Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Latium / Rieti

Rieti

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à deguster

L’ancienne capitale de la Sabine et son territoire font parti d’un merveilleux paysage naturel de montagnes, riche en histoire liées à Saint-François d’Assise

Située dans le Latium, dans le centre d’Italie, à flanc des monts Sabini et Reatini, la province de Rieti est essentiellement montagneuse. 
Rieti, une ville importante depuis l’Antiquité, est riche en témoignages datant aussi bien de l’époque romaine que médiévale. Au cours de cette période Rieti fut une Commune libre et par la suite le lieu de résidence des Papes. 

Entourée par les monts Reatini et dominée par le sommet du Terminillo, Rieti est considérée comme le point de départ idéal pour faire des randonnées et pour visiter ce territoire riche en oasis naturels protégés, en châteaux, forteresses et sanctuaires franciscains. 
La Réserve Naturelle des Lacs de Rieti est un lieu d’une grande valeur environnementale, avec les Lacs Lungo et Ripasottile, où la flore et la faune sont protégées et où il est facile d’y repérer des oiseaux, comme par exemple l’héron cendré et le Grèbe de castagne. 

Cette zone est riche en cours d’eau, parmi lesquels les fleuves Velino, Salto et Turano, et en lacs qui ponctuent le territoire et dont fait parti le Lac de Salto qui est le bassin artificiel le plus grand du Latium. Il est situé à environ 535 mètres au-dessus du niveau de la mer et est considéré comme le lac le plus suggestif grâce à sa végétation luxuriante et aux villages qui l’entourent. Sans oublier le lac de Turano et le lac de Scandarello perdu dans le paysage des Monts de la Laga, au sein de la cuvette d’Amatrice. 
C’est tout un mélange d’histoire, de nature, de bonne cuisine, de sport et de détente. 

Du point de vue historique Rieti fut la dernière province annexée au Latium en 1927. Elle a une caractéristique unique: en effet, la tradition veut que Rieti, de par sa position géographique, soit considérée comme le nombril de l’Italie. Ce trait particulier est mis en relief par un monument, placé juste au milieu de la ville. 

Le centre est la partie la plus ancienne de Rieti et se développe autour de la Piazza Vittorio Emanuele II avec la "Fontana dei Delfini" (Fontaine des Dauphins), noyau central et en face, l’Hôtel de Ville, qui datant du IIIe siècle. Une partie de cette structure accueille le Musée Civique, qui renferme les pièces archéologiques, du IXe siècle jusqu’à la fin de l’époque romaine, et les peintures, du IVe siècle jusqu’à l’époque contemporaine. 

Non loin, sur la Place Battisti, se trouvent deux magnifiques édifices, le Palais de la Préfecture au style renaissance avec ses jardins qui offrent un magnifique panorama sur la partie la plus ancienne de la ville et sur les montagnes environnantes ainsi que le Dôme avec son campanile bâti vers les années 1100 et restauré durant les époques successives. A coté du Dôme, on trouve le Palais Episcopal, précédé par une loge monumentale. Il fut fondé au XIIIe siècle. De sa cour on accède au spectaculaire Salon Papal. La dernière partie du Palais se termine, au nord, avec l’Arc de l’Evêque, un passage datant de la fin du XIIe siècle et construit sur ordre de Boniface VIII. 

A la Via Roma, se trouve le Palais Vecchiarelli, ouvrage de Carlo Maderno, et à coté l’ Eglise Romane de Saint Pierre-Apôtre. Digne d’être vu, le Palais Vicentini, l’une des constructions les plus intéressantes attribuées à Singallo. Après avoir franchi le Pont Velino, en dessous duquel s’écoule le fleuve homonyme, sur le bord de la ville se trouve le Monument de bronze en hommage à la lire italienne, inauguré en 2003. Plus de deux millions de pièces de 200 lires ont été fondues pour donner naissance à cette statue.

Et enfin, la Rieti souterraine en dessous de certaines résidences nobiliaires du centre de la ville où il est possible de visiter les ruines archéologiques de l’ancien viaduc romain construit au IIIe siècle av. J.-C. 
Pour les passionnés d’archéologie, le territoire propose des itinéraires à la découverte de l’antiquité qui serpentent à travers la vallée du Tibre, à Colvecchio, Cottanello, Torri in Sabina et Vacone, à travers la vallée du Turano à Monteleone, Paganico, Rocca Sinibalda, avec son châteaux en forme d’aigle, et à Turania, où fut découvert un trésor remontant au Ier siècle ap. J.-C. 

Sans oublier les vallées du Velino et du Tronto, avec Cittaducale et sa Tour Angevine, Castel Sant’Angelo, Borgo Velino et Amatrice, avec son église de Saint François, de style gothique et roman, et l’église de Saint Augustin avec ses fresques de la fin du XVe siècle. 

Très suggestive, la visite des sanctuaires franciscains, étapes du chemin parcouru par Saint François d’Assise qui appréciait énormément la Vallée de Rieti. Parmi les sanctuaires on peut citer le Sanctuaires de Fonte Colombo avec son église, son couvent et sa grotte, l’Antre Sacrée, où selon la tradition Saint François dicta la règle définitive de son ordre monastique après avoir décidé de ne se consacrer qu’à la méditation; le Sanctuaire de Greccio, connu comme lieu choisi par Saint-François pour la première commémoration de la Nativité de Bethléem et qui avec son bourg, est classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Enfin il y a le Sanctuaire de Poggio Bustone, considéré comme le lieu du premier envoi et de l'essor missionnaire des Franciscains. 

Les forteresses et les châteaux, riches en témoignages historiques, représentent un autre charme qu’offre ce territoire. Il faut mentionner, par exemple, Macchiatimone à Pescorocchiano, avec les vestiges de son château médiéval, le rocher du Château de Corvaro à Borgorose, datant du Xe - XIe siècle, le Château de Collalto, la Tour du Château Postmontem à Fara in Sabina, où l’Abbaye de Farfa, considérée comme l’un des monuments historiques et artistiques les plus importants de la province, mérite d’être visitée. 

Une province qui offre énormément sur le plan artistique et naturel, n’en offre pas moins sur le plan loisirs et détente
Avec l’aménagement du domaine skiableTerminillo et Leonessa sont des destinations idéales pour tous ceux qui aiment faire du ski. Pour les passionnés de randonnées, il y a de nombreux itinéraires qui suivent les sentiers naturels des sommets et des vallées vertes, et qui offrent de magnifiques panoramas sur la cuvette de Rieti et la Vallée de Leonessa. 
Les vallées autour de Rieti sont le lieu idéal pour des activités sportives telles que le deltaplane, le parapente et le vol à voile. 

La configuration du territoire est tout indiqué pour pratiquer le VTT et le trekking, notamment sur les Monts de la Laga dans la zone de Amatrice, dans la Haute Sabine. 
Pour tous ceux qui aiment la détente et le bien-être, Rieti et la Sabina proposent plusieurs établissements thermaux, comme ceux de Cotilia, du nom de l’ancienne ville préromaine et déjà appréciés à l’antiquité, le Parc des Thermes de Fonte Cottorella, une oasis de calme et sérénité, où jaillissent des eaux oligo-minérales souvent utilisées pour certaines pathologies, et les Thermes de Antrodoco, dans un territoire riche en eaux sulfureuses. 

Et enfin, les manifestations et les fêtes populaires. Depuis six cents ans dans le centre historique de Rieti est célébrée la Fête dédiée à Saint-Antoine de Padoue, avec la procession solennelle du baldaquin avec la statue du Saint et des cierges à travers les rues du centre, très importante pour les habitants de Rieti. 
Dans le village de Antrodoco on organise la "Sagra degli Stracci" (un plat typique), pendant laquelle on peut déguster la spécialité culinaire du pays, et la "Festa della Madonna della Neve" (en l’honneur de la Sainte Vierge des Neiges) et celle du "Toro Ossequioso" à Posta, pendant laquelle un jeune homme monte un taureau bardé de banderilles et l’amène devant l’église de Notre-Dame de l’Assomption, où il le fera s’agenouiller pour trois fois.

La commémoration de la première Crèche vivante à Greccio, pendant la période de Noël est très suggestive. Pour l’occasion plus de cents figurants mettent en scène un événement historique qui remonte au 1223 et qui a été voulu par San François d’Assise. C’est sur le thème de la gourmandise qu’a lieu la "Festa Dolce Primavera" à Castel Sant’Angelo, où dix communes rivalisent dans une compétition de préparation de desserts. Enfin, la commune qui a préparé les meilleurs desserts l’emporte. 
Il faut signaler aussi les nombreuses fêtes programmées pendant le carnaval, avec les défilées des chars à Amatrice et à Magliano Sabina. 

Cette terre offre beaucoup de produits pour une cuisine goûteuse, aux saveurs intenses. 
Les produits typiques de ce territoire sont nombreux. Ils vont de la pomme de terre de Leonessa aux haricots, à l’épeautre, à l’huile d’olive AOP, dont la fabrication dans la région de la Sabina date du VI-VIIe siècle av. J.-C. 

Grâce a la présence de bois, on trouve parmi les produits typiques les marrons, notamment ceux de Antrodoco, les champignons, les mûres, les myrtilles, les framboises, le genièvre et les truffes blanches et noires. La longue tradition de l’élevage permet de déguster de fromages frais et salés ou affinés, à savoir la ricotta au lait de chèvre, le "Fiore Molle" de Leonessa, aromatisé au safran et le pecorino, le fromage de brebis d’Amatrice, au goût moins piquant et moins aigre, et les charcuteries, comme celles de Leonessa et Amatrice ou les saucisses sèches de Rieti. 

Tous ces produits sont utilisés pour la préparation des plats typiques
Parmi ceux-ci , nous signalons les "stracciatelle in brodo" (bouillon auquel on rajoute des œufs fouettés et du parmesan), les "spaghetti all’amatriciana", le poulet "à la diavola", les "stracci de Antrodoco", de fines omelettes farcies de sauce à la viande et de fromage, les "stufatine garofolate", le ragoût de poulet, l’agneau en sauce et la "porchetta" de Poggio Bustone. 

Parmi les desserts se distinguent les "terzetti alla reatina", des biscuits mous avec du miel et des noix, la "copeta", préparée avec du miel et des noix, servie sur des feuilles de laurier et la pizza de Pâques. 
Quant aux vins, on rappelle le "Colli della Sabina Aoc", qui peut être blanc, rouge et rosé.