Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Émilie-Romagne / Ferrare

Ferrare

  • Description
  • Choses a voir
  • Chose à faire
  • Chose à manger

Un territoire qui s’étend jusqu’au Delta du Pô, une zone où la nature offre des panoramas fortement évocateurs. Des milieux lagunaires et des vallées, des pinèdes et même des centres balnéaires sur la côte, des villes d’art, sont autant d’itinéraires de grand intérêt.
Voici le territoire de Ferrara, située en Italie septentrionale, qui s’étend du fleuve Panaro jusqu’à la mer Adriatique, limitée au nord par le Pô et au sud par le Reno.
C’est un territoire où collines et montagnes ont laissé place aux immenses et superbes plaines riches en canaux vous invitant à les découvrir, dans cette symbiose entre terre et eaux. La richesse de ses fleuves, rivières et canaux, tout comme sa position géographique lui ont de s’imposer comme importante zone d’échanges entre l’Adriatique ,le nord de l’Italie et l’Europe.
L’histoire, fortement liée à la dynastie de la grande famille d’Este, a permis à Ferrara à son apogée d’avoir une forte cohésion politique et administrative.
Aujourd’hui son patrimoine environnemental du Delta du Pô et les « Delizie », les anciennes résidences de la famille d’Este, ainsi que le centre historique de Ferrare, exemplaire d’une urbanisation médiévale et Renaissance forment un ensemble inscrit par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

La ville de Ferrare vous invite à un voyage tout en élégance à travers son architecture et ses œuvres d’art, remarquable exemple de la période médiévale et de la Renaissance. Du centre de la Piazza della Repubblica, vous vous lancerez à l’assaut du Château d‘Este construit en 1385,entouré de ses fossés. Il est le,symbole évident de la puissance de cette famille qui a laissé des traces indélébiles en maints endroits. Le Palais Communal, relié au château par un chemin couvert, remonte au XIIIe siècle et fut la résidence ducale de la famille d’Este. Le palais donne sur la place de la Cathédrale construite à partir du douzième siècle. Sa grandiose romane à l’origine fut ensuite agrandie en style gothique dans sa partie supérieure dans une parfaite harmonie. Le Musée de la Cathédrale conserve des oeuvres et des sculptures provenant en grande partie de la cathédrale, dont les anciens buffets d’orgues, des pavements du XIIIe siècle provenant de la Porte des Mesi de la Cathédrale ainsi que des tapisseries et des tableaux qui complètent la visite du musée. Près de là, la « Loggia dei Mercanti », et sa suite de petites boutiques anciennes, remontant au Moyen-âge. Beaucoup de palais ornent les rues de la ville, comme le Palais Schifanoia commandité par Albert V d’Este en 1385 et par la suite agrandi. Il est actuellement le siège du Musée d’Art Antique, et conserve de nombreuses collections variées. Le Palais Costabili, que la légende attribue à Ludovic le Maure, actuellement siège du Musée Archéologique National. Il expose, entre autres, des vestiges de la cité étrusque de Spina. Il se présente avec une façade saillante en marbre blanc et rose, le Palais des Diamants et sa magnifique façade de marbre rose et blanc futcommandité par Sigismondo d’Este, etaccueille la Pinacothèque Nationale. Les environs aussi présentