Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sicile / Enna

Enna

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Enna, le cœur de la Sicile
Une terre qui réunit à elle seule tout ce qui rend unique la Sicile.
Marcher entre les ruines des époques passées et entendre encore respirer la vie qui battait alors sous ce même ciel.
Se promener dans les bois et découvrir des lieux enchanteurs. 
Goûter la bonne cuisine et retrouver les saveurs d’autrefois.
Vagabonder entre les fêtes et les foires et apprendre les traditions de ses habitants.
À Enna, vous pourrez faire tout cela.

Bois de pins, chênes et hêtres, et de précieuses oasis de peupliers, saules et ormes, colorent les reliefs séparés par une ample vallée où poussent, de manière luxuriante, les fameux agrumes de Sicile. 

Petits et grands miroirs d’eau brisent les étendues verdoyantes, en créant un décor ravissant avec l’intense bleu clair de leurs eaux illuminé par les rayons du soleil. La région des "lacs”, c’est ainsi qu’est appelée Enna, la seule des régions siciliennes à ne pas avoir d’embouchure sur la mer, mais qui est sans aucun doute la seule qui possède le plus grand nombre de bassins lacustres.

Les traces des anciennes civilisations jalonnent tout le territoire.
Les fouilles archéologiques nous retracent la période gréco-romaine. 
Châteaux et bourgs médiévaux nous racontent le passage des Normands, des Souabes et des Aragonais.
Les riches architectures nous montrent l’expansion du baroque de la côte orientale vers l’intérieur des terres. 

Une terre généreuse également dans ses saveurs, offrant ses spécificités qui reflètent l’amour du travail et le dur labeur de l’homme. 

Un voyage au cœur de la perle de la Méditerranée ne peut manquer une étape dans le “Belvédère de l’Italie”...sur lequel courent les nuages et resplendissent les couchers du soleil...(Guido Piovene). 

Le caractère exceptionnel des mémoires historiques, qui débutent le récit de la période romaine, et les couleurs d’une nature qui ne passe pas inaperçue, font de Piazza Armerina le point de départ idéal pour la découverte de la région d’Enna. 

Quarante splendides mosaïques, en parfait état de conservation, décorent la grandiose domus, composée d’environnements distincts rayonnant autour de la cour centrale, entourée de dix-huit colonnes de marbres (péristyle). 
La villa est considérée comme étant le plus important exemple d’art mosaïque de l’époque romaine, richesse désormais inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité

L’attirance ce lieu est irrésistible, mais l’ancien bourg offre aussi d’intéressantes surprises.
Vous le reconnaîtrez de loin, de par son imposante structure et sa coupole qui se dresse vers le ciel: voici le Dôme, œuvre d’Horace Torriani. 
La façade, sobre et élégante, présente un portail finement décoré bordé de trois colonnes sur chaque côté, auquel on accède par deux larges escaliers. 

Tout proche, Aidone est un bourg caractéristique retranché sur un col, où d’étroites ruelles, de petits escaliers et des cours dessinent l’ancien tissu urbain.
Sur son territoire se trouve Morgantina, un des plus importants sites de fouilles archéologiques.
Les ruines du théâtre, des antiques palais résidentiels et des greniers disposés autour de l’agora (la place centrale de la cité grecque) racontent la période helléniste de cette terre. 

Entre le jaune lumineux des étendues de blé, le vert des cultures et le rouge des coquelicots, vous voici dans le merveilleux paysage du Lac de Pergusa, où l’effet purificateur des micro-organismes teint périodiquement les eaux d’une couleur rougeâtre.

Dans la partie haute de la région, vous découvrirez d’autres bourgs pittoresques, avec leurs chemins et ruelles caractéristiques qui dessinent leur partie la plus ancienne et s’ornent de petits bijoux artistiques.
À Leonforte, dont le prestige architectural est lié au nom de la famille Branciforti, vous visiterez la grande fontaine Granfonte, alimentée par 24 jets d’eau, ainsi que le Palazzo Brancoforti.
Autres sites intéressants, L’Église Paroissiale d’Assoro, l’imposant château de Sperlinga avec ses maisons accrochées à la roche et les Cathédrales de Nicosia et Troina. 

Au cœur de ce territoire, Enna, dominée par le Château de Lombardie avec ses imposants donjons d’où l’on jouit d’une splendide vue panoramique.
Ce fut la Reine Eléonore d’Aragon qui posa la première pierre du Dôme, reconstruit après l’incendie qui le détruisit presque intégralement.
De l’extérieur, les trois corps superposés qui en composent la structure élégante et majestueuse sont visibles.
Les trois nefs intérieures sont délimitées par deux colonnades, créant un harmonieux contraste avec la pierre claire des arcades qui les surmontent et où s’appuie une voûte en bois du XVIIe siècle.
Des fresques, des sculptures et des stucs dessinent les somptueux décors des intérieurs.

Le chef-lieu est le siège du Musée archéologique du Palazzo Varisano doté d’une riche collection de vestiges évoquant le passé de la province, de l’âge du cuivre au Moyen-âge.
Il accueille également le Musée Alessi qui expose des œuvres et des objets d’art ainsi que des pièces archéologiques. 

Les épaisses forêts et les lacs qui caractérisent cette terre sont une grande richesse pour ceux qui aiment les vacances au cœur de la nature

Randonnées pédestres, agréables promenades, excursions à cheval ou VTT sont la meilleure manière de s’immerger dans ces paysages naturels, avec la possibilité de se détendre dans les prairies verdoyantes qui longent les rives lacustres. 

Les monts Altesina et Scalpello ainsi que le torrent Giangagliano offrent d’intéressants itinéraires naturels serpentant au cœur d’une riche végétation alternant entre eucalyptus, pins, chênes et hêtres. 

Le lac de Pergusa est une zone riche en faune ornithologique : hérons, foulques, canards souchets et merles attireront l’attention des ornithologues les plus passionnés.
Les environnements qui abritent les lacs d’Oliva, de Pozzillo et d’Ogliastro, sont fascinants, surtout au crépuscule, lorsqu’ils se métamorphosent en de splendides “sujets” pour qui aime photographier les couchers de soleil. 

Si vous êtes passionnés de moteurs, l’Autodrome de Pergusa est fait pour vous.
Rallyes et regroupements d’automobiles historiques trouvent dans cette structure leur emplacement idéal. 

Enna est aussi la terre des fêtes et des évocations historiques. Il en existe beaucoup, et toutes parlent de ses anciennes traditions. 
Nicosia est la ville de la course du Palio qui met en scène la confrérie de chacun des 12 quartiers de la ville se disputant le trophée. 
L’étendard de la Madone des Victoires est le prix très convoité que les quatre quartiers médiévaux de la Piazza Armerina se disputent durant le Palio des Normands

Leonforte porte une attention toute particulière à ses spécialités et la “Fête des pêches et des produits typiques”, parvenue à sa 28ème édition, en est la preuve.
Outre les dégustations savoureuses, la manifestation propose des spectacles, des groupes folkloriques, des jongleurs, des acteurs de rue et des défilés. 

Si vous arrivez à la bonne période, ne ratez pas l’événement qu’est le Carnaval de Regabulto, un mélange triomphal de couleurs, de masques et de musiques. 

La gastronomie locale est le miroir d’une terre avant tout agricole dédiée à l’élevage, caractérisée par des saveurs simples mais riches en saveurs.
 
Légumes verts ou secs, œufs et fromages, bien assortis entre eux, sont récurrents dans de nombreuses recettes locales. 
Les pâtes au “Macco” (purée) de fèves, au chou-fleur ou aux brocolis, aux fèves nouvelles, à la “charretière” ou aux aubergines et tomates: les pâtes et les produits de la terre, dans un mariage simple mais parfait pour satisfaire les palais les plus exigeants.
 
Vous serez également surpris par les asperges sauvages, les chicorées et leur amertume, le fenouil sauvage qui donne une touche finale à de nombreuses recettes. 

Porc, agneau et chevreau, au four ou braisés, et les savoureux fromages, dont le Piacentino et la ricotta, complèteront votre menu à Enna. 

Une grande variété de biscuits bariolés comme les “vucciddati”, fourrés de figues sèches, miel, fruits confits et amandes grillées, ou les “cannateddi” typiques des fêtes de Pâques, se mélangent à la pâtisserie sicilienne classique pour conclure en douceurs vos généreux repas, accompagnés – si vous l’appréciez- d’un petit verre de Limoncello, ou de Finocchietto, une liqueur de fenouil ou encore de Noceto, une liqueur de noix.