Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sicile / Palerme

Palerme

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

La province de Palerme s’étend dans la partie septentrionale de la Sicile et donne sur la Mer tyrrhénienne ses longues étendues de côtes s’ouvrent sur les golfes de Carini, de Palerme et de Termini Imerese
Le littoral charme particulièrement par ses fantastiques couleurs qui vont du bleu intense de la mer au vert de la végétation, en passant par les couleurs sombres des rochers ou la blancheur des plages de sable très fin.
 
Parmi les localités balnéaires les plus fréquentées vous visiterez Mondello, la plage des Palermitains, Cefalù qui combine son patrimoine architectural à d’agréables plages et Sferracavallo, un ancien bourg de pêcheurs, aujourd’hui paradis des amateurs de plongée.

Au large de Palerme, au large, se trouve l’île d’Ustica, vestige d’un complexe volcanique disparu, riche en beautés naturelles, criques, grottes, et témoignages archéologiques. C’est une île aux fonds fascinants, un vrai paradis pour les passionnés de plongées sous-marines.
 
Le territoire – majoritairement montagneux - comprend le groupe des Madonie, qui s’étend de la Vallée de Pollina à celle d’Imera avec un petit bout de littoral. Ce milieu est protégé par le Parc Régional des Madonie qui offre des panoramas spectaculaires ainsi qu’une grande variété de paysages : des montagnes rudes et rocheuses qui tombent à pic sur la mer aux étendues collinaires de l'arrière-pays, en passant par des vallées sillonnées de cours d’eau.
 
Outre les beautés naturelles, des localités renommées ainsi que de merveilleux trésors artistiques de différentes époques rendent unique et précieux ce territoire, destination touristique très fréquentée également au niveau international. 
Des ruines de Solunto à la zone archéologique du Mont Jato, de Monreale à Palerme : tout ce territoire est riche en trésors artistiques, en fascinants paysages naturels et en vestiges évoquant les anciennes civilisations.
 
Au centre de son golfe homonyme brille Palerme, ville au passé très riche qui fut autrefois point confluent des civilisations européenne et arabe, dont elle conserve de précieux témoignages. 

Les points forts de la province sont nombreux et variés : des villes d’histoire qui côtoient la zone de Bagheria aux délices gastronomiques, en passant par les traditionnelles célébrations folkloriques, jusqu’aux relaxants séjours en bord de la mer. Palerme et son territoire : une destination touristique en toute saison et pour toutes les exigences. 

La première étape de l’itinéraire à la découverte du territoire est Palerme, située sur le golfe homonyme et entourée des vergers d’agrumes de la Conca d’oro. 
C’est une ville à l’aspect pittoresque, dominée par les marbres polychromes des palais, les coupoles de style arabe, le très pittoresque marché de la « Vucciria » et ses florissants espaces verts : le parco della Favorita, celui de Villa Giulia et le Jardin de Garibaldi

Dans le centre historique s’élèvent les splendides monuments qui témoignent de son illustre passé, parmi lesquels le majestueux Palais des Normands ou Palais Royal avec la Chapelle Palatine riche en anciennes mosaïques et décors, l’Église San Giovanni degli Eremiti surmontée de cinq coupoles rouges ; le Dôme, imposante structure riche en œuvres d’art qui conserve en son intérieur les « Tombes Impériales et Royales ». 
L’Église San Domenico, l’un des principaux monuments baroques de Palerme, offre un intérêt particulier, tandis que l’Oratoire du Santo Rosario de San Domenico et l’Oratoire de Santa Cita ou Zita sont renommés pour la richesse des stucs et des décors intérieurs.
 
Dans le parcours de visite de la ville, une attention particulière devra être accordée à l’Église de Jésus, magnifique exemple de baroque sicilien, la Martorana ou Église Santa Maria dell’Ammiraglio, qui conserve l’un des plus anciens ensembles de mosaïques de Sicile, l’Église Santa Caterina, avec ses intérieurs richement décorés et la magnifique Église della Magione, fondée au XIIe siècle. 

Une autre destination à ne pas manquer est Monreale, surplombant de son panorama la Conca d’oro, à quelques kilomètres de Palerme. 
Elle fait partie des localités touristiques les plus renommées de Sicile et d’Italie pour son précieux patrimoine artistique, dont fait partie la magnifique Cathédrale, un des plus importants témoignages d’époque normande, dont les décors tapissent tout l’intérieur. 

Entouré d’une florissante végétation, le petit centre de Bagheria est renommé pour la présence sur son territoire, de villas nobiliaires du XVIIIe siècle, dont la somptueuse Villa Valguarnera et la très théâtrale Villa Palagonia, également appelée la « villa des monstres » en raison de la présence de sculptures qui représentent des personnages monstrueux. 
La Villa Cattolica, siège du Musée Guttuso qui conserve les œuvres de ce peintre réaliste contemporain originaire de Bagheria, est particulièrement intéressante. 

Le territoire de San Cipirello accueille le site archéologique connu comme l’insediamento di Monte Jato : une des plus anciennes cités de l’île, comme le montrent les différentes strates. Là vous pourrez y admirer les superbes ruines du Temple d’Aphrodite et de l’autel, un grand théâtre et les vestiges de la maison dénommée Casa a Peristilio. 

Localité balnéaire renommée et très fréquentée, Cefalù est également connuepour son patrimoine artistique comme le magnifique Dôme, construction d’époque normande qui domine toute la cité et le Musée Mandralisca avec de riches collections artistiques et archéologiques. 
Cefalù et ses environs conservent également de nombreuses témoignages archéologiques : sur le rocher qui domine la ville se trouvent les vestiges d'un ancien sanctuaire, tandis que sur la côte vous pourrez découvrir d’importantes ruines de fortifications archaïques. 

Dans les environs de Santa Flavia, le long d’une pente rocheuse, on peut admirer les ruines de l’ancienne cité de Solunto : c’est un site intéressant pour la richesse de ses vestiges et dont l'emplacement, peu commun, étonne.   

L’île d’Ustica est une localité touristique d’une beauté extraordinaire, avec ses merveilleuses grottes côtières, une riche végétation et son centre ville pittoresque. 

La magnifique côte avec ses longues plages ou ses falaises rocheuses offre un séjour à la mer de détente absolue et la pratique de tous les sports aquatiques et nautiques. 
Certains secteurs côtiers comme l’île d’Ustica sont des endroits idéaux pour la plongée sous-marine. Ustica propose également d’intéressantes excursions en bateau à la découverte de ses très belles grottes. 

Les zones protégées et les réserves naturelles offrent des parcours infinis pour les excursions : des simples promenades aux randonnées pédestres sur les reliefs des Madonie. 

Les centres thermaux de Termini Imerese et de Sclafani Bagni offrent des cures, des traitements et des séjours pour vous ressourcer.
 
Le calendrier local est riche en événements : en premier lieu la fête de Santa Rosalia à Palerme (en juillet) et la Targa Florio à Palerme, un rallye international faisant le tour de la Sicile (en juillet).
De nombreuses fêtes sont ensuite dédiées aux produits typiques : à Gangi se tient une caractéristique fête de nature champêtre dédiée à l’épi de blé, évoquant les traditions paysannes d’autrefois ; à Cerda en revanche se tient la fête de l’artichaut ; à Isnello se tient la fête de la « tuma », l'artichaut,et de la ricotta (en juillet). 
Parmi les manifestations les plus caractéristiques signalons le carnaval de Termini Imerese, l’ «Estate Cefaludese » à Cefalù. 

Signalons également pour leur charme les célébrations qui s’organisent sur cette terre pendant les vacances de Pâques dont différents rites religieux qui ont leur origine dans la tradition gréco-orthodoxe à Piana degli Albanesi lors de la Semaine Sainte ; les « Représentations Sacrées » à Mondello lors de la Semaine Sainte également ; l’ « Abballu di li diavoli », c'est-à-dire la danse des diables, le dimanche de Pâques à Prizzi : il s’agit de l’allégorie de la lutte entre l’hiver et le printemps, les ténèbres et la lumière. 

Les délices gastronomiques sont nombreux et savoureux sur ce terroir, à commencer par les Arancini di riso, des boulettes de riz et le « pani ca’ meusa », un sandwich farci d'abats de veau. 

Les pâtes aux sardines, les « aneletti » au four et le thon à « sfinciuni » font partie des plats inoubliables du territoire. 
Les pâtes « cchi mascolini », les spaghettis à la charretière, la soupe de poisson à la façon d’Ustica, le bouillon de poissons avec les « attuateddi » (une variété de pâtes) constituent d’autres spécialités locales. 

Au fil des siècles les plats à base de poisson comme : les « sarde a beccafico », le thon aux oignons, le thon à la sauce bolognaise, le merlan à la palermitaine, ont toujours été des plats dominants de l’île. 
Dans la zone des Madonie les plats traditionnels sont l’agneau et le mouton.

Pour ce qui concerne les desserts, la préférence va aux fruits en massepain, puis aux Cassate, aux Cannoli et aux Mostaccioli.
La production de vins est remarquable, parmi lesquels citons le Corvo de Casteldaccia et le Partinico.