Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sicile / Catane

Catane

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

L’Etna la domine depuis sa hauteur, elle en dessine les contours du paysage, elle lui offre sa terre pour en récolter les fruits, elle lui rappelle sa puissance irrépressible: un lien indissoluble entre l’Etna et Catane, gemme de la Sicile orientale.
La partie côtière, dont la beauté n’a rien à envier aux autres “dames” de la côte, donne sur les eaux de la mer ionienne, l’autre frontière naturelle de la région.
Couchée dans un berceau verdoyant, s’ouvre la belle Catane, une ville accueillante avec ses grandes places et ses larges rues, avec son architecture en pierre de lave qui rappellent un passé de destruction et de reconstruction, avec ces nuances hâlées qui semblent lutter avec la lumière intense du soleil irradiant cette terre.
Un patrimoine historique et artistique qui attend d’être admiré, une ville qui, avec ses cris, sa joie et son envie de divertissement entraîne au quotidien la gaieté de ses habitants solaires et insouciants, conscients que la vie doit être vécue jour après jour, profitant du moment présent, sans jamais renvoyer au lendemain le sourire d’aujourd’hui.
Les traces des différentes cultures se retrouvent dans les petites et grandes agglomérations de ce territoire.
Des témoignages d’une histoire qui a respiré les influences de nombreuses occupations, et que nous retrouvons dans les lignes architecturales des palais, des églises et des monuments.
La magnificence d’une histoire qui s’est enchâssée dans la beauté d’une nature qui a démontré sa générosité et sa bienveillance, mais aussi son âpreté et sa sévérité.
Et l’Etna en est le symbole. Haut, imposant, silencieux, avec un sommet coupé par la grande bouche de feu, il domine le paysage entier, en grande partie dessiné par ses colères. Des vergers d’agrumes et de vastes vignobles interrompent de leurs couleurs vivantes le gris de la terre de lave, sombre mais fertile. Châtaigniers, noisetiers, chênes, pins et hêtres forment les épaisses forêts qui habillent les altitudes moyennes de la montagne en une sorte de rideau au-delà duquel s’ouvre une oasis de couleurs. Arrivé au sommet, le visiteur reste fasciné par l’extraordinaire panorama qui s’étend à perte de vue.
Des tonalités infinies qui passsent d’une nuance à l’autre: du bleu cobalt au bleu ciel en passant par le turquoise aux reflets cristallins, c’est ainsi qu’est la mer de Catane, l’autre force de ce territoire. Elle semble avoir été créée exprès pour offrir à chaque visiteur la zone de la côte qu’il préfère.
Plages recouvertes de galets, petites baies alternant avec des zones sombres de roches éruptives, hautes falaises à pic sur la mer, îlots rocheux qui surplombent les eaux, longues étendues littorales dorées : c’est tout un paysage qui offre mille sensations différentes.
Mais quel que soit l’endroit où vous choisirez d’aller, vous éprouverez toujours une même émotion : celle que suscite la beauté limpide de la mer.

