Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Vénétie / Rovigo

Rovigo

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Dans la partie méridionale de la Vénétie, étendue dans la grande plaine du Pô, se trouve la province de Rovigo, le Polesine traversée par deux importants fleuves: le Pô et l'Adige. En suivant le doux cours d’eau, on entreprend un voyage caractéristique et inhabituel à travers les forêts, les anciens villages et les traditions saines de ce peuple. Une terre hors du commun, où un important réseau artificiel de canaux, de pompes à eau, de terres bonifiées et de parcelles géométriques cohabitent avec la spontanéité de la nature.
Un monde presque irréel, où le silence absolu est interrompu seulement par le chant des oiseaux ou par le bruit tranquille des eaux du Po, un paysage mystérieux, fait d'eau et de terre, difficile à distinguer quand le brouillard descend. Un témoignage précieux qui montre comment l'homme, à force de fatigue, de sueur et d’amour, a appris à cohabiter avec une nature très présente sans en altérer les équilibres. Sur les côtes de l'Adriatique se trouve le Delta du Pô, une terre peu connue, à traverser avec l'âme de l'explorateur désireux de découvrir chaque recoin de ce paysage doux et plein de charme, où forêts, pinèdes, oasis et cannaies s’alternent avec les témoignages d'histoire et d'art.

Rovigo, une ville moderne qui raconte son passé à travers ses bâtiments historiques d’une valeur considérable. Les différentes tours sont les témoins de la période médiévale et dominent la ville et dont font parties celles de Via Pighin et les deux tours penchées: la Donà, une des plus hautes tours médiévales italiennes et la «Torre mozza». Nombreux sont les palais raffinés de la période de la Renaissance: Palazzo Roverella, qui accueille l’homonyme Pinacothèque, Palazzo Roncale di Michele Sanmicheli et Palazzo dell’Accademia dei Concordi qui abrite la Pinacothèque du même nom. A visiter, la Cathédrale dédiée à Santo Stefano Papa, qui renferme de nombreuses sculptures et peintures. En se dirigeant vers l'Adriatique on arrive au Parc du Delta du Pô, un milieu où l'œuvre de la nature et de l'homme offre un grand spectacle. De la campagne aux dunes fossiles, des digues aux francs-bords, des vallées de pêche aux lagunes: une grande variété de paysages à découvrir pour apprendre à connaître la nature et l'histoire de cette terre.
Dans la zone de la Vénétie, le Parc comprend neuf communes parmi lesquelles Porto Tolle, qui offre un paysage parmi les plus suggestifs et précieux d’Italie, une alternance de bandes de terre, de branches du fleuve, d’îlots, de cannaies et de vallées de pêche, et Adria, charmante petite ville, d’une beauté artistique qui a donné le nom à la mer Adriatique, et qui est le siège du Musée Archéologique National où sont exposés des pièces étrusques et romaines intéressantes. À Fratta Polesine on peut admirer la Villa Badoer, une des plus belles villas Palladienne de la Vénétie, qui remonte au XVIème siècle décorée à l’intérieur par fresques de Pierfrancesco Giallo Fiorentino. A Polesella, il y en a de très belles de la période de la Renaissance, toutes représentatives de l'élégance et de la majesté typique des villas de cette région. Sur les côtes de l'Adriatique se trouve Rosolina a Mare, une charmante petite ville avec une longue plage de sable et une pinède touffue.

Le Delta du Pô est le siège d'un Parc Naturel Régional caractérisé par des paysages uniques, qui plongent le visiteur dans un monde surréel d’avancées de terre, de branches de fleuve, d’îlettes, de cannaies et de vallées de pêche, un environnement idéal pour de nombreuses espèces d'oiseaux. Hérons rouges et gris, anatidés, échassiers, phénicoptères, avocettes: les espèces qui composent le patrimoine ornithologique du parc sont plus de 370, un véritable paradis pour les amateurs de birdwatching et de photographie. L’idéal pour pouvoir apercevoir pleinement les merveilles de ces endroits est l’excursion en bateau pour remonter lentement les différentes branches du fleuve. Pour une expérience encore plus exaltante est la promenade à bord d'un canoë ou d'un kayak, qui permet de s'enfoncer silencieusement dans les recoins les plus cachées pour observer de plus près un grand nombre d'oiseaux qui nidifient ou qui passent à ce endroit. Pour ceux qui préfèrent rester avec les pieds sur terre, il y a de nombreuses petites tours de repérage où prendre place pour observer les «habitants» emplumés. Les itinéraires pour VTT ou pour une promenade à cheval sont nombreux et permettent de se plonger entièrement dans l'atmosphère suggestive de ces endroits. Si vous aimez la mer à Rosolina Mare, presque fermée entre les deux fleuves, se trouve une vaste et belle plage de sable, semblable à première vue à une île renfermée entre les eaux de l'Adriatique et celles des fleuves.
Selon toutes bonnes coutumes italiennes, dans la province de Rovigo les fêtes et les foires populaires symboles d'une ancienne tradition jamais oubliée ne manquent pas. Fraises, blé, polenta et poisson sont quelques-uns des "inspirateurs" qui caractérisent ces récurrences, au-delà des traditionnelles fêtes de Noël et de Pâques. Originale la Fête des Cerf-volant de Badia Polesine, une fête dédiée aux enfants qui voit récompenser le cerf-volant le plus beau et celui qui réussit à voler le plus haut.

Des ingrédients simples et naturels caractérisent la cuisine locale. Parmi les plats typiques nous trouvons le riz en bouillon de poisson, le risotto polesano avec anguille et la faraona in tecia cuisinée sur le poêle à bois ou dans la cheminée à l'intérieur d'une marmite en terre cuite. Les Anguilles et les poissons d'eau douce sont préparés soit en casserole soit sur la braise et sont souvent accompagnés de polenta mets très dominant également dans cette province. La province est aussi très riche en gibier, spécialement en gibier d’eau. Très savoureuse aussi la charcuterie, comme la célèbre bondiola fumée, typique du Bas Polesine et le célèbre bondiola d'Adria, préparé avec de la viande maigre de veau hachée avec la noix de porc et du lard. Le dessert typique du Polesine est la torta polesana ou miassa, dont la recette remonte à 1829.