Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sardaigne / Sassari

Sassari

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

La Province de Sassari se trouve dans la partie nord-ouest de la Sardaigne.
Donnant au nord et à l’ouest sur la mer de Sardaigne, elle confine au sud avec les provinces d’Oristano et de Nuoro et à l’est avec la province d’Olbia-Tempio. Elle s’étend sur 4 281 kilomètres carrés (17,8% du territoire sarde) et compte 66 communes parmi lesquelles quelques-unes des plus belles localités touristiques de l’île, comme, Castelsardo, Alghero et Stintino, ainsi que l’île de l’Asinara.
C’est dans cette province que se trouve l’unique lac naturel de Sardaigne, le lac de Baratz, ainsi que la partie occidentale du lac artificiel Coghinas. C’est ici aussi que se trouve l’une des plus vastes plaines sardes : la Nurra, ancienne région frappée par la malaria, puis assainie sous le régime fasciste, avec ses nombreuses plages, certaines rocheuses, d’autres sablonneuses.
Dans la partie intérieure de la province, il faut souligner l’importance du territoire du Logudoro, caractérisé par un paysage de collines et de montagnes, qui occupe la troisième position des sommets sardes les plus élevés par rapport au niveau de la mer, Pattada, célèbre surtout pour sa fabrication de couteaux artisanaux, Sa Resolza.
C’est entre 1600 et 1500 avant J.C. que se développa dans cette région, comme dans d’autres parties de l’île, la civilisation nuragique, dont il reste de nombreux témoignages.

L’un des monuments les plus importants de Sassari s’appelle la Fontana del Rosello, de style Renaissance tardive, elle se caractérise par des statues représentant les saisons et une statue de San Gavino à cheval. Vous ne manquerez pas de visiter le Duomo di S. Nicola érigé au treizième siècle sur le modèle de l’architecture romane puis remanié en style gothique avec une façade baroque. Le Palazzo Ducale, édifice monumental du dix-huitième siècle, en pierre calcaire, la Tour de Sant’Antonio, l’un des vestiges des remparts érigés au treizième siècle et l’Église San Pietro in Silki, édifiée au treizième siècle. Signalons également le Musée archéologique-ethnographique G. A. Sanna, qui conserve des vestiges archéologiques allant du paléolithique au Moyen-âge.
En vous déplaçant de Sassari qui se trouve dans l’arrière-pays, et en allant vers la mer et le golfe de l’Asinara, vous découvrirez la petite ville de Porto Torres. Outre son gracieux centre historique, Porto Torres offre à vos yeux la Basilica di San Gavino, faisant partie des plus importants et anciens exemples d’architecture romane et pisane de l’île, la Basilica di San Gavino a Mare, édifiée au milieu du dix-neuvième siècle à proximité de l’ancienne nécropole Turris Libisonis (dont les témoignages sont conservés dans l’Antiquarium Turritanum), le Palazzo di Re Barbaro, les Terme Maetzke et les Terme Pallottino, qui conservent encore des pavements de mosaïques remontant à l’époque impériale romaine et le Ponte romano, construit à la même et reliant la ville à la campagne environnante.
An nord-ouest de Porto Torres, quasiment à l’extrémité de la petite péninsule qui s’étend jusqu’à l’île de l’Asinara, se trouve le bourg pittoresque de Stintino, ancien village de pêcheurs, aujourd’hui centre balnéaire apprécié grâce à ses plages dorées et à ses eaux cristallines. En poursuivant vers le nord, vous arriverez au Parc national de l’Asinara, qui prend le nom de l’île homonyme (qui en est le centre), et qui est également une zone marine protégée.
En descendant vers le sud, toujours sur la côte, vous admirerez le promontoire calcaire de Capo Caccia et la charmante crique de Porto Conte. Dans la partie occidentale de Capo Caccia, en surplomb de la mer, s’ouvre l’Escalada del Cabirol avec ses 665 marches creusées dans la paroi rocheuse, et qui mènent à l’entrée de la Grotte de Neptune, parmi les plus belles de la Méditerranée. Vous pourrez aussi y arriver par la mer en ferry-boat, depuis Alghero.
Dans la partie opposée à celle de la Grotte de Neptune, s’ouvre l’entrée de la Grotta Verde, à l’intérieur de laquelle ont été retrouvés des restes de présence humaine remontant à l’ère néolithique. Vous poursuivrez avec la Grotta dei Ricami, à laquelle vous ne pourrez accéder que par la mer. Toute la calanque de Porto Conte fait partie de la Réserve marine de Capo Caccia-Isola Piana. À signaler également dans la région, le Nuraghe Palmaneva et la Nécropole d’Abghelu Ruju. ###En continuant à parcourir la côte, vous arriverez dans la magnifique petite ville d’Alghero, riche en monuments. Parmi ces derniers, citons les anciennes tours, qui autrefois entouraient tout le centre habité et qui ne sont plus que sept aujourd’hui (parmi lesquelles la Tour de Sant Joan, la Tour de l’Esperò Reial, la Tour de Sant Jaume, la Tour de la Polvorera), les remparts, ancien ouvrage de fortification de la ville, la Plàia Civica, qui représente la place médiévale de la ville, la Cathédrale S.Maria, édifiée en l’an 1500 dans un style gothique catalan et la Plàia del Bisbe, place de style néo-classique où se trouve le siège du Théâtre Municipal, du Palazzo Vescovile et de la Casa Doria.
La petite ville de Casterlsardo est tout autant ravissante, il s’agit de l’un des centres historiques les plus intéressants de Sardaigne, qui se trouve au nord-est de Sassari, dans la partie opposée à Alghero. En vous promenant dans le centre historique de Castelsardo, vous pourrez admirer le Château, d’origine médiévale, qui abrite le Musée du Tressage Méditerranéen, où sont exposés des paniers savamment élaborés à la main ; l’Église S. Maria, qui abrite le célèbre Christ Noir (Lu Criltu Nieddu), l’un des plus anciens de Sardaigne; la Cathédrale S. Antonio Abate, édifiée au seizième siècle, qui conserve un splendide retable, œuvre de jeunesse d’un artiste inconnu désigné sous le nom de Maestro di Castelsardo.
Dans les environs de Castelsardo, signalons encore, les célèbres Domus de Janas, tombes préhistoriques qui par la suite servirent longtemps de prison puis, il y a encore quelques années, d’habitations ; la Roccia dell’Elefante qui tire son nom de son étrange silhouette pachydermique et le nuraghe Paddaggiu.
Dans la partie sud-est de Sassari, citons la petite ville d’Ozieri, où vous pourrez admirer l’Église et le Couvent San Francesco, le Musée municipal archéologique et la Cathédrale dell’Immacolata.
Toujours dans la région, rappelons les ruines du Château de Goceano ou de Burgos, le parc d’Ortachis (avec des jardins, de nombreuses sources et une belle cascade) et la Vallée des Nuraghi, un ensemble de monuments de la civilisation nuragique, où domine le complexe de la Reggia nuragica di Santu Antine, l’un des plus grands et célèbres de l’île.