Le dix-septième siècle fut le siècle de la destruction. Le dix-huitième celui de la renaissance.
D’abord une éruption, puis un tremblement de terre, mirent Catane à genoux.
Une dévastation d’où elle est ressortie en affichant la beauté de ses architectures baroques que l’on peut aujourd’hui admirer.
Le Dôme en est un magnifique exemple. Donnant sur la place du même nom, qui retrace le plan post-tremblement de terre, étudié pour privilégier les vastes espaces en prévision d’évènements destructeurs, il est dédié à la Patronne de la ville, Sainte-Agathe, dont la statue surplombe la façade principale conçue par Jean-Baptiste Vaccarini. Sa reconstruction a réutilisé les matériaux récupérés sur les édifices datant de l’époque romaine, comme les colonnes en marbre qui dessinent les extérieurs.
En dehors de l’église, la splendide Place du Dôme est entourée par le Palais Sénatorial et par d’élégants palais nobiliaires, disposés autour de la Fontaine de l’Éléphant, symbole de la ville. Le monument, œuvre de Vaccarini, est une sorte de segmentation historique: la base (éléphant) rappelle Carthage, l’obélisque, la civilisation égyptienne et la croix, les rameaux et le globe, la civilisation chrétienne.
Catane présente également l’église de l’Abbaye de Sainte-Agathe, qui frappe par la richesse des décors de sa façade, avec la perspective du porche en recul par rapport aux deux corps latéraux.
La Place de l’université est dominée par la grandiose façade de l’Ateneo, une faculté voulue par Alphonse V d’Aragon et reconstruite après le séisme d’après un projet auquel participèrent les plus grands architectes de l’époque. Vaccarini réalisa les deux étages de la cour intérieure, les colonnes et le sol bicolore.
La Collegiata ou le Regia Cappella est un autre magnifique exemple du faste de l’architecture réalisée durant la renaissance, avec des intérieurs décorés par Giuseppe Sciuti.
Colossal, même s’il est resté inachevé, le Monastère Bénédictin de Saint Nicolas l’Arène décoré entre autres par Battaglia, Vaccarini et Amato.
Rare survivant des événements catastrophiques du dix-septième siècle, le Château Ursino fut construit de par la volonté de Frédéric II. À l’origine, il était situé sur la côte, mais l’éruption modifia l’aspect du territoire et, aujourd’hui, le château se trouve plus éloigné par rapport à sa position initiale.
La reconstruction du XVIIIe siècle concerna l’entière Vallée de Noto, aujourd’hui inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité en raison justement de cette si spécifique empreinte stylistique, gravée dans les mémoires après le terrible tremblement de terre, et devenue le fil conducteur de la renaissance.
La vallée compte huit cités, dont Caltagirone, connue pour son art ancien de la céramique d’où proviennent de nombreux décors que revêtent les églises et les édifices de son centre.
Maximale expression de son âme baroque, Sainte Marie du Mont, avec son imposant escalier orné de faïences polychromes.
Militello in Val di Catania fait également partie du circuit de l’Unesco. Son centre historique rappelle, dans sa composition et dans son style, les caractéristiques liées à la période de la reconstruction.
Au nord du chef-lieu, s’élève l’imposant volcan actif le plus grand d’Europe: l’Etna.
Une montagne qui vit, respire et se transforme. À chaque réveil, la lave rouge feu glisse lentement vers le bas, se déposant dans les espaces ouverts et se superposant aux coulées anciennes, changeant ainsi à chaque fois la silhouette de la montagne.
De même que le paysage change lorsque l’on monte vers le cratère principal.
Bois de pins interrompus de fascinantes surfaces de lave noire et de singuliers cratères presque toujours fumants. Vergers, plantations d’agrumes parfumées, chênes et châtaigniers majestueux, rigoureux vignobles et étendues de bouleaux font de la montagne un éventail d’environnements naturels différents et d’une rare beauté. Sur le sommet, où rien ne survit, se trouve le désert de lave, une étendue noirâtre avec son effrayant cratère au centre. De la montagne à la mer.
Pour en apprécier toute la beauté, il faut la parcourir en entier.
Les panoramas changent devant nos yeux, mais l’enchantement reste le même. Incontournable, la Riviera des Cyclopes et ses caractéristiques îlots rocheux qui émergent, imposants, de la mer.

