Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Sardaigne / Medio Campidano

Medio Campidano

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

La province de Medio Campidano se trouve dans la partie sud-ouest de la Sardaigne.
Elle confine au nord avec la province d’Oristano, à l’est avec la province de Cagliari, au sud avec la province de Carbonia Iglesias mais aussi avec Cagliari. C’est une province de création récente: en effet, elle a été instituée par une loi régionale datant de 2001 qui prévoyait une nouvelle répartition du territoire sarde, portant le nombre de provinces de quatre à huit. Les modifications toutefois ont réellement commencé en mai 2005, lorsqu’ont eu lieu les élections des membres du Conseil provincial. Elle s’étend sur 1 516 kilomètres carrés (6,3% du territoire sarde) et compte 28 communes.
La richesse de la province de Medio Campidano réside dans la diversité de ses paysages (mer, montagne, plaine et colline) et, par conséquent, dans la variété de ses produits. Elle est située dans l’une des parties les moins artificielles et les plus saines de l’île, si bien qu’elle est connue dans le décor sarde comme la “province verte”.
Depuis l’antiquité, dans cette partie de l’île, se sont succédé des populations diverses, attirées par la présence de riches gisements miniers : cuivre, argent, plomb entre autres. Ce n’est toutefois qu’au dix-neuvième siècle que se développa une véritable industrie minière, laquelle connut une crise définitive après la deuxième guerre mondiale. Aujourd’hui encore, vous pourrez visiter les traces de cette époque : chantiers, villages et bourgs qui constituent des témoignages significatifs d’archéologie industrielle.

Le territoire de la province de Medio Campidano se trouve à l’intérieur du Parc Géo-minéral de Sardaigne: on y trouve de nombreux sites miniers de grand intérêt et de grande beauté ; un grand nombre d’entre eux sont d’ailleurs des lieux recherchés et visités par les touristes, curieux et passionnés. Parmi ces sites, les plus importants sont Arbus et Guspini, mais on peut également citer ceux de Gonnosfanadiga, Villacidro, San Gavino et Sardara.
Par ailleurs, la province de Medio Campidano est riche en bourgs qui ont conservé de splendides exemples d’architecture traditionnelle, avec des résidences réalisées en pierre locale et en briques, outre les tuiles sardes fabriquées en grande quantité dans cette région. Parmi ces bourgs, citons Collinas et Sanluri, mais aussi Segariu, Serramanna et Serrenti.
Des bourgs où, entre autre, sont présents de nombreux édifices religieux, églises d’époques et de styles architecturaux divers, du style roman au style gothique aragonais, en passant par le style baroque et celui de la Renaissance.
Signalons également les chapelles, disséminées dans toute la province et souvent immergées dans un environnement naturel très évocateur, témoignage de la profonde religiosité d’une civilisation agro-pastorale qui reliait les activités quotidiennes aux manifestations de la foi. Parmi ces églises, citons l’Église Santa Maria de Is Acquas à Sardara ; Santa Severa à Gonnosfanadiga ; le sanctuaire champêtre de S. Marina à Villanovaforru ; le sanctuaire de la Vierge d’Itria à Gesturi ; l’ÉgliseSan Sisinnio, plongée au cœur d’une oliveraie millénaire , et la chapelle San Giuseppe, dans la vallée des cerisiers de Villascema à Villacidro, et bien d’autres encore.
Il ne faut pas oublier non plus les nombreux musées locaux, à travers lesquels on peut découvrir l’histoire, les monuments, les traditions, les usages et les coutumes qui caractérisent ces lieux. ###Cependant, la province de Medio Campidano, habitée dès la fin de l’antiquité en raison de sa fertilité et de sa position géographique, vante également de nombreux sites et découvertes archéologiques. Parmi les lieux les plus célèbres et appréciés, vous découvrirez les sites nuragiques, dont fait partie l’ensemble de Su Nuxari à Barumini, classé par l’UNESCO au Patrimoine de l’Humanité.
Pour ce qui concerne les époques ultérieures, rappelons les sites d’époque phénicienne-punique, comme les ruines de l’ancienne cité de Neapolis, situées à Guspini, et d’autres remontant à l’époque romaine comme les thermes de Sardara. Puis, l’ensemble de Genna Marìa à Villanovaforru et Sa Domu e s’Orcu à Siddi, l’un des exemples les plus spectaculaires d’architecture funéraire nuragique en Sardaigne. Les témoignages d’époque médiévale ne sont pas en reste: des églises et des châteaux parmi lesquels nous citerons le château et le bourg médiéval de Sanluri.
La province de Medio Campidano possède un nombre très important de beautés naturelles. Parmi elles, le massif du Linas qui occupe une grande partie du territoire de la province et qui présente un environnement riche et varié : d’épaisses forêts séculaires qui recouvrent les montagnes, de riches sources (durant les périodes de pluies) et des cascades spectaculaires comme celle de Sa Spendula. Notons également la présence d’espèces animales protégées qui vont du mouflon à l’aigle de Bonelli, en passant par le sanglier et le vautour. Les collines, elles aussi, offrent des paysages évocateurs, comme c’est le cas des collines de la Marmilla et du haut-plateau de la Giara.
Enfin, n’oublions pas les plages : la province de Medio Campidano peut être fière de ses 47 kilomètres de littoral.