 Dans la province de Sassari, vous bénéficierez de quelques-unes des plus belles plages de Sardaigne, ce qui en fait le lieu rêvé pour des vacances à la mer. 
Parmi les innombrables plages présentes, signalons les plages du Golfe de l'Asinara, comme la plage de Platamona ou la plage de la Pelosa à Stintino et dont les eaux sont vert émeraude, protégée par l’île Piana. Puis les plages du Lido de S. Giovanni et des Bombarde à Alghero, la plage de Balai à Porto Torres et celle de Lu Bagnu près de Castelsardo. 
De plus, dans le secteur du Parc national de l’Asinara, vous pourrez organiser différents types de randonnées à la découverte des richesses locales ainsi que de la flore et de la faune marine et terrestre, dont les petits ânes albinos sont le symbole de l’île. Dans le parc, sont organisées des randonnées guidées, pédestres, en bus, en petit train, en véhicule tout terrain, en vélo et à cheval. Mais vous pourrez également pratiquer la plongée sous-marine, les promenades en bateau à voile et le tourisme de pêche. 
Comme sur le reste de l’île, les nombreux événements, fêtes et manifestations folkloriques ne manquent pas dans la province de Sassari. Citons par exemple la Cavalcata sarda qui se déroule l’avant-dernier dimanche de mai à Sassari, et qui ouvre la station touristique de l’île. Pour cette occasion, les femmes, les hommes, les jeunes, les personnes âgées et les enfants défilent dans les rues de la ville en costumes traditionnels, certains à pied, d’autres montés sur leur destrier. 
À Castelsardo, en revanche, signalons la procession de Lunissanti, qui a lieu le lundi saint, avec sa retraite aux flambeaux le soir dans les rues de la petite ville. 

La cuisine de Sassari utilise beaucoup les légumes : vous trouverez en effet parmi les spécialités la Cavolata (une soupe aux choux avec de la viande de porc) et la Favata (des fèves cuisinées avec du lard, de la saucisse et des épices).
Parmi les autres plats typiques, citons la Cordula d'agnello (abats d’agneau aromatisés au genièvre), les calamars grillés et les Moscardini, petits poulpes cuits à la tomate.
Pour les desserts, citons les Papassini ( à base de noix et de raisins secs) et les Sospiri d’Ozieri (pralines en pâte d’amande avec du miel et roulées dans un manteau de sucre et de chocolat).
Signalons également les localités d’Ittiri et de Thiesi. La première est célèbre pour sa production d’artichauts (épineux de Sardaigne), d’huile (les producteurs d’Ittiri ont gagné de nombreux prix nationaux pour leur huile), de gâteaux, de miel, de pain, de charcuteries et de fromages. La deuxième est célèbre dans le monde entier pour sa production de fromages.
Pour les vins, signalons le Moscato de Sorso-Sennori ainsi qu’une vaste production, dans la région d’Alghero, de vins blancs, rosés et rouges qui sont exportés dans le monde entier.