Les parcs et les réserves naturelles offrent une infinité d’idées pour s’amuser en apprenant à connaître une nature hors du commun.
randonnées pédestres et balades à cheval sont l’idéal pour parcourir les nombreux sentiers qui se déroulent sur les pentes de l’Etna, entre l’épaisse végétation où vivent de nombreuses espèces animales. Lieu également parfait pour qui a la passion des oiseaux.
Éperviers, buses, faucons vagabonds et aigles royaux volent haut dans le ciel au-dessus du volcan, alors que les canards et autres oiseaux aquatiques vivent sur les eaux du lac Gurrida, unique bassin hydrique du parc.
L’estuaire du Simeto est un autre centre d’intérêt. Ici, nichent et hivernent les foulques, les cigognes, les cormorans, les faucons et les hérons.
Un itinéraire d’excursion très particulier est celui qu’offrent les 200 grottes éparpillées sur le territoire du parc de l’Etna, autrefois utilisées par l’homme comme refuge et lieu de sépulture. Les plus renommées sont la grotte des Lamponi, des Tre Livelli de’l Gelo et des Palombes.
Les Gorges de l’Alcantara, fleuve qui se glisse entre les sillons des amas de lave, sont un véritable spectacle naturel. Les étroits parcours, longés par de hautes parois aux formes les plus disparates, le long desquels courent les froides mais très limpides eaux du fleuve forment un des itinéraires les plus plaisants et émouvants que la nature puisse offrir.
Une terre caressée par le soleil et baignée par les eaux cristallines, c’est le rêve de qui privilégie des vacances à la mer. Les localités de la région ont toutes beaucoup de charme et sont toutes équipées pour offrir un séjour sous le signe du confort et de la détente. Une vie nocturne très vive est un élément en plus qui complète et enrichit le cadre.
Les loisirs de la journée laissent de la place aux plongées sous-marines – avec de splendides fonds marins entre la terre ferme et les îlots rocheux – à l’observation sous-marine et pour qui n’a pas d’affinités avec les fonds marins, tout sport en rapport avec le vent est possible: surf, windsurf ou voile. Le climat doux de cette terre garantit des vacances agréables à toutes les périodes de l’année.
Mais si vous voulez vivre cette ville avec les skis aux pieds, venez durant l’hiver quand la neige blanchit l’Etna: le spectacle est à couper le souffle. Le réseau d’installations et de structures d’accueil garantit une semaine à la neige sous le signe du divertissement et du sport. Et skier en plongeant votre regard dans le bleu de la mer est une expérience unique, que seule cette terre peut vous offrir.

La cuisine de Catane est une des plus savoureuses de la Sicile. En raison de la proximité de la mer, les plats plus traditionnels sont ceux à base de poisson. Salade de la mer préparée avec des poulpes, des crevettes et des crépidules, les “masculini” (anchois de mer) marinés, anchois salés conservés dans un récipient typique en terre cuite (“cugnetto”), poivrade de moules et crépidules (mollusques de mer) crues, relevées simplement par quelques gouttes de citron.
Rougets, aiguilles de mer, peignes et anchois font d’excellentes fritures, alors que les daurades, les sargues et les dentés sont servis grillés.
Délicieuses et caractéristiques sont Les “sparacanaci”, une friture de jeunes rougets sont délicieuses et caractéristiques mangées avec l’oignon calabrais, et l’omelette d’alevins (“u muccu”). Dans l’arrière-pays, l’activité d’agritourisme est très développée, on peut y goûter d’excellentes viandes bovines, équines et porcines à la braise, des légumes du potager et des fromages locaux.
La partie la plus caractéristique de la cuisine de Catane concerne la rôtisserie qui comprend les célèbres “arancini”, boules de riz croquantes au cœur farci. À déguster également, la Sicilienne, une fine pâte farcie de thon et anchois, qui est ensuite frite ou encore les Crespelle, sortes de crêpes farcies à la ricotta et aux anchois.
Et que dire de la pâtisserie? Il suffit d’y goûter une seule fois et de la regarder pour en devenir “accro”. Oui, la regarder, car – comme on dit- l’œil aussi veut sa part. Et la préparation des gâteaux pour les Siciliens est un véritable art. Un triomphe de formes et de couleurs vives recouvre le plateau de dessert: Cannoli garnis de ricotta et décorés avec des gouttes de chocolat fondant ou de fruits confits en petits morceaux ou de pistaches finement effilées, la “cassata” sicilienne, les fruits de massepains, les biscuits de la religieuse, les nougats, et les Olivette di Sant'Agata, en pâte d’amandes.
Glaces et granités sont l’autre point fort de Catane et de toute la région: à l’amande, au citron, à l’orange, au chocolat, aux mûres, à la pêche et au café, elles sont spectaculaires lorsqu’elles sont dégustées entre deux couches de crème chantilly.
La pistache de Bronte mérite d’être citée à part, elle est utilisée dans le but de donner du goût à de nombreux plats siciliens, mais est particulièrement appréciée et recherchée dans la préparation de desserts et de glaces.
Les vins doux DOC de l’Etna, les blancsveloutés, les rosés, les rouges charpentés, sont une association idéale pour une gastronomie aussi variée et savoureuse.