Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Mer / La Côte du Conero: l'enchantement

La Côte du Conero: l'enchantement

Un promontoire sinueux, dessiné par les courants, précède le Conero - le Mont qui donne son nom à cette magnifique zone des Marches - se reflétant dans la Mer Adriatique.
Des dizaines de plages situées au cœur des roches et d’une nature luxuriante, joignables par mer ou à travers les sentiers, et de nombreuses villes riches en histoire et traditions: ainsi se présente la Côte du Conero (Riviera del Conero en italien).
La côte se caractérise par un cadre paysager surprenant, une mer cristalline inoubliable et de nombreuses plages dont certaines facilement accessibles, d’autres plus cachées et solitaires.
Parmi les plages se distingue celle des "Due Sorelle" (Deux Sœurs - appelée ainsi pour la présence de deux grands stacks) joignable uniquement par la mer, et celle de Mezzavalle.Côte du Conero - Mezzavalle photo by roachy_737-flickrNous signalons également la plage de la Vela (de la Voile), avec son caractéristique rocher en forme de voile. Et comment résister au charme des plages de graviers et pierres de Portonovo, toutes immergées dans le maquis méditerranéen. 
En vous promenant dans cette charmante petite ville, ne manquez surtout pas l’occasion de visiter l’Église Sainte Marie du XIe siècle, un véritable bijou de style roman. Le Conero est la zone côtière de la ville d’Ancône
Dans ce magnifique chef-lieu de la région des Marches, les choses à voir sont très nombreuses: le Dôme de Saint Cyriaque, la Forteresse de la Citadelle du XVIe siècle, le Bastion de San Paolo al Cassero, le Parc du Cardeto, l’amphithéâtre, la Place du Plebiscito (du Plébiscite), la Pinacothèque civique abritant des œuvres du Guercin, de Lotto e du Titien, le Musée Archéologique et le Musée National Omero, le seul musée tactile en Europe. 

La Côte du Conero compte de nombreuses localités de villégiature parmi lesquelles nous retrouvons Sirolo, un typique bourg médiéval à pic sur la mer, mais aussi la seule aire des Marches avec un grand nombre de vestiges archéologiques. 
Depuis son édification au XIIIe siècle, l’Eglise du Saint patron, San Nicola di Bari, domine la place. Ne manquez surtout pas l’occasion de visiter l’une des plus grandes nécropoles phéniciennes située dans l’aire des "Pini" (Pins), et l’Eglise des frères Bénédictins San Pietro (Saint-Pierre) al Conero. Numana est une autre étape à ne pas manquer. Mis à part ses magnifiques plages, cette petite ville offre de nombreux attraits culturels, comme par exemple l’Antiquarium National abritant les richesses de la Reine des Phéniciens et d’autres nécropoles, ou le nouveau Sanctuaire abritant le crucifix miraculeux en bois qui, selon la légende, aurait été réalisé par libérateurs du Christ de la croix. Enfin, l’Arc appelée "La Torre", ce qui reste de la tour médiévale de la paroisse de San Giovanni (Saint-Jean).

Recanati, le village d’origine de Giacomo Leopardi, mérite aussi d’être visité. De nombreux lieux lui rendent hommage: le Palais Leopardi avec la bibliothèque annexée, le Colle dell’Infinito (Colline dont le nom est dédié au poème "L’Infini" de Leopardi) et les restes de l’ancienne Tour Saint-Augustin qui a inspiré le poème "Il Passero Solitario"(Le moineau solitaire). Dans cette splendide petite ville, dont le centre historique est entouré d' enceintes remontant au XIIIe siècle, vous pourrez admirer les chefs-d’œuvre de Lorenzo Lotto conservés dans la Villa Colleredo Mels et dans l’Elise de San Domenico (Saint Dominique). La Cathédrale de San Flaiano, avec ses 1400 sarcophages parmi lesquels celui du Pape Grégoire XII, est imperdable, tout comme une promenade à Porto Recanati, sur les traces de l’ancienne colonie de Potentia et le long du lungomare (promenade au bord de la mer).

Cela dit, la Côte compte beaucoup d’autres endroits tout aussi magnifiques, avec des témoignages d’art, de culture et d’histoire uniques comme Agugliano, Camerata Picena, PolverigiS. Maria NuovaOstre VetereCastelfidardo, CameranoFilottarnoOffagna, Cingoli et Loreto, qui est l’un des lieux de pèlerinage parmi les plus importants du monde catholique. Même l’arrière-pays offre de nombreuses attractives, comme le Parc National du Cònero avec de nombreuses espèces végétales et animales. 
Cette magnifique oasis naturelle s’étend sur 5800 hectares, dominée par le Mont Conero (527 d'altitude), dont la silhouette caractéristique se fait remarquer même de loin.

Informations utiles

Pour les passionnés de sportUne vacance à la Riviera du Cònero est une expérience vraiment inoubliable surtout pour les amateurs de la voile, du windsurf et du kitesurf, des sports dont la pratique est favorisée par les vents forts et constants. Les plongeurs et les amateurs du  canoë pourront apprécier la richesse des fonds marins. Les bateaux peuvent être amarrés au port de Numana. De plus, le Conero, parmi les cadre naturels les plus sauvages et préservés d’Italie, peut facilement être exploré en vélo, à pied ou à cheval. Il est possible de choisir parmi une vingtaine d’itinéraires de trekking et certaines zones vous offrent la possibilité de pratiquer du birdwatching (l’observations des oiseaux). D’autre part, les amateurs du golf pourront s’entraîner sur le prestigieux terrain à 27 trous, situé sur les pentes les plus au sud du Mont Cònero.Quant’à ceux qui souhaitent profiter des moments de détente, la Riviera compte plusieurs plages équipées pour des vacances sous le signe du relax dans les établissements balnéaires. Pour les amateurs de la bonne cuisine La brise de mer et le terrain calcaire des vignobles du Montepulciano créent le goût incomparable du Rouge du Conero, portant l’appellation DOC et DOCG, d’une couleur rubis, dont la “capitale” est Camerano. Les plats à déguster: le bouillon de poisson, typique de la Riviera, le cabillaud d'Ancône, les "vincisgrassi", une variante locale des lasagnes au four et le lapin (la recette du lapin "in Porchetta" - cuit dans de la viande de porc rôti de Filottrano est excellente), ou encore le poulet ou l’agneau cuits selon la méthode du "potacchio" (cuisson humide) sans oublier les gâteux comme les "Cavallucci" de Cignoli ou le "Maiorchino" de Ostia Vetere. 

Manifestations à ne pas manquer
Mai:Fête de Saint Cyriaque à Ancône, Fête du Poisson de Numana et les "Serenade" à Polverigi. 
Juin: Assemblée de montgolfières à Cingoli, Foire de San Vito et les Célebrations Leopardiennes à Recanati. 
Juillet: Fête du battage et du folklore à Cingoli, Fête des Pêcheurs à Ostra Vetere, la fête du Drapeau Bleu à Sirolo.
Août: la "Contesa dello Stivale" (Dispute de la Botte) à Filottamo, la fête de la Mer et le Palio historique de San Giovanni à Porto Recanati. 
Septembre:  Fête de la Mer à Ancône, Fête du Rouge du Conero à Camerano , course du "drap" (course à cheval) de Loreto.

Pour en savoir plus
www.rivieradelconero.info
www.turismo.marche.it