Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Pouilles / Barletta-Andria-Trani

Barletta-Andria-Trani

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Barletta-Andria-Trani forment la nouvelle province des Pouilles, située entre le golfe de Manfredonia et la Terre de Bari. Barletta et Trani se trouvent sur la côte Adriatique, alors qu’Andria est située dans la zone intérieure adossée à l’Alta Murgia, qui occupe la plupart du territoire. 

Ce triangle des Pouilles est caractérisé par des vestiges d’anciennes civilisations, des forteresses médiévales, des architectures importantes et une nature hors du commun. Un paysage hétérogène qui passe du bleu intense de la mer sur laquelle se reflète le maquis méditerranéen, aux espaces interminables des Murges où le temps semble s’être arrêté. 

De vastes étendues entrecoupées par la blancheur des roches, d’épaisses forêts qui change de couleur à chaque saison, des réseaux fluviaux transformé en champs de culture : c’est que l’on découvre en parcourant l’arrière pays où le silence est interrompu par les sons de la nature et où le regard se perd à l’infini. 

Margherita di Savoia au nord et Bisceglie au sud, délimitent le trait côtier avec des plages de sable baignées par les eaux cristallines de la mer Adriatique. Les saveurs authentiques et les anciens métiers viennent étoffer le récit de l’histoire et des traditions de ces endroits magnifiques. 

Castel del Monte, Barletta-Andria-TraniA peu kilomètres d’Andria sur une colline des Murges, parmi les collines, les pâturages, les oliveraies et les vignobles, on découvre le témoignage le plus important de l’architecture Souabe: Castel del Monte

La perfection des formes, l’harmonie des éléments provenant de cultures différentes, le halo de mystère qui l’entoure, font de cette imposante forteresse un chef d’œuvre unique, qui lui a valu le privilège d’être déclaré Patrimoine Mondiale de l’Humanité. Ce fut le génie de Frédéric II de Souabe qui en a voulu sa construction, en suivant pas à pas et personnellement le projet dans les moindres détails. Les cathédrales et les châteaux sont les trésors de l’architecture des Pouilles. 

La Cathédrale de Trani, dédiée à San Nicola Pellegrino, est un exemple d’architecture romane des Pouilles, qui unit de façon harmonieuse, les différents styles d’époques et cultures. Appelé la «Reine des cathédrales des Pouilles » elle a un portail en bronze finement décoré par Barisano da Trani, divisé en 32 panneaux représentant chacun un personnage de la Bible. Le clocher, haut de 59 mètres, construit en époques différentes, est décoré par une série de fenêtres géminées, trilobées et pentalobées terminant par une flèche octogonale. Pendant la Renaissance, beaucoup de palais aristocratiques ont été construits, parmi lesquels Palazzo Caccetta, avec sa façade en style gothique flamboyant appelé parfois abusivement gothique tardif. 

Barletta, célèbre pour son combat historique, possède des trésors d’origine médiévale, comme le Château blanc du XIIe siècle, siège du Musée Municipal. Le Duomo, dédié à S. Maria Maggiore, et construit sur des vieilles fondations romanes, le Colosso, statue imposante en bronze du IVème siècle, et l’Eglise del Santo Sepolcro, tous avec leurs styles différents sont des monuments à visiter lors d’une promenade dans les rues de Barletta. 

Non loin, se trouve Canne della Battaglia, théâtre du célèbre combat entre l’armée Romaine et l’armée Carthaginoise, c’est un livre d’histoire en plein air qui commence de la préhistoire en passant par l’époque Romaine jusqu’au Moyen Âge. 

Canosa, est l’un des endroits qui raconte le mieux les origines anciennes de cette terre. Aux alentours les fouilles ont mis à jour les ruines des nécropoles, des hypogées, des mausolées et de nombreuses pièces qui font de cette ville un des sites archéologiques principaux des Pouilles. 

La Basilique Paléochrétienne de San Leucio, découverte après plusieurs fouilles, et le Musée Municipal qui expose une collection de bas-reliefs, d’ inscriptions, de sculptures, de marbres, de bijoux et de céramique d’époque, méritent également d’être visités. 

Monument au Défi, BarlettaMer, soleil, loisirs et vie nocturne! La côte de Barletta et Trani offre tout ceci aux visiteurs qui auront le choix entre se reposer sur les plages de sable blanc ou plonger dans la mer qui permet de pratiquer beaucoup de sports: plongée sous-marinesnorkellingsurf et planche à voile. Le soir, le panorama s’anime de vie, de lumières et de sons, en offrant la possibilité de se divertir parmi les centaines de pubs, de bars et de boîtes de nuit jusqu’à l’aube. 

Dans la province de Barletta-Trani-Andria, les amateurs de gastronomie pourront satisfaire leur palais avec les saveurs authentiques. La Strada dell’Extravergine Castel del Monte, qui dédiée à l’huile d’olive, est un itinéraire intéressant pour la beauté des paysages et des témoignages historiques - parmi lesquels le Château de Frédéric II – et offre l’opportunité de suivre pas à pas, toutes les étapes de la production de l’huile. 

En automne se déroule le «QOCO Concours jeunes chefs de la Méditerranée»,  une compétition des jeunes talents venant de toute l’Italie, avec un programme riche en dégustations pour le public. Andria possède également un Musée de la Dragée (Museo del Confetto), qui expose une collection d’anciens outils et 
où est diffusée une vidéo sur la préparation de ces pralines. 

La fête suggestive pour la célèbre Disfida di Barletta (le défi de Barletta) évoque le combat entre les chevaliers Italiens, guidé par Ettore Fieramosca, et les chevaliers Français, commandés par La Motte. 

Orecchiette aux pousses de navet, Barletta-Andria-TraniLes ingrédients authentiques et simples, offerts par la mer et par la terre, assaisonnés d’huile extra-vierge d’olive, sont les protagonistes de la table de cette province. 

Cicorielle bouillies et assaisonnées à l’huile,  asperges minces et amères, roquette sauvage un peu piquante et les célèbres  pousses de navet, composent des plats délicieux à base de légumes, utilisés aussi dans des sauces qui accompagnent les pâtes, rigoureusement faites à la main. 

Les lampascioni, excellents avec la viande d’agneau locale, le fungo cardoncello, délicieux cuit au four ou pour assaisonner d’autres plats, et la burrata, un mélange de crème et mozzarella effilochée, sont les bijoux de la production locale typique. On doit les saveurs intenses des «secondi» à la richesse de la mer: poisson bleucrustacés et mollusques dont certains peuvent sse consommer «crus». 

Parmi les gâteaux notons les taralli doux au sucre, les dolcetti aux amandes et les célèbres dragées artisanales, aux formes les plus variées : aux amandes et noisettes grillées couvertes de chocolat, à la forme de fruits, fourrées à la pâte d’amandes, au chocolat fourrées au liqueur, aux fruits confits ou au café. 
Le Rosso di Barletta, le Castel del Monte et le Moscato di Trani sont les marques DOC que les bonnes fourchettes apprécieront.