Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Montagne / Le Haut-plateau d'Asiago

Le Haut-plateau d'Asiago

Le Haut-plateau d’Asiago, aussi dit “des Sept Communes”, dans la province de Vicence en Vénétie,  se situe à 1000 mètres d’altitude.
En remontant de la plaine, en suivant les dix lacets de la montée de la rue, le haut-plateau offre un paysage magnifique. Une vue incroyable sur les vastes étendues, les villages et leurs tours campanaires et sur les sommets formant une sorte de couronne. 
Les zones d’Ortigara, Cima Caldiera, Portule, Cima Undici, Cima Dodici, qui furent le théâtre des violentes batailles de la première Guerre mondiale et représentent encore aujourd’hui des destinations très appréciées des excursionnistes, sur les traces de l’histoire et du passé: les forteresses de Verena, Interrotto, Corbin, Lisser et Campolongo sont encore visibles et bien conservées.Roana photo by Commune de RoanaSacré pour les alpins, le mont Ortigara est le lieu de bataille le plus connu de la zone. Il accueille également le Musée en plein air de Zebio -absolument à visiter- qui conserve des chemins des tranchées de guerre et des refuges. 
La visite du Haut–plateau pourrait commencer par Rotzo, la commune la plus ancienne, comme en témoignent l’église de Santa Margherita (Sainte Marguerite) fondée autour de l’an Mil, et poursuivre avec les sites préhistoriques, notamment le Bostel.

La commune de Roana, ou vit la culture et  la langue des Cimbres, se compose de six hameaux, que l’on appelle souvent les "Sei campanili" (Six tours campanaires).
Immergée dans le vert des collines, la commune d’Asiago, entièrement reconstruite après la Grande Guerre, est une destination touristique très connue, considérée l’une des capitales du ski de fond. 
L’air pure et la faible présence de lumière urbaine font d’Asiago un lieu idéal pour observer les étoiles. C’est ici qu’en 1942  fut fondé l’Observatoire astrophysique, avec le télescope Galileo, à l’époque le plus grand d’Europe.  
Dans les environs, le sommet du Leiten, accueillait l’Ossuaire Militaire qui conservait les dépouilles de plus de 54 mille soldats.

Conco, se trouvant à quelque kilomètres de distance, est connue pour les stations touristiques du Val Lastaro et de Biancoia. 
Au début de la «Reggenza dei Sette Comuni » (Fédération  des Sept Communes ), Conco n’existait pas,  étant à l’époque un Hameau de Lusiana. Ce n’est que dans un deuxième temps qu’elle s’est unie aux autres communes, qui sont donc devenues 8.  
Lusiana, charmante destination touristique, compte de différentes œuvres artistiques parmi lesquelles les «retables» de Jacopo Bassano  et l’église paroissiale dédiée à San Giacomo (Saint-Jacques).
En poursuivant vers l’est, nous retrouvons Gallio, célèbre pour ses structures sportives, comme le tremplin de saut à ski, ainsi que pour ses pistes de ski alpin qui, en été, se transforment en bike park.  

Parmi les bois du territoire, celui de Foza, se caractérise par ses décors, réalisés par des artistes provenant des quatre coins du pays, tandis qu’à l’extrémité du haut-plateau, nous retrouvons Enego, avec sa tour des Scaligeri et ses pistes de ski de fond: le village offre un magnifique panorama sur les Dolomites et sur le Mont Grappa.
Le Haut-Plateau d’Asiago et ses communes sont des lieux de détente où il est possible de combiner, en été comme en hiver, nature, sport, culture et bien-être. 

Ce haut-plateau est universellement considéré comme un lieu idéal pour les amateurs de VTT et de ski de fond, avec ses plus de 500 kilomètres de tracés, incluant le spectaculaire anneau de 250 kilomètres qui effleure toutes les communes. Une soixantaine de remontées mécaniques, des pistes de patinage et des sentiers se prêtant à des promenades sur la neige (même avec les raquettes à neige, comme celles utilisées autrefois par les pionniers des sports d’hiver), en font une destination idéale pour les sportifs et les amateurs de la nature.
Du printemps jusqu’en automne sont mis à disposition des manèges pour l'équitation, des terrains de golf, des piscines couvertes, des terrains de tennis et de pétanque. Il est également  possible de pratiquer du tir à l’arc, du saut à l’élastique du pont sur le Val Gardena, du rafting ou, encore, de faire de l’hydroBob et du parapente ainsi qu’un nombre infinis d’’excursions s’adaptant à tous les niveaux. 

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR QUE
Le nom "Asiago" est indissolublement lié à celui du célèbre fromage produit sur le territoire depuis un temps immémoriale et qui s’est adjugé l’appellation DOP (Appellation d’Origine Protégée). Ses origines remonteraient au Xe siècle, quand l’évêque de Padoue, seigneur du territoire, était récompensé par ses vassaux avec ce fromage.
Il se présente en deux variétés: l’Asiago d’allevo (à pâte dure, fabriqué avec du lait écrémé, au goût décis) et l’Asiago pressato (fabriqué avec du lait entier, aussi appelé Asiago doux pour son goût de lait frais. Sa période d’affinage varie entre 25 et 50 jours).
L’Asiago est l’ingrédient principal de nombreuses recettes de la gastronomie locale, comme le traditionnel fan frich, une sorte d’omelette aux pommes de terre. 

Informations utiles

Informations utiles

Liens utiles


A.P.T Asiago - Haut-Plateau d'Asiago 
Région Vénétie


Comment arriver

En voiture
Depuis l'Autoroute A4 Serenissima (Milan-Venise), à proximité de la sortie Vicence- Est prendre l'Autoroute A31 Valdastico jusqu'à Piovene Rocchette. Ensuite prendre la Route Provinciale du Costo nº349. Depuis l'Autriche en traversant Bolzano et Trente, en passant par Lavarone et le Haut-Plateau de Vezzena.   

En train
Les gares les plus proches: Vicence, Bassano del Grappa, Thiene, Padoue (qui possède plusieurs liaisons journalières pour Asiago). 

En bus
Il existe des courses tous les jours depuis Vicence, Padoue, Bassano del Grappa et Thiene: lignes de bus Ftv et SITA 

En avion 
Aéroports: Venise à 110 km, Trévise à 130 km, Vérone à 105 km.
L'aéroport d'Asiago est pourvu de piste asphaltée pour aéronefs légers.