Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Émilie-Romagne / Modène

Modène

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

Il s’agit d’une région riche en traditions, culte de la bonne table et passions pour les moteurs.
La province modénaise se situe au cœur de l’Émilie-Romagne, en Italie septentrionale et s’étend de la ligne de crête de l’Apennin jusqu’au limites de la basse plaine au sud du Pô. La zone montagneuse comprend l’Apennin Tosco –Emiliano sur lequel domine le mont Cimone, à plus de 2000 mètres d’altitude.
La partie la plus élevée de ce territoire est représentée par le Parc Régional de l’Alto Apennin – Modénaise, dit du Frignano, un milieu riche et extrêmement varié avec des habitats uniques qui favorisent la naissance et la sauvegarde d’espèces rares, aussi bien animales que végétales.
La zone de plaine s’étendde la partie au nord de la Voie Émilienne jusqu’aux confins avec la Lombardie. Son paysage se caractérise par de typiques habitations rurales.
Les collines, considérées parmi les plus belles d’Italie, sont parsemées de châteaux, de tours et de bourgs, qui témoignent d’une histoire qui a laissé son empreinte, dans un paysage harmonieux, reposant l’esprit et le corps.

La province de Modène, d’après la tradition émilienne, est une terre riche en saveurs, en milieux naturels nature et en passion pour les moteurs.
Son chef-lieu, Modène, est une ville au passé important, construite le long de la Voie Émilienne chargée d’histoire, qui aurait même des origines étrusques avant d’avant accueilli les civilisations celtes et romaines. La ville, qui fut pendant longtemps la capitale du duché d’Este, a subi de profondes transformationsarchitecturales et urbaines, dont celles du XVIIIe siècle, voulues par le duc François III, puis sous la dynastie des Habsbourg - d’Este au XIXe siècle.
Elle abrite de petits joyaux artistiques, comme la Cathédrale romane, entièrement de marbre blanc, située au centre de Modène, sur la Piazza Grande, et inscrite par l’Unesco, en même temps que la place et la Ghirlandina au Patrimoine de l’Humanité. Cette dernière est la tour campanile qui s’élève majestueuse au-dessus des toits des maisons. Elle tire son nom de ses balustrades en marbre, légères comme des guirlandes autour de sa flèche. Enfin, toujours sur cette place, l’ancien Palais Communal est un ensemble d’édifices médiévaux remaniés au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, et la Torre Civica.
Tout près,le Collège et l’Église S. Carlo, cœur historique des Modénais, avec les grandes arcades du Collège, l’entrée et le grand escalier d’honneur, des fresques et des salles d’une rare beauté.
En continuant le long de la Voie Émilienne vous arriverez au Palais des Musées, qui reçoit les principaux centres culturels de la ville, dont le Musée Lapidario et la Galleria Estense, qui conserve de nombreux chef d’œuvres artistiques, les Musées Civiques, l’Archive Historique Communal et la Bibliothèque Estense, dans laquelle sont conservés de précieux manuscrits enluminés ainsi que la Bible de Borso d’Este, illustrée d’enluminures de Taddeo Crivelli.
Les rues de la ville de Modène s’entrecroisent : c’est la conséquence d’une édification suivant les tracés d’anciens canaux qui autrefois coulaient au cœur de la ville. C’est le cas d’une des rues les plus caractéristiques traversée par la Voie Émilienne, le Corso Canal Grande, et son quartier résidentiel. Vous y verrez d’abord l’Église S. Vincenzo et le Théâtre communal, pour arriver ensuite au Palais Ducal, majestueux édifice princier initié au XVIIe siècle, et qui se dresse en partie sur un ancien château fondé par la dynastie d’Este. Il est également le siège de la prestigieuse Académie Militaire de Modène.
En se dirigeant du centre de Modène vers la province, de nombreuses communes du territoire méritent le détour, avec toutes les merveilles qui les caractérisent.
En quittant Castelfranco Emilia en direction de Panzano, la Villa Sora mérite une visite. Elle estentourée d’un vaste parc, et ses jardins sont considérés comme le plus imposant exemple de jardin romantique du XIXe siècle, avec ses vues charmantes, ses écuries et sa serre de style néogothique.
À Nonantola, vous trouverez l'abbaye bénédictine fondée vers la moitié du huitième siècle par l’Abbé Anselmo. les archives de l’abbaye conservent des pièces uniques au monde, comme de nombreux parchemins et manuscrits de Charlemagne, Mathilde de Canossa, Frédéric Barberouge.
Des forteresses et des châteaux disséminés sur le territoire témoignent de son fastueux passé. Parmi les manoirs les plus beaux vous remarquerez celui de Vignola, forteresse médiévale transformée en résidence nobiliaire et bien conservée, avec ses tours, son pont-levis, et ses fossés.
Finale Emilia est la forteresse du XVe siècle de la dynastie d’Este, Carpi, avec l’imposant château connu comme le Palais des Pio, Mont Cucco avec le château remontant au haut Moyen-âge, le bourg et la Paroisse de Renno. Enfin, Sassuolo et le Palais Ducal, résidence de vacances de François Ier d’Este, avec ses magnifiques appartements et les fresques qui les décorent.
Quant aux musées, chaque ville ou bourg, a le sien. Parmi les nombreux qui sont présents sur le territoire, un, en particulier, attire les passionnés d'automobilisme. À Maranello la Galleria Ferrari, expose les légendaires voitures, des emblèmes et des trophées qui ont forgé la célébrité mondiale de cette marque.

Le patrimoine culturel offert par ce territoire peut être associé à son patrimoine vert, avec les montagnes, les collines, les vallées, et les fleuves dont cette terre dispose.
Les passionnés d’excursions, de randonnées pédestres, pourront passer des moments de détente appréciables au cœur des différentes réserves et parcs naturels de la province. Parmi ces réserves, signalons la Réserve Naturelle de Salse di Nirano, sur les pentes de l’Apennin Modénais, là où le territoire est caractérisé par un phénomène géologique particulier : des remontées de boue argileuse provenant du sous-sol qui, en séchant, forme des cônes à l’aspect volcanique. Le Parc Régional de Sassi di Roccamalatina, à proximité de Vignola, avec les magnifiques rochers de grès, entre plaine et montagne et de nombreuses espèces d’animaux comme le faucon pèlerin, la buse variable, ainsi que d’autres espèces.
Avec ses lacs, ses cascades et les montagnes du Parc Régional Alto Apennin Modénais, le paysage est fascinant et le long des vallées, dans les bois, vous pourrez suivre des itinéraires à pied, en VTT ou à cheval.
Le Mont Cimone et ses environs offrent, aux passionnés de ski de descente, de ski de fond, de ski alpin, et de snowboard de grandes pistes et des installations de remontée modernes, ainsi qu’un « snowpark », pour des vacances à l’enseigne du sport, de la nature et des loisirs.
Dans une localité tranquille au cœur des vignobles près de Sassuolo, les thermes de Salvarola, localité déjà connue des Romainsoffre, à ceux qui souhaitent s’immerger dans un monde de bien-être, les propriétés des ses eaux sulfureuses. De nombreuses fêtes se tiennent tout à long de l’année, comme la Fête de San Nicola (Fête du Tortellino) à Castelfranco Emilia et la Fête du « Zampone più grande del Mondo » (pied de porc farci) à Castelnuovo Rangone.

Nourriture et moteurs: les vraies passions des Modénais, c’est ce qui se dit communément.
La cuisine modénaise se base sur des ingrédients simples, produits par des terres fertiles, qui ont permis à cette province d’asseoir sa renommée mondiale. Tout d’abord avec le « zampone » (pied de porc farci) et le « cotechino » (saucisson de porc chaud) de Modène.
Véritable symbole de la cuisine modénaise, le « zampone » est préparé non seulement à Noël mais également toute l’année accompagné de lentilles.
Parmi les produits typiques qui ont obtenu l’appellation DOP, citons le vinaigre balsamique traditionnel de Modène à l’arôme si particulier, plus sucré qu’aigre et le parmesan de Reggio Emilia. D’autres produits sont connus et renommés : la cerise de Vignola et la poire typique de Modène .
Pour ce qui concerne les plats typiques, commençons par les tortellinis, à base de viande de porc, jambon et parmesan et les «tigelle», de petites fougasses cuites au feu de bois et servies avec la célèbre charcuterie et les fromages, puis accompagnées, pourquoi pas,d’un vin Lambrusco.
Parmi les autres spécialités, les « Borlenghi », le Pudding de riz, un gâteau de riz farci avec du pigeon en daube et les « Bocconcini » à la mode de Modène.
Parmi les desserts caractéristiques qu’il vous faudra goûter, les «amaretti» de San Geminiano, le Bensone et le gâteau Barozzi.
Parmi les vins, certains sont incontournables de par leur célébrité : Lambrusco Grasparossa de Castelvetro, Lambrusco de Sorbara, et le Lambrusco Salamino di Santa Croce.