Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Émilie-Romagne / Parme

Parme

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses a faire
  • Choses à manger

Sa position géographique, son histoire et sa tradition gastronomique ont fait de la province de Parme un lieu symbole de l’Italie.
Située en Italie septentrionale, cette province s’étend entre le fleuve au nord qui la sépare de la Lombardie, cette province de l'Émilie-Romagne s'étend jusqu’à la crête de l’Apennin qui la sépare de la Toscane.
Il s’agit d’une terre essentiellement collinaire et montagneuse, mais la plaine offre, avec la "Bassa Parmense" qui suit le cours du Pô un paysage fascinant: qu’il soit enveloppé de brouillard créant une atmosphère presque figée, ou bien qu’il propose ses petits bourgs, châteaux et églises anciennes.

Le territoire abrite également de nombreux lacs parmi lesquels le Santo Parmense, le plus vaste lac naturel de l’Apennin "émilien-romagnol".
L’Apennin de Parme offre à ses visiteurs une nature vierge dans un paysage qui mérite d’être visité, surtout en empruntant les réseaux de sentiers qui ont été créés.
La ville de Parme est nature, histoire et art. Des noms tels que Antelami, Le Corrège, Parmigianino, Verdi, Toscanini ont laissé leur empreinte dans cette ville qui peut être considérée comme un petit joyau de beauté et de finesse.

Le centre historique de Parme s’articule autour de ce qui peut être considéré comme son centre religieux formé par le Dôme, le Baptistère et le Palais de l’Evêque.
Le Dôme qui donne sur place homonyme est l’une des plus vives expressions du style roman de la Padanie, même s’il a subi de profondes transformations. Il présente un campanile du XIIIe siècle et abrite de célèbres chef d’œuvres, parmi lesquels la coupole décorée de fresques du Corrège.

Le Baptistère est un édifice octogonal construit en marbre rose et avec le Palais de l’Évêque, qui remonte au XIe siècle, ils forment un fascinant ensemble médiéval. Des fresques de Parmigianino dans les chapelles et la coupole décorée de fresques du Corrège forment les éléments distinctifs de l’ Eglise Saint-Jean-l'Évangéliste. Vous pourrez admirer d’autres œuvres de Parmigianino dans l’Église Madonna della Steccata et du Corrège dans la Chambre de San Paolo du Monastère des Bénédictines.

À proximité de cette dernière s’élève le Palais de la  Pilotta, un complexe imposant commandité par la famille Farnèse, siège de la Bibliothèque, du Théâtre Farnèse, du Musée Archéologique National, du Musée "Bodoniano" et de la Galleria Nazionale, qui présente des œuvres du Corrège, de Parmigianino, Beato Angelico, Léonard de Vinci, Le Tiepolo, Canova, etc….

Légèrement plus éloigné, le Teatro Regio temple de la musique, parmi les plus illustres d’Italie.
En traversant le Pont G. Verdi sous lequel coule le Torrente Parma, vous arriverez au Palais Ducal, entouré d’un vaste espace vert, rare exemple de parc princier. Le Palais conserve encore son corps central original du XVIe siècle et des ensembles de fresques d’une beauté remarquable.

En sortant de la ville, toute la province de Parme est riche en châteaux et forteresses qui, des pentes de l’Apennin, s’étendent jusque à la "basse plaine" du Pô et catapultent chaque visiteur dans un monde magique fait de dames, chevaliers et d’anciens manoirs, considérés parmi les plus beaux et les mieux conservés d’Italie. Vous commencerez par la Forteresse de Bardi qui s’impose pour ses dimensions et sa splendeur sous les roches rouges de l’Apennin ; en descendant vers la vallée vous rencontrerez d’abord le Château de Compiano, avec son bourg accolé, puis le Château de Felino et ainsi de suite jusqu’à arriver, dans la “bassa parmense”, à la Reggia (Palais) de Colorno, demeure des Farnèse, des Bourbons et de Marie Louise d’Autriche.

Ici, outre la fascination de l'aspect monumental du palais royal, vous ne pourrez rester indifférents aux magnifiques paysages que le Pô dessine en rencontrant la plaine. En effet, toute la province est depuis toujours liée à la vie et à la présence de ce fleuve, éternel point de repère.
Parmi les communes de la plaine entre Parme et Plaisance, signalons Fontevivo et son imposante Abbaye Cistercienne du douzième siècle, Fontanellato, et sa Forteresse Sanvitale, son ensemble de fresques de Parmigianino, Fidenza, et sa précieuse Cathédrale de San Donnino, l’un des plus importants exemples de roman émilien.
Dans ces collines, une visite au château de Torrechiara, construit au XVe siècle, sur la commune de Langhirano est obligatoire.

Au Pô et à son charme magique s'oppose l’austère et bucolique toile de fond offerte par l’Apennin et ses parcs.
Parmi eux, le Parc National de l’Apennin Tosco-Emiliano, offre des sites d’une merveilleuse nature vierge et la possibilité d’effectuer des excursions, aussi bien à caractère historique etculturel, à la découverte de bourgs et de forteresses médiévales, que de véritables randonnées pédestres sur le mont Sillara, les itinéraires de sentiers ou le Lac Santo Parmense.
Pour les passionnés de nature, il est vivement recommandé de découvrir le Parc Régional des Bois de Carrega et le Parc Régional des Vallées de Cedra et de Parma, plus connu comme Parc aux Cent Lacs, ainsi que tant d’autres parcs et réserves naturelles qui forment l’autre richesse du territoire et qui peuvent être parcourus en VTT, en charmantes promenades à cheval ou à pied.
Un itinéraire remarquable concerne également le territoire de Parme : celui lié à la Via Francigena, un itinéraire qui au Moyen-âge menait les pèlerins de Canterbury à Rome.
La partie qui se déroule dans la province de Parme est particulièrement attrayante car elle suit le milieu fluvial jusqu’au col des Apennins de la Cisa, le long de sentiers et routes praticables aisément à pied dans un lieu riche de charme.
La province de Parme offre également depuis l’époque romaine le bien-être de ses eaux et de ses thermes. Le choix en est vaste, grâce à l’abondance de seaux riches en minéraux. Les établissements thermaux les plus renommés sont sans aucun doute ceux de « Salsomaggiore », avec ses édifices de style liberty et la qualité de ses services, mais ceux de Tabiano, de Sant’Andrea Bagni et ceux de Monticelli, tous nichés au cœur d’une nature reposante et harmonieuse sont également importants.
Parmi les fêtes et manifestations, signalons le Carnaval de Busseto, né au XIXe siècle, avec ses masques, ses danses et ses musiques. Dans le château de Bardi, par contre, vous pourrez assister au « Tenzone » médiéval, un tournoi avec archers, chevaliers, danseuses, nobles et ménestrels.
Le lien de Parme avec la gastronomie est tellement fort que la ville est devenue le siège de l’Autorité Européenne pour la Sécurité Alimentaire et de l’ALMA, l’École Internationale de Cuisine à Colorno. Dans ce cadre, trois itinéraires des goûts et saveurs ont été mis en place. Le premier est la route du Jambon Culatello de Zibello, dans la « Bassa Parmense » terre d’origine du « Culatello » et du jambon d’épaule cuite de San Secondo.
La deuxième est la Route du Jambon et des Vins, qui serpente les collines, vous donnant la possibilité de déguster le Parmigiano-Reggiano, le Saucisson Felino, le Jambon de Parme et les Vins des Colli. Le troisième itinéraire est la Route du Cèpe.

Le fil conducteur de tout ce que la province offre est la gastronomie.
La gastronomie de cette province est tellement variée qu’il suffit de penser au champignon d’Albereto et Borgotaro, au pain de montagne, aux gâteaux aux herbes et aux pommes de terre ou aux plats à base de châtaignes et de fruits de bois, pour se rendre compte du vaste choix que l’on offre.
Les produits phares de ces terroirs, et de toute l’Italie, restent, quand même, le Jambon de Parme et la charcuterie, le parmesan, le « culatello » de Zibello, l’épaule cuite de San Secondo.
Parmi les premiers plats typiques, signalons les pâtes typiques, « cappelletti » ou « anolini » préparées dans un court-bouillon de bœuf ou de chapon, les « tortelli » aux herbes, le pudding de riz.
Parmi les plats de résistance, le « stracotto à la polenta », les viandes à bouillir accompagnées de savoureuses sauces, les tripes et la « cima » farcie ou Picàja.
Le gâteau de riz, le gâteau auxamandes, la « spongata », pâtes farcies au miel, noix et fruits confits, et les violettes de sucre, sont les desserts les plus typiques.
Parmi les vins Doc, Colli di Parma, remarquons les vins blancs Malvasia et Sauvignon et le vin rouge Colli di Parma.