Pour les amateurs de nature, la province de Medio Campidano offre d’infinies possibilités de randonnées, des plus faciles aux plus ardues, à la découverte de paysages extraordinaires, de la flore et de la faune locales: chêne-verts, genévriers, arbousiers, mais également mouflons et sangliers, sans oublier le cerf sarde et les poneys du haut-plateau de la Giara, derniers survivants d’une race probablement importée par les navigateurs phéniciens ou grecs.
Mais cette province est aussi le lieu idéal pour les amateurs de mer, avec ses côtes bigarrées, où alternent de longues bandes de sable tantôt blanc et très fin, tantôt plus gros et riche en fragments de coquillages avec de petites criques rocheuses ou encore d’imposants rochers haut de 20 à 60 mètres.
Il faut signaler notamment le secteur qui se trouve autour d’Arbus, et qui est appelée la Costa Verde parce que la garrigue méditerranéenne recouvre les collines et les dunes qui descendent jusqu’à la mer. Il s’agit d’un endroit fréquenté par les touristes qui recherchent avant tout le calme, car ces territoires n’ont pas encore été agressés par l’urbanisation, qui a changé le visage de nombreux autres littoraux de Sardaigne.
Par ailleurs, durant toute l’année, dans la province de Medio Campidano, vous pourrez assister à des fêtes, des spectacles et des manifestations qui, depuis toujours, attirent l’intérêt des touristes. L’un des éléments essentiels que l’on retrouve dans la majorité des fêtes est l’élément religieux. Dans cette région, il se mêle aux rites et cultes ancestraux, en joignant le sacré et le profane dans un ensemble harmonieux et fascinant.
Ainsi, les prières, l’histoire, les légendes et les croyances populaires créent une atmosphère de foi et de mysticisme, à travers les vêtements multicolores de la tradition, les couleurs de la fête, les parfums des gâteaux, les musiques et les chants qui font de l’événement religieux, de la fête ou de la manifestation, un rendez-vous à ne pas manquer.

Dans les villages de Campidano et de la Marmilla, nous dégusterons un type de pain particulier qui est appelé Civraxu: il s’agit d’une grande galette recouverte d’une croûte brune et croquante qui renferme à l’intérieur une mie moelleuse.
Autre spécialité de cette région: les typiques soupes de légumes agrémentées de lard et d’herbes sauvages qui rappellent les plats pauvres de la tradition paysanne. Mais aussi des plats préparés avec des légumes verts provenant des potagers et de la viande de volaille, ces plats sont relevés avec des olives, des artichauts ou simplement de l’huile d’olive, (parmi ces plats, le plus classique est l’agneau aux artichauts), les raviolis farcis de ricotta et les typiques Malloreddus, les célèbres gnocchis, spécialité de toute la région, qui trouvent toutefois leur origine dans le blé de Campidano.
Dans les territoires plus proches des montagnes, vous trouverez sur les tables des produits de la bergerie, du cabri à l’agneau, en passant par les nombreuses variétés de fromages et le gibier, généreusement offert par les forêts locales.
Près de la mer, vous consommerez essentiellement des plats à base de poisson et de crustacés au gril, des fritures ou des soupes typiques. Enfin, n’oublions pas les gâteaux classiques locaux, faits d’amandes, de miel, de safran, de fromages frais et de ricotta, préparés avec des recettes transmises de génération en génération.
Parmi les vins, signalons le Campidano di Terralba, vin de table très apprécié.