certains jours par an. Nous suggérons de visiter le site http://www.fondazionecaetani.org/index.php
  • - Durant les jours d'ouverture la réservation n'est pas nécessaire. 
  • - Vous pouvez acheter les billets, incluant un guide, sur place. Le prix du billet est de 10,00 € et l'entrée est libre pour les enfants âgés de moins de 11 ans.
  • - La visite se déroule en présence d'un guide (les visites sont garanties même en cas de pluie), sans réservation. Les visites ont une durée d'une heure. 
  • - A l'intérieur du jardin, il est interdit de pique-niquer. Vous pourrez vous restaurer dans les bars et les gîtes du parc. 
  • - Le jardin peut être parcouru en poussette et fauteuil roulant en faisant attention aux racines des arbres. 
  • - L'entrée est autorisée aux chiens ne dépassant pas les 5 Kg. Les chiens doivent être tenus en laisse.