Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Nature et paysage / La Basilicate et le Parc du Pollino

La Basilicate et le Parc du Pollino

La Basilicate est traversée par la chaîne de montagnes du Pollino (qui s'étend jusqu'à la Calabre) à l'intérieur de laquelle il y a  un parc magnifique où l'on peut s'enfoncer à travers la nature sauvage et non contaminée, on peut observer les animaux et les rapaces, mais aussi connaître les us et les coutumes traditionnels et déguster les plats naturels d'une gastronomie aux recettes antiques.
Mont Pollino
Le parc
Fondée en 1993, le Parc conserve et tutelle, sous son emblème, certaines plantes rares dont le pino loricato. D'un point de vue naturaliste, cette zone est d'une importance remarquable, grâce aux forêts de chênes, érables et hêtre qui la recouvrent, mais aussi les plusieurs fleuves qui la traversent, en particulier le Sinni (dans l'antiquité appelé Siris, long 94 km, il est l'un des principaux de la Basilicate pour la richesse de ses eaux) et les différentes espèces d'animaux qui l'habitent: le loup, le chat sauvage, l'écureuil, le sanglier, sans oublier le chevreuil, unique survivant de la grande famille des cerfs et des chevreuils, qui dans le passé étaient nombreux. Certainement la principale activité à l'intérieur du parc est constitué par les promenades le long les sentiers qui conduisent aux plateaux du Pollino, au sommet du Dolcedorme, à la Serra du Crispo, aux gorges du Raganello

Toutefois, les plus sportifs peuvent participer aux excursions en vtt, à cheval, en canoë kayak et faire des descentes en rafting. Dans le parc du Pollino sont préservés les coutumes, les traditions et les produits typiques de la Basilicate, pour ceux qui veulent donc séjourner dans cette splendide région est utile programmer un itinéraire à travers quelques villes qui contribuent, chacune à leur manière, à rendre unique et suggestif le Pollino.

Communes et bourgs
Les municipalités du territoire de la Lucanie sont : Alvera, Castelluccio Inferiore, Castelluccio Superiore, Castelsaraceno, Castronuovo di Sant'Andrea, Carbone, Cersosimo, Chiaromonte, Episcopia, Fardella, Francavilla in Sinni, Latronico, Lauria, Noepoli, Rotonda, San Costantino Albanese, San Giorgio Lucano, San Paolo Albanese, San Severino Lucano, Senise, Teana, Terranova di Pollino, Valsinni, Viggianello. Dans ses  suggestifs bourgs qui surgissent à l'intérieur du parc naturel, il est possible de faire des agréables et intéressantes découvertes. Comme celle de la culture Albanaise: dans ces lieux en effet, ont trouvé refuge certaines populations albanaise de religion orthodoxe, chassés de l'Europe orientale par l'arrivée des Turcs Musulmans.

San Paolo Albanese 
À San Paolo Albanese, (fondé par un colonie de réfugiés albanais dans la première moitié du XVIe siècle) on peut visiter le Musée de la civilisation Arbëresh, avec ses riches costumes traditionnels, ses objets d'artisanat et la reconstruction des milieux typiques, décrivant les coutumes et les traditions Arbëresh. Aussi aujourd'hui, pendant les mariages et les fêtes, les femmes portent des costumes très colorés et ornés de broderies et rubans multicolores, tandis que les hommes portent des tenues sombres avec des chapeaux et des touffes de rubans colorées. Probablement, fondé par des Albanais est aussi le bourg de San Costantino Albanese, dans lequel se conserve soit le rite grec, soit la langue d'origine. Fameux pour la production de dentelles et bas, le village abrite le sanctuaire de Maria Santissima della Stella, du XVIIe siècle, dans lequel il y a de précieux fresques.

Rotonda
Beaucoup d'autres municipalités sont d'intérêt historique et archéologique, à partir du village principale du parc, le bourg médiéval de Rotonda, dans lequel se trouvent des monuments très importants, comme les ruines du château féodale de Sanseverino – Bisignano du XVe siècle; le sanctuaire de Santa Maria della Consolazione du XVIe siècle, avec de précieuses œuvres de marbre; l'église Mère, avec ses précieux fresques et décorations de stuc; l'église de SS. Rosario, la plus ancienne du village; Palazzo de Rinaldis avec l'imposant portail de marbre; et Palazzo Amato entouré par un jardin historique, dans lequel il est possible d'admirer les larges salons avec les cheminées en pierre sculptée et la cave où sont préservés les broyeurs et les pressoirs originaux.
Dans la ville de Rotonda, le 13 Juin, en occasion de la fête de Saint Antonio de Padoue, on peut assister à la traditionnelle Sagra dell'Abete. Entre histoire et légendes, en effet, on raconte que le Saint, en passant près de Rotonda, se serait arrêté proche d'un sapin. Des années plus tard, au même point, un vacher, tombé dans un ravin, a été miraculeusement sauvé. Après cet événement, est née la tradition populaire qui consiste à se rendre chaque année dans cette montagne pour célébrer le Saint avec des réjouissances et des fonctions religieuses.

Latronico
Un autre village est Latronico, où il faut visiter l'église de Sant'Egidio Abate (avec un reliquaire doré), l'église de San Michele et celle de San Nicola. Latronico, en outre, est célèbre pour le travail artisanale de la pierre locale du Monte Alpi, en particulier l'albâtre blanc veiné gris et bleu, appelé "marbre de Latronico". Caractéristique est aussi le bourg de Calvera, qui présente une Église Mère de grand intérêt artistique, dans laquelle sont conservées des peintures du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle. À visiter aussi la source d'eau sulfureuse dans la contrée de Vallina.

Castelluccio
À travers les parcours dans le Parc du Pollino se trouvent: Castelluccio Inferiore et Castelluccio Superiore. En premier, il faut visiter l'église dell'Annunziata avec la caractéristique pointe du clocher, recouverte de carreaux en céramique colorée, qui rappelle les caractères typiques des constructions byzantines (XVIIe siècle), deuxième, on peut faire un tour dans les zones archéologiques.
Il y aussi Castelsaraceno, où, dans la partie du Monte Alpi sur la paroi qui surplombe la montagne et qui est exposée à l'ouest, se trouvent accrochés des exemplaires de Pino Loricato (Pinus Heldreichii). À voir également la Murge: des tas de rochers qui dominent le pays et sur lesquelles furent construites les premières maisons, comme en témoigne une ancienne tour de guet construite pour se défendre de l'invasion.

Viaggianello 
Dans la municipalité de Viaggianello on peut voir beaucoup d'églises, de chapelles, les restes du château féodal de Sanseverino Bisignano, dans lequel a vécu Fréderic II,  mais aussi le Piano Ruggio et le Belvedere: étendu plateau karstique couvert par verts pâturages et entourée par des pentes boisées des montagnes.
Des couvents et des sanctuaires qui témoignent les époques Byzantine, de la Renaissance et Baroque,  se trouvent dans le petit village de Episcopia, dans lequel on trouve le château féodal du XIVe siècle. 

Dernière étape est San Severino Lucano qui surgit à 1500 mètres d'altitude, dans le cœur du parc, où a été édifié le Sanctuaire de la Vierge du Pollino, destination de culte religieux qui est profondément implanté dans les habitants locaux. 

Informations Utiles

À ne pas manquer

Avant d'effectuer un tour dans cette terre, il est obligatoire de savoir une chose très curieuse: les sources d'eau sulfureuse – magnésienne de la Calda (23°C), connues pour leurs propriétés curatives depuis l'antiquité et maintenant canalisées dans une structure thermale moderne, les Thermes Lucane, avec les départements dédiés aux soins, au bien-être et à l'esthétique.

Dans le parc sont organisées des visites guidées, des excursions journalières de trekking avec des guides experts, mais aussi des activités didactiques et ayant pour thème l'environnement. Avant de faire une visite ou une excursion dans le parc, il est préférable de se documenter sur l'itinéraire à suivre, et se procurer l'équipement nécessaire comme un sac à dos, des jumelles et un photo caméra. 

Liens utiles