Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Latium / Viterbe

Viterbe

  • Description
  • Choses a voir
  • Choses a faire
  • Choses a déguster

De charmants paysages médiévaux et beaucoup d’espaces verts caractérisent la zone de la "Tuscia", dans le Latium et son chef lieu. Une oasis pour la bonne table et la détente, entre les vestiges étrusques et la Via Francigena, où la vie est rythmée par la nature et par les habitudes paysannes, des monts jusqu’à la mer. 

Située le long des frontières méridionales de la Maremme Toscane et Rome, Viterbo et le Haut Latium sont caractérisés par un paysage d’origine volcanique, avec les lacs de Bolsena et de Vico, formés sur des cratères qui sont désormais éteints. Plat au nord, le paysage devient au fur et à mesure qu’on arrive au Monts Cimins plus collinaires, pour ensuite redescendre en direction du Tibre. Les hêtres règnent dans les zones les plus élevées, alors que les chênes séculaires peuplent les altitudes les plus basses. 

Le littoral sableux et le maquis méditerranéen caractérisent la zone de la côte avec sa mer cristalline. 
Parmi les localités de la côte, Tarquinia Lido offre aux touristes des eaux limpides pour une agréable baignade, un vaste panorama du sommet du col de Tarquinia Alta et la présence d’une nécropole étrusque avec plus de 200 sépulcres, où sont conservées des peintures qui représentent un considérable patrimoine pictural de l’art étrusque. Le site archéologique a été inscrit à l’UNESCO comme Patrimoine de l’Humanité. Beaucoup de pièces archéologiques découvertes durant les fouilles se trouvent dans le Musée Archéologique National, au Palais Vitelleschi, un des plus importants musées dédiés aux Etrusques. 

L’antique Tuscia est encore enveloppée par ce mystère environnant de la civilisation étrusque, trait dominant de ce territoire, et dont les traces peuvent être admirées dans les nécropoles de Norhia et Castel d’Asso ou dans les sites archéologiques de Ferento et Acquarossa. 

Le chef-lieu, Viterbe, conserve un beau centre historique dont fait parti le noyau urbain entouré de l’enceinte de murailles, avec la partie moderne, commerciale et industrielle qui s’adosse à la courtine défensive. Sur la Piazza centrale de San Lorenzo se trouvent la Cathédrale, construite au XIIe siècle et le Palais des Papes, qui a été érigé comme demeure papale dès 1255 et a marqué l’histoire car il fut le siège du conclave le plus long et le plus disputé. Non loin, la Place du Plébiscite avec le Palais de Priori, considéré comme le centre historique, social et institutionnel de la ville et qui, par la Pinacothèque est relié au Palais du Podestat, d’origine médiévale. 

Peu éloigné de Viterbo se situe la petite ville de Tuscanica riche d’extraordinaires vestiges de la civilisation étrusque, après la découverte de certaines nécropoles. A ne pas manquer les caractéristiques églises de Santa Maria Maggiore, le lieu de culte le plus ancien de Tuscania qui remonte au VIe siècle, avec à l’intérieur, de merveilleux ornements et Saint-Pierre, construite au VIIIe siècle, située au sommet de la colline avec un regard sur les habitations. 

Depuis toujours Viterbo est un point de départ idéal pour effectuer des visiter et pour partir en excursion, en suivant des itinéraires archéologiques et historiques, comme ceux qui longent le tracé de l’ancienne Via Francigena, parcourue pendant des siècles par les pèlerins qui, du nord, se dirigeaient en direction de Rome. De Proceno à Acquapedente, de Bolsena à Montefiascone et après les monts Cimini, le tracé continuait en direction de Vetralla, Capranica, Sutri et Monterosi. 

Dans cette province, sont à visiter, les villages de Bagnaia et la célèbre Villa Lante, une merveilleux demeure avec un jardin à l’italienne, datant de la fin Renaissance et dont la création est attribuée à Jacopo Barozzi de Vignola, tout comme celui de Palazzo Farnese à Caprarola, un autre exemple de demeure d’époque Renaissance, ayant la forme d’un pentagone. 

A visiter, le parc des Monstres de Bomarzo, un grand parc avec de jardins, des édifices et des sculptures fantastiques, et l’ancien village de Montecalvello qui se dresse autour d’un château, où pendant trente ans vécut le célèbre peintre Balthus, représentant de la peinture contemporaine. 

La configuration particulière et variée du territoire de Viterbe en fait un décor idéal pour les amateurs de randonnées et pour pratiquer toutes les activités de plein air, passant des hêtres sur les hauteurs aux chênes séculaires et châtaigniers sur les plaines.

Les lacs de Bolsena, avec les merveilleuses îles Martana et Bisentina, et Vico sont des destinations parfaites pour passer des vacances de détente, pour pratiquer des sports aquatiques, de la voile et de l’aviron, et également de l’équitation. Le lac de Vico, situé au sein d’une réserve naturelle, offre des parcours de randonnées à pied, à bicyclette ou à cheval le long des sentiers du territoire, pour suivre un parcours naturaliste très suggestif. 

Les thermes, connues depuis l’antiquité est un des principaux attraits de ce lieu. Fréquentées déjà par les Etrusques, les Thermes de Viterbe furent agrandis par les Romains pour atteindre 11 kilomètres de long. Au Moyen Age, par contre, les thermes aux riches propriétés curatives, furent la destination préférée des nombreux papes. Les trois sources les plus connues sont: Acquae Passeris, Paliano et Bullicame. Cette dernière a été mentionnée par Dante Alighieri dans l’Enfer de la Divine Comédie et peinte par Michel-Ange dans l’une de ses célèbres œuvres. Aujourd’hui, les renommées Thermes des Papes offrent la possibilité de passer des séjours agréables sous le signe des soins et de la détente. 

Quant aux fêtes et aux foires populaires, la manifestation la plus célèbre et spectaculaire de Viterbe c’est la fête de Santa Rosa, dame patronnesse de la ville, dont les dépouilles sont conservées dans le Dôme. Cette fête a lieu à Viterbe chaque année. Pour l’occasion, une centaine de personnes transportent à dos d’homme une structure, allumée par de flambeaux et de lumières, de trente mètres de hauteur environ et de cinq tonnes de poids, en suivant un chemin d’un peu plus d’un kilomètre dans les rues étroites et abruptes du centre. Après la procession, la "macchina di Santa Rosa" reste visible quelques jours. 

Les événements de Soriano nel Cimino sont caractéristiques, parmi lesquels la foire des châtaignes et le "palio delle Contrade ", pendant lequel le village se divise en quatre zones qui rivalisent pour remporter des prix avec le tournoi des archers et la "giostra degli anelli". A Tarquinia a lieu la "festa della Merca", avec des compétitions d’adresse à la manière des vieux cow-boys et les gardiens de bétail qui marquent au fer les animaux. 
Plus goûteuse, la foire des gnocchis de Roncaglione, où ce plat exquis est accompagné par le vin corsé du pays. Le rituel et traditionnel propitiatoire de la "Tiratura del solco dritto", à Valentano, voit un couple de bœufs tracer un long sillon dans le terrain; la fête est un remerciement à la Vierge pour la bonne récolte du blé durant l’année. 

La cuisine de Viterbe a dans son ensemble les mêmes caractéristiques que provinces voisines: les saveurs de la cuisine romaine, la simplicité de la cuisine de l’Ombrie et les parfums de la cuisine toscane. Il s’agit évidemment d’une cuisine liée au pays et à ses produits principaux. 

La production d’huile d’olive vierge et de la "manzettade la Maremme, une pièce de viande du pays particulièrement tendre, sont de grande qualité. 
Parmi les produits typiques de la Tuscia il faut mentionner l’asperge et l’huile de Canino, les lentilles d’Onano et le poisson Corego du lac de Bolsena. 
Le plat typique le plus traditionnel est "l’acquacotta", préparée avec du pain fait maison rassis et de légumes sauvages, mais aussi la soupe avec l’agneau, accompagnée de légumes, d’artichauts et de pommes de terre. 

La "Sbroscia" est connue du côté du lac de Bolsena. Il s’agit d’une soupe de poissons du lac avec des pommes de terre, du pain et de la menthe qui lui donne ce goût typique de la terre. En plus des soupes de légumes, parmi les premiers plats on peut déguster les pâtes maison, préparées tout simplement avec de l’eau et de la farine, comme les "lombrichelli", la "pasta straccia", les gnocchi et les "strozzapreti", accommodés de sauce au lièvre, au sanglier, ou aux champignons. 

Quant aux seconds plats à base de viande, la "pignataccia" est considéré comme l’un des plus caractéristiques. Il s’agit d’une daube cuite au four dans une cocotte en terre cuite et dont les principaux ingrédients sont : morceau de viande et abats de bœuf et de porc et une variété de légumes. 
A flanc des collines, autour du lac de Bolsena et dans la zone de Montefiascone on produit l’un des vins les plus renommés du Latium, l’ "Est !Est ! Est !", très bon vin blanc AOC et l’Aleatico de Gradoli.