Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Marches / Macerata

Macerata

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Montagnes, collines, vallées, forêts et champs jusqu'à atteindre le bord de la côte de l'Adriatique: un scénario naturel aux mille visages.
Macerata est située sur une colline de 314 mètres d'altitude entre les vallées du Potenza et du Chienti, immergée dans un vaste paysage qui repose l’esprit, entouré d'une mosaïque spectaculaire de campagnes telles des jardins.
Dans la province se trouvent Recanati, patrie de Giacomo Leopardi, Camerino, siège universitaire, Tolentino, centre touristique et le centre balnéaire de Civitanova Marche.
Mais c'est la culture qui domine sur les terres de Macerata. Depuis l'époque du Père Matteo Ricci, qui, à vingt-six ans quitta l'Italie pour rejoindre l'Orient, en ouvrant ainsi une porte vers la Chine.

Il suffit de marcher par corso Matteotti de Macerata pour en découvrir l'architecture du XVIème siècle jusqu'à atteindre le centre de Macerata, Piazza della Libertà, où se dresse l'ancien Palazzo dei Priori, actuellement siège de l’Hôtel de Ville, dans lequel sont conservées des statues et des pierres tombales.
Sur cette place se trouve le Palais de la Préfecture datant de la Renaissance, l'église de San Paolo et le Teatro Rossi qui fut construit en 1700.
A visiter, le Sferisterio, gigantesque arène destinée pour le jeu du “pallone al bracciale” et construite vers 1820, le Dôme du XV siècle, la Loggia dei Mercanti, Palazzo Compagnoni Marefoschi, Palazzo Buonaccorsi, Palazzo Ricci siège de la Galerie d’Art Contemporaine, la Basilica della Madonna della Misericordia, la Torre dell'Orologio, qui offre une vue époustouflante.
Pour une visite de la province, vous pouvez commencer avec Montecassiano, où vous pourrez admirer le Palazzo Comunale et la paroisse de l'Assomption, pour arriver quelques kilomètres après à l'église romaine de S. Claudio al Chienti.
On continue jusqu’à Morrovalle avec le Musée international de la Crèche, avec près de 500 crèches provenant du monde entier. A voir également, Urbisaglia avec le parc archéologique, le bourg médiéval et l’abbaye de médiévale de Chiaravalle di Fiastra, une oasis de paix au cœur d’une réserve naturelle.
Art et bien-être se retrouvent à Sarnano avec ses nombreuses œuvres d’art du centre historique et les Thermes de San Giacomo.
Une autre étape est Tolentino et son église de San Nicola, connue pour le magnifique “Cappellone di San Nicola” décoré par un cycle de fresques de l’école de Giotto au XIV siècle.
A Potenza Picena, se trouve la Villa Giardino Buonaccorsi, avec l’unique exemple de jardin à l’italienne du XVIIIème siècle resté intact. Pour ceux qui préfèrent la mer, il y a Civitanova Marche et Porto Recanati.
Une mention spéciale pour l'ancienne ville de Recanati, la ville natale de Giacomo Leopardi et du ténor du XXème siècle Beniamino Gigli. Recanati est riche en vestiges architecturales du XVème et XVIème siècle et sa Pinacothèque municipale abrite une précieuse collection de tableaux de Lorenzo Lotto ; les passionnés du poète Leopardi pourront visiter ses lieux qui ont inspiré ses lyriques.
Parmi les collines de Macerata, vous pourrez visiter les fresques de l'ancienne église de Santa Maria Assunta di Rambona, fondée au huitième siècle par la reine des lombards Ageltrude. Connue comme “le balcon de la région des Marche” pour ses vues magnifiques sur le Conero et les Monti Sibillini, Cìngoli est une ville très paisible avec de nombreuses églises médiévales.

Il existe des nombreux chemins de randonnées dans les Monti Sibillini ainsi que la possibilité de pratiquer de l'équitation ou du VTT. Le frisson du vent peut être éprouvé à l'école de vol libre avec le parapente ou le deltaplane au-dessus du monastère de San Liberato. Possibilité de faire de belles excursions de ski hors piste dans les Monti Azzurri , les montagnes que le poète Leopardi voyait de sa Recanati.
Cette terre si riche ne peut pas ne pas être associée à la détente. Voici donc les thermes de Sarnano et de Tolentino.
Macerata, avec ses nombreux théâtres ne déçoit pas les passionnés de la prose et de la poésie avec des programmes vraiment complets. Cette inclination pour le théâtre, est réaffirmée par la ville avec la “Rassegna Nazionale d'arte drammatica A. Perugini” et avec l’importante saison lyrique qui se tient à Macerata au Sferisterio. Le “Macerata jazz festival” est également important.
En parlant de musique, citons le festival musical de la ville de Recanati, une destination populaire pour les jeunes promesses du musique d’auteur. A Sarnano se tient la Mostra Mercato Nazionale dell'Antiquariato Artistico, tandis qu'en août, la vie du village replonge dans le passé avec des commémorations historiques du moyen-âge.
A Tolentino on évoque la célèbre bataille de 1815 entre l’armée de Gioacchino Murat et les Autrichiens. La ville thermale est aussi le siège de la “Biennale Internazionale dell'Umorismo nell'Arte” dont les œuvres sont conservées auprès du « Museo Internazionale dell'Umorismo ».
Parmi les événements les plus caractéristiques de la région se déroule le «Défi du bracelet », une évocation historique du 19 ème siècle qui a lieu dans la ville de Treia. Un défi qui implique les quartiers de la ville, où chacun d’entre eux représente une classe sociale différente : la noblesse, la bourgeoisie, les paysans et les Tziganes dans la communauté qui autrefois vivait aux abords du village. Pour animer le tout, musiques et danses.
A Urbisaglia l'ancien amphithéâtre est le scénario le plus adapté pour les œuvres de Plaute, Aristophane, Eschyle, Euripide et Sophocle.

Il est possible de retrouver le charme des anciens rituels paysans à travers les circuits d’agrotourisme qui serpentent entre maisons et séduisantes églises perdues en pleine verdure où vous pourrez déguster des plats typiques.
Un premier plat très riche les “vincisgrassi”, une sorte de lasagne avec de la sauce bolognaise. Le ciausculo est en revanche une saucisse de porc maigre et finement hachée aromatisée avec de l’ail, du poivre et la “parmigiana dei gobbi” (chardons).
Un plat caractéristique et savoureux est le “brodetto” de Porto Recanati, soupe de poissons dont le bouillon est obtenu par la cuisson préalable des seiches et parfumée de safran.
Parmi les gâteaux citons les “biscotti al mosto” et la “crescia fogliata dell’alto Maceratese”. Les vins Doc sont le Bianco dei Colli maceratesi, le célébre Verdicchio di Matelica, qui est aussi un mousseux, et la Vernaccia di Serrapetrona.