Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sicile / Messine

Messine

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Une terre de volcans, voici ce qu’est Messine
Le génie et la fantaisie de ces artistes de la nature a donné naissance à un chef d’œuvre, la terre de Messine. 
Etna et Éoliennes : il suffit de les regarder pour comprendre la grandeur de la nature. 

Un paysage au charme certain, un chef d’œuvre qui trouve dans la mer son cadre idéal. 
Un kaléidoscope de bleus, allant de celui de la nuit profonde jusqu’à celui de la transparence cristalline veinée d’azur. Une nature splendide sous un ciel limpide, mais également extraordinaire dans les profondeurs marines où un monde à part attend d’être exploré. 

Et la mer recèle une autre merveille: Les Iles Eoliennes.
Lipari, Panarea, Salina, Stromboli, Vulcano, Filicudi et Alicudi : sept perles éparpillées dans les eaux en face de Messine.
Toutes d’origines volcaniques mais chacune avec sa propre beauté et sa propre identité historique. Une richesse devenue Patrimoine de l’Humanité.
 
Messine est la porte d’entrée principale de la Sicile, et l’a toujours été. Sur ses côtes ont débarqué Grecs, Romains, Byzantins, Arabes, Normands et Souabes qui ont fortement influencé la culture de cette terre.

En explorant les petites bourgades de la province, vous pourrez découvrir de précieux trésors artistiques conservés dans les églises et les palais, ou des témoignages importants des grandes civilisations du passé. 

Une histoire racontée également par les traditions toujours actuelles dans le cœur et dans la mémoire des habitants et des anciennes saveurs qui enrichissent la table. 

Après avoir traversé le détroit, vous débarquerez dans le port de Messine, centre névralgique de la ville. 
La modernité a investi tout le tissu urbain, mais quelques traces du glorieux passé sont restées. 

Le Dôme présente une décoration à bandes polychromes sur la partie inférieure de la façade, interrompue par les trois porches d’entrée.
La statue de S. Giovanni Battista attribuée à Antonello Gagini et la chapelle du Sacramento réalisée par Jacopo del Duca, élève de Michel-Ange, sont les principales œuvres conservées à l’intérieur de l’église. 

Sur le campanile latéral est installée une horloge mécanique qui indique les heures par le biais de cadrans disposés sur les quatre façades. 
Au centre de la place, la Fontaine d’Orion du XVIe siècle, achevée par Giovanni Angelo Montorsoli, élève de Michel-Ange. 

Un intéressant itinéraire artistique et culturel est proposé par le Musée Régional. Sa Pinacothèque expose de précieuses œuvres parmi lesquelles se détache le « Polyptyque de Saint Grégoire » d’ Antonello da Messina, l’ « Adoration des Mages » et la « Résurrection de Lazare » du Caravage. 

Deux mers baignent cette province : la mer tyrrhénienne et la mer ionienne
Les deux bandes côtières sont caractérisées par de gracieuses localités qui, outre la beauté de la nature, offrent d’ intéressantes mémoires historiques et artistiques. 

Entre autres, Taormine, perchée sen surplomb de la mer. Hautaine et rocailleuse, de petites baies colorées par l’épais maquis méditerranéen et l’azur de la mer l’interrompent : c’est le paysage offert par cette reine de la côte ionienne, quête de nombreux personnages illustres. 

Le Théâtre Antique est spectaculaire, c’est l’un des plus importants de la période gréco-romaine, il est entouré par des étendues d’oliviers, d’orangers et d’amandiers qui grisent l’air de leurs parfums. 
La toile de fond qui s’ouvre derrière la scène, avec la lune et les étoiles qui se reflètent sur la mer sombre, enchante le regard. 

De petits joyaux artistiques se se nichent dans les venelles et les petites places de l’ancien bourg. La place du Dôme, qu’orne la fontaine de Montorsoli, est dominée par l’ancienne Cathédrale qui rappelle par son architecture les lignes d’une forteresse, adoucies par un splendide portail du XVIIe siècle. Derrière l’église Santa Caterina se situe l’Odéon, un petit théâtre d’époque romaine, dédié aux représentations culturelles. 

Les paysages qui entourent Taormine sont magnifiques aussi bien vers la mer que vers l’arrière-pays, dominé par le puissant Etna, offrant la possibilité d’entrer au cœur d’une nature unique en son genre, dont les brillantes couleurs de la végétation contrastent avec la couleur noire des coulées de lave solidifiées. Grottes et environnements variés alternent le long des pentes, qui permettent d’atteindre le sommet où s’ouvre l’imposante « bouche de feu ». 

La côte tyrrhénienne est caractérisée par le Golfe de Patti qui prend son nom de la localité homonyme. Comme les autres centres balnéaires, elle est équipée de structures aptes à offrir d’agréables vacances de bord de mer. 

En face, les îles Éoliennes, étape incontournable si vous vous trouvez dans la province de Messine. 
Une incroyable séquence de couleurs défile sous vos yeux. Une mosaïque de puzzles multicolores dont les nuances de la mer déterminent les contours. Et s’il fallait confirmer le talent de mère nature, sachez que les îles Éoliennes également sont les filles des volcans qui, s’ils détruisent d’un côté, savent de l’autre engendrer les plus beaux chefs d’œuvres. 

Panarea est le cœur de la movida nocturne. 
Stromboli est la force de la nature, ses flammes incandescentes rivalisent avec la candeur de la lune pour illuminer la nuit. 
Vulcano est la perle noire de l’archipel. Lipari est le « phare » pour la lumière qu’elle dispense du haut de sa montagne. 
Lipari est la terre des saveurs et des parfums. Filicudi et Alicudi, solitaires et sauvages. 

Cette province offre le luxe de deux mers, et chacune est une réserve de trésors naturels. 

Des excursions par voie terrestre ou maritime permettent de découvrir chaque recoin des îles Éoliennes, riches en plages et en petites criques où s’arrêter pour passer quelques heures.
Étape obligatoire, la plage de Pollara de l’île de Salina, qui s’est formée après l’effondrement dans la mer d’une partie de son cratère. 
Ne perdez pas l’occasion de découvrir le bain chaud d’eau saline et de boues alimentées par les fumeroles de l’île de Vulcano. 

Le bateau vous permettra de faire le tour des îles pour en admirer la beauté sous différents points de vue, en découvrant les cavités naturelles et les stacks, ces piliers de pierre qui animent le littoral. Des grottes, des falaises et des collines sous-marines dessinent le paysage subaquatique.  

L’archipel est un vrai paradis pour qui apprécie les randonnées pédestres.
Les sentiers sont infinis et chacun mène au cœur de ces splendides paysages, aux caractéristiques si variées, tant dans ses reliefs que pour les espèces de flore et de faune qui y vivent. 

Les dépôts de lave ont été modelés par les eaux de la mer créant une mise en scène d’une beauté extraordinaire. Les couleurs sont sublimes. Les rayons diffus du soleil pénètrent en profondeur créant un jeu de lumières et d’ombres parmi les couleurs de la riche végétation sous-marine, passant du blanc de la pierre ponce au noir des roches de lave.

Et le merveilleux ne s’arrête pas là. Il n’est pas rare en effet de se trouver face à une ancienne épave qui rendra l’exploration encore plus fascinante. 
C’est pour cette raison que les îles Éoliennes sont considérées comme l’une des meilleures destinations de plongée au monde. 

Lieu idéal également pour les amateurs d’ observation ornithologique.
Lors des mois d’été, les pélicans, hérons rouges, grues, oies sauvages, cormorans, flamants roses et cailles passent dans ce ciel, milieu idéal aussi pour le faucon méditerranéen, le faucon d’Éléonore et le faucon Kobez. 

Si vous aimez observer les oiseaux, aventurez-vous dans le Parc Régional des Nebrodi, le poumon de la Sicile.
Des reliefs au profil doux, de vastes vallées qui au printemps fleurissent sous les couleurs et les parfums du maquis méditerranéen, et des petits lacs azurqui interrompent la continuité des épaisses forêts offrant au visiteur toute leur beauté.

Une occasion pour découvrir aussi l’artisanat que les habitants conservent précieusement. De précieuses broderies faites à la main, des paniers en jonc ou osier, des objets sculptés dans la pierre ou en fer forgé, des nattes et des tapis colorés toujours fabriqués sur les anciens métiers, de fines céramiques : si vous souhaitez emporter avec vous un « morceau » de Sicile, vous trouverez ici tout ce qu’il vous faut. 

Le Parc Régional de l’Etna est également une destination idéale pour qui aime les randonnées pédestres et les excursions avec ses sentiers qui se dénouent entre les grottes naturelles nées des éruptions, ou le long des itinéraires proposés à cheval.

Les « Gole di Alcantara », sont des gorges aux eaux froides et tumultueuses qui vous fascineront également. 

L’ingrédient principal de la cuisine locale est bien évidemment le poisson : frit, rôti, ou grillé, la manière de le cuire change mais l’essentiel, c’est qu’il soit toujours frais pêché. 

L’espadon du détroit est particulièrement savoureux, et l’on compte mille façons de le cuisiner. Le poisson, les crustacés et les mollusques composent de délicieuses soupes mais égalementles sauces pour le risotto et les spaghettis à l’étouffée. 

Les légumes verts et les salades représentent également la cuisine de Messine. 
La Caponata, la Parmigiana d’aubergines et l’omelette de pommes de terre sont trois excellents plats préparés avec les délicieux fruits de cette terre. 
La viande ne manque pas, surtout le chevreau ou l’agneau, toujours braisé, pour en exalter encore plus les saveurs.
 
La riche production de fromage offre le « canestrato », dans sa version douce ou piquante, le pecorino, la « provola »et la ricotta, tous élaborés selon les anciennes traditions.
Huile d’olive, miel, noisettes, pistache et fruits de bois sont des spécialités liées surtout au territoire des Nebrodi. 

La pâtisserie propose les gâteaux typiques qui l’ont rendue célèbre dans le monde entier : les « cannoli », « cassate », pâtes d’amande, massepains et la « pignolata », typique de Messine. 

Les vins DOC de l’Etna et les liqueurs à base d’agrumes accompagnent et exaltent les grandes saveurs de cette terre.