Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Marches / Ascoli Piceno

Ascoli Piceno

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Celle de Ascoli Piceno est la province la plus méridionale de la région des Marches. Le terrain descend en pente des Apennins à la mer avec des montagnes et des collines à partir des Monti Sibillini, qui se dressent sur la frontière avec l’Ombrie, tandis que sur le versant oriental une succession de collines aux couleurs différentes redescendent vers la mer.
La côte, étroite et sablonneuse, est comprise entre l'embouchure du Tronto et du Chienti et elle est parsemée de stations balnéaires de grand intérêt pour les touristes comme San Benedetto del Tronto avec sa longue plage de sable bordée du vert des nombreux palmiers présents ; Grottammare avec sa plage de sable fin et Cupra Marittima, dont le climat doux favorise la croissance de la végétation tropicale.
Montagnes, collines, vallées, forêts, plages, donnent au territoire une grande variété de paysages à découvrir à chaque saison de l'année dans leur beauté éclatante.

Les bâtiments, les rues et les places qui la caractérisent en racontent l'histoire qui remonte à des milliers d'années : les façades de ses maisons médiévales, les rues et chemins qui la composent. Ascoli Piceno est une ville d'art, de culture, et aux fortes traditions.
L'harmonie et la cohésion sont les caractéristiques principales de la ville. Le travertin en a tous les mérites, il est en effet utilisé depuis ses origines dans la construction de bâtiments de différents types : des simples maisons aux manoirs, des églises au pavé des rues.
Deux sont les centres principaux de la ville ancienne et moderne, Piazza del Popolo et Piazza Arringo. Le premier était l'emplacement du forum et la résidence des Capitaines du Peuple, ainsi que d'un centre commercial actif, la seconde, en revanche, a été le cœur politique de la ville avec la Cathédrale et le Palais de l'Evêque.
Beaucoup de musées dont la ville dispose sont concentrés justement sur la Piazza Arringo, et ce n'est pas un hasard si elle est appelée « Place des musées» Elle abrite la Pinacothèque Civique, qui contient de nombreuses œuvres d'art, comme celles de Tiziano, Guido Reni et Giuseppe Pellizza da Volpedo, le Musée diocésain et le Musée Archéologique.
La ville historique est bien protégée entre le fleuve Tronto et son affluent Castellano, alors que la ville moderne s'étend vers l'est, suivant la course du Tronto vers la mer.
Le chemin entre les lieux de culte de la ville est très fascinant, et il peut commencer par l'église de S. Thomas, jusqu'à l'église de S. Maria Intervineas, en passant par les quatorze autres églises romanes, sans considérer le Baptistère, qui caractérisent Ascoli Piceno. Cette terre a une grande tradition théâtrale, comme en temoignent les différents théâtres construits au XIXe siècle tels que I Filarmonici, le Ventidio Basso, l’auditorium S. Francesco di Paola.
L'emplacement stratégique de Ascoli Piceno permet de visiter le parc national des Sibillini, le Parc National de Gran Sasso-Laga et le sommet de la Sibilla. Près de la ville se dresse également le Mont de l'Ascension, un lieu de pèlerinages religieux au Moyen Âge, qui conserve encore un aspect sacré. Chaque année, en effet, durant le mois de Mai, des milliers de personnes grimpent sur la montagne pour la fête de l'Ascension, à l’occasion du déplacement de la Madone de Polesio sur l’église construite au sommet.
En se déplaçant de Ascoli vers San Benedetto del Tronto on rencontre des centres typiques, comme Offida, avec les ruines de la forteresse du XVème siècle.
Des aperçus médiévaux peuvent aussi être retrouvés à Ripatransone, également appelé «Belvédère du Piceno" pour sa position panoramique.
Parmi les localités maritimes, nous rappelons les ruelles de Grottammare et San Benedetto del Tronto, avec sa plage de sable fin.

Les passionnés de randonnées et de nature peuvent parcourir les sentiers à travers les bois et les pentes des Monti Sibillini de Ascoli, à la recherche de la grotte de la Sibylle, ainsi appelé parce qu'il paraît qu’ici vivait la prophétesse, ou de petits villages, d’églises et de témoignages historiques.
Voici également le lac de Pilate dans les eaux duquel, selon la légende, Ponce Pilate disparut traîné par des buffles.
Les vacances à vélo en pleine nature sont une réalité dans ce territoire où sont réunis la beauté des paysage, l’amour du sport, la redécouverte d’un espace de qualité et la bonne cuisine.
Des itinéraires sur route et pour VTT ont été aménagés pour parcourir ce territoire diversifié entre montagne et mer, montées et descentes, forets et éboulis à la redécouverte d’endroits charmants.
Acquasanta Terme, en revanche, est un endroit idéal pour ceux qui veulent passer du temps à prendre soin d’eux grâce aux eaux thermales, déjà connues à l'époque romaine, et au nouvel établissement thermal pour le traitement de diverses affections.

L’élément principal de la cuisine d’Ascoli est l’huile d’olive, qui en souligne la simplicité et l’authenticité. Les pâtes à l’œuf ont une place importante parmi les premiers plats, qu’il s’agisse de tagliatelles, « maccheroncini di Campofilone » ou « chitarrine ».
Pour le menu du réveillon on prépare généralement des spaghettis avec une sauce au thon, olives vertes et tomates. En alternative, les soupes avec les produits de la montagne, à base de céréales ou légumes : soupe d’épeautre, de lentilles ou d’haricots. Le second plat typique est la friture mixte à la manière d’Ascoli, dont les olives farcies sont un plat connu un peu partout. Il s’agit d’olives dénoyautées et farcies avec de la viande, foie de gibier et de tomates, panées et frites. Elles peuvent aussi être servies comme entrée ou comme apéritif. Mais cette friture est composée également de crème, de courgettes, d’artichauts et de côtes d’agneau.
Toujours cuisiné avec les olives, la dinde à la façon de Ascoli, assaisonné avec des herbes aromatiques, genièvre et foies.
Les vins du cru ont atteint un tel niveau de qualité qu’ils sont souvent sur les tables italiennes. Les plus connus sont le Rosso Piceno, le Rosso Piceno supérieur et le blanc Falerio dei Colli Ascolani.