Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Art et histoire / Les Villas de Tivoli

Les Villas de Tivoli

Si vous passez par la région du Latium, vous ne pouvez pas manquer une excursion à Tivoli, sur les Monts Tiburtini. Une splendide petite ville fondée en 1215 et définie par le poète Virgilio (Virgile) "Tibur Superbum " (Enéide, Liv. VII), une appellation qu’on retrouve encore aujourd’hui sur l’emblème de la ville. 
Cette localité est célèbre surtout pour ses sources d’eau minérale sulfurée, connues depuis l’antiquité. Actuellement les touristes qui se rendent à Tivoli pour bénéficier des structures thermales sont très nombreux. Mais Tivoli est aussi connue pour ses deux magnifiques villas classées au Patrimoine Mondiale de l’Humanité par l’UNESCO: Villa d'Hadrien et Villa d’Este.

LA VILLA D'HADRIEN
Voulue par l'Empereur Hadrien comme résidence impériale, elle était accessible par deux voies (Via Tiburtina, Via Prenestina) ou en naviguant le cours d'eau du fleuve Aniene. L'empereur voulut  reproduire dans la villa les monuments qui l'avaient fasciné lors de ses nombreux voyages, notamment en Grèce tels que le Pœcile, Canope, Académie, Lycée (école philosophique). 

C'est à partir de ces monuments, que commence notre tour. Le Pœcile est un jardin gigantesque avec un portique entouré d'un grand bassin utilisé pour les promenades estivales et hivernales. 
A travers une série de complexes thermaux, nous arrivons au Canope (nom d'une ancienne ville liée à Alexandrie par une voie d'eau navigable): ce long cours d'eau est entouré de colonnes et de statues qui aboutissent sur un temple à coupole. 
Conformément au vallon de Canope, les restes de deux complexes thermaux: Les Grands Thermes et les Petit Thermes
Les Petites Thermes étaient pourvues d'un frigidarium en plein air et d'une salle ronde avec une coupole où s'ouvraient cinq grandes fenêtres. Décorés de stucs précieux, ces bâtiments ont été dédiés à la famille impériale et à ses invités. Les Grands Thermes, réservées au personnel de la Villa, présentaient un système de chauffage posé sous le plancher et une pièce circulaire imposante abritant un sudatorium (comparable au sauna actuel). La grande voûte de la salle centrale est encore en parfait équilibre malgré l'effondrement d'un des quatre points d'appui. 

Les sites les mieux conservés de la villa sont l'académie, le stade, le Palais impérial, la salle des Philosophes, le Théâtre grec et la Place d'or, une structure majestueuse qui avait une fonction de "représentation" et contemplait un vaste péristyle orné de stucs. Enfin, parmi les édifices nobles nous signalons le magnifique Théâtre Maritime: une île avec des colonnes ioniques, entourée par un canal. L'empereur se réfugiait à l'intérieur pour réflechir et y accédait grâce à un système de pontons mobiles. 

VILLA D'ESTE
La construction de Villa d’Este a été voulue par le cardinal Ippolito II d’Este (Hippolyte II d'Este), gouverneur de Tivoli à partir de 1550, qui voulait faire revivre dans cette ville les fastes des cours de Ferrarae, Rome et Fontainebleau. L’impressionnante concentration de fontaines, grottes et jeux d’eau a représenté un modèle qui a souvent été adopté dans les jardins européens du maniérisme et du baroque. La montée d' escalier de l'étage noble du palais, décorée et peinte par des artistes du tard maniérisme romain parmi lesquels Livio Agresti et Federico Zuccari, est d'une beauté rare. Un lieu de grand intérêt est certainement le splendide jardin de Villa d’Este, conçu par le peintre et architecte Pirro Ligorio
Composé de terrasses, de marches, de chemins et de pentes, le jardin rappelle les Jardins suspendus de Babylone, tandis que le système d’adduction des eaux, avec un aqueduc et une conduite passant sous la ville, évoque les surprenantes connaissances des romains en matière d’ingénierie.
De grand effet scénographique, les Cento Fontane (Les Cents Fontaines) qui côtoient une allée longue cent mètres. Sur le côté gauche de l’allée se trouve la Fontana dell’Ovato (la Fontaine de l’Ovale), la plus baroque de la villa, étant donné l’extraordinaire effet crée par les rochers, par les pierres ornementales et les flux d’eau qui représentent les Monts Tiburtini, à partir desquels descendent les trois fleuves Aniene, Erculano et Albuneo. 
Au dessous du Viale delle Cento Fontane (l’Allée aux Cent Fontaines), on tombe sur la très scénographique Fontana dei Draghi (Fontaine des Dragons) qui pour sa position centrale semble être le cœur du parc. La légende veut que cette fontaine ait été réalisée en une seule nuit, le septembre 1572, en hommage au pape Grégoire XIII, qui logea dans la villa. Dans la partie la plus basse du jardin se trouve la Rotonda dei Cipressi (la Rotonde des Cyprès): une esplanade contournée par de gigantesques cyprès séculaires. 
La fontaine la plus imposante et scénographique de Villa d’Este est la Fontana di Nettuno (la Fontaine de Neptune), réalisée par Gian Lorenzo Bernini (dit le Bernin) et restaurée au cours du XX siècle. Du fait de sa beauté, elle devint un modèle pour de nombreuses fontaines du XVIII siècle. Pour accomplir la scénographie, fut construite, au dessus de la Fontana di Nettuno, la Fontana dell’ Organo (la Fontaine de l’Orgue). 
Cette œuvre doit son nom au mécanisme à eau positionné à son intérieur et qui, encore aujourd’ hui, reproduit des airs d’orgue audibles par les visiteurs. 

Informations Utiles



Commune de Tivoli 
Palazzo San Bernardino
P.zza del Governo. 1, 00019 TivoliTéléphone: (+39) 0774 4531
Email:info@pec.comune.tivoli.rm.it
Villa d'Hadrien
Via di Villa Adriana de Tivoli-00019
Tél: (+39) 06/39967900
Horaires de visite

Villa d'Este
Piazza Trento, 5 - 00019 Tivoli
Tél: 199766166 (depuis l'Italie), (+39) 0412719036 (depuis l'étranger)
Fax: (+39) 0412770747
e-mailvilladestetivoli@teleart.org/info@villadestetivoli.info
La réservation préalable obligatoire
Horaires de visite

Comment arriver
En voiture
: Autoroute A24, sortie Tivoli;
En train: Ligne Rome-Pescara, Gare de Tivoli;
En bus: Compagnie Cotral Ligne Rome Tivoli (Terminus de Rome: station de metro Ponte Mammolo)
En avion: Aéroports de Rome (Fiumicino-Ciampino)