Vous êtes dans Home / Idées de voyage / Art et histoire / Cisternino, bijou d'Italie

Cisternino, bijou d'Italie

Située sur une terrasse calcaire des Murges du sud-est, effleurée par la brise provenant de la mer Adriatique, et immergée au cœur de la campagne verte, la commune de Cisternino domine (avec ses 393 mètres d’altitude) la Vallée d’Itria, un territoire qui est rendu unique par la présence de ses nombreux trulli. 
Le centre historique se présente avec ses typiques maisons en chaux, ses ruelles pointillées de pélargoniums, ses arcades, ses petites loggias, ses décors en pierre et ses escaliers. Le bourg, habité depuis le Néolithique, a été le témoin de la domination Normand-Souabe, de la domination Aragonaise et celle des Bourbons.Cisternino - Pouilles Les anciens remparts se sont en partie conservés, tout comme les deux tours des Anjou: la première annexée au Palais Amati, l’autre au Palais Capece

De grand intérêt, la Tour Normande, la Chiesa Madre (Eglise Mère) dédiée à San Nicola (Saint-Nicolas) la grande place Victor Emmanuel qui accueille la merveilleuse Tour de l’Horloge, les quatre quartiers “Bère Vécchie”, “Scheledd”, “u Pantène” et “L’ìsule”, l’église des martyres et Saints Patrons Quirico et Giulitta, celle de Sainte Marie Constantinople et le sanctuaire de la Madone d’Ibernia.

D’un point de vue gastronomique, il est encore possible de déguster des plats authentiques: les "orecchiette", la saucisse les "bombette" et les "gnummered" (à base d’entrailles d’agneau), le tout accompagné d’un bon verre de vin rouge, pour conclure avec les petits fruits colorés appelés "mandorle atterrate", des spécialités à base de pâte d’amandes, enrobées d’une fine glaçure.