Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Montagne / Le Parc National des Abruzzes

Le Parc National des Abruzzes

Le Parc National des Abruzzes a été institué en 1923 pour sauvegarder la nature et certaines espèces animales en voie de disparition. 
S’étendant sur 50 000 hectares, il se situe au cœur de l’Apennin central, entre la région des Abruzzes, le Latium et le Molise et inclut 25 communes. 

Le paysage se caractérise par des chaînes  de montagnes, des phénomènes karstiques, des fleuves, parmi lesquels le Sangro, et des torrents: un endroit idéal pour y passer des journées en contact avec la nature et admirer des paysages préservés, une flore luxuriante et une faune très variée. 
Ici, entre vallées lointaines et montagnes inaccessibles, certaines espèces, comme l’ourse brun de la Marsica (40 exemplaires) l’aigle royal, le loup des Apennins, le cerf, la loutre, et le chamois ont trouvé leurs refuges et leur habitat idéal.  Lac Barrea

Un itinéraire parmi les petits villages des Abruzzes inscrits dans le parc, pourrait avoir comme point de départ la commune de Pescasseroli (dans la province de L’Aquila), la patrie du philosophe Benedetto Croce. 
Une commune à visiter riche en lieux à découvrir, comme par exemple le Musée naturel et la Parc faunistique où il est possible d’observer des exemplaires de la faune locale, nés en captivité ou blessés, soignés et accueillis au centre. Sans oublier le Jardin des Apennins avec plusieurs espèce faunistiques et un magnifique étang.
Ne manquez surtout pas l’occasion de visiter l’Abbaye des Saint-Pierre et Saint-Paul remontant au XIIe siècle (remaniée à plusieurs reprises), qui abrite la statue boisée de la Vierge Noire. 
En hiver, grâce à ses stations de ski équipées, Pescasseroli offre la possibilité de pratiquer plusieurs sports d’hiver.

En se déplaçant vers l’aire du loup des Apennins et du lynx, on atteint Civitella Alfedena, caractérisée par des maisons grises et d’autres constructions en pierre. Ici se trouvent le Musée du loup des Apennins, dédié à la biologie, l’histoire, la culture et les légendes autour de ce prédateur, et l’Aire faunistique qui accueille des exemplaires en semi-liberté.

A proximité de cette charmante localité de villégiature, située près des monts de la Meta, surgit le lac artificiel de Barrea, le miroir d’eau naturel le plus grand de toute l’aire protégée, formé par la fermeture des embouchures du fleuve Sangro: une véritable oasis où il est possible d’admirer des espèces d’oiseaux très rares, comme par exemple la bergeronnette des ruisseaux ou les hérons cendrés. Le bourg médiéval de Barrea dominant le lac, est situé sur un éperons à 1066 mètres d’altitude et entouré de certains parmi les plus beaux sommets du Parc. 

A peu de distance, nous retrouvons Villetta Barrea. Situé le long du fleuve Sangro et dominé par le Mont Mattone, le centre habité de ce village d’époque Samnite se développe autour d’un petit château érigé vers la fin du XIVe siècle. 

Aux alentours, surgit Alfadena, un petit bourg très pittoresque où il est possible d’admirer les enceintes du Château Médiéval du prince Caracciolo de Cellammare et la Tour Normande de forme octogonale remontant au X-XIe siècle av. J.-C.
La vue sur le Lac de Montagna Spaccata est incomparable.

Située à 1000 mètres d’altitude, Villavallelonga est une autre étape incontournable. Le village accueille le Musée de l’Ours, qui décrit le vie et les habitudes de cette espèce animale et l’aire faunistique, où il est possible d’observer des exemplaires d’ours et de cerf. 
Près du musée il y a un étang didactique pour les enfants, avec des espèces de plantes et d’animaux, un potager et un jardin botanique avec les espèces végétales les plus communes et caractéristiques du parc.  

En suivant la route nationale n. 83  pour 7 kilomètres on atteint le Val Fondillo, une vallée longue et riche en bois, où se trouve l’ancien bourg médiéval d’Opi. 
Situé sur un roche et dominé par les sommets des monts Marsicano et Petroso, Opi est riche en témoignages archéologiques et célèbre pour son Musée du chamois des Abruzzes

Informations utiles

INTÉRESSANT À SAVOIR…

- Le printemps est la meilleure période pour visiter le Parc: les étendues vertes se revêtent de fleurs: violettescrocussoldanellesgentianeslysprimevèr-es et renoncules; les animaux (parmi lesquels des cerfs, des chevreaux, des chamois, des ours, des renards, des lièvres et des loutres), reprennent leurs activités après l’hiver; les oiseaux migrateurs reviennent animer le ciel. 
Et les couleurs de l’automne rendent le paysage encore plus splendide.
D’autre part, l’été est la meilleure période pour les passionnés de trekking et de camping.
- Au cours de l’année sont organisées, par le Par et les différentes communes, des excursions guidées à thème et plusieurs manifestations, événements et fêtes liées aux traditions, au folklore, à la gastronomie et au patrimoine faunistique et floristique local. 
- La plupart des rues et des sentiers traversant le Parc National des Abruzzes sont interdite à la circulation. La voiture peut être utilisée exclusivement pour atteindre le par et pour les déplacements entre un centre et l’autre: les excursions et les visites peuvent être faites à pied ou à travers les itinéraires conçus ad hoc pour les vélos, les chevaux, les mulets et, en hiver, pour la pratique du ski de fond. Il existent aussi des sentiers-nature, courts ou longs et de différentes difficultés, pour les enfants et les adultes, qui partent des villages et se développent au milieu d’un cadre paysager spectaculaire, comme la piste de l’ours, le parcours sur les traces d’animaux mystérieux, celui dédié au monde des insectes et le sentier dans le royaume des chamois. 
- Le Parc est une aire protégée, il est donc nécessaire de se comporter de manière adapté, dans le plein respect de la nature et de l’environnement: il est interdit de cueillir les fleurs, casser les branches des arbres et graver les troncs. Les bureaux de la zone disposent d’une carte touristique indiquant les environ 150 itinéraires écotouristiques, pour un total de 250 kilomètres

Links utiles
www.parcoabruzzo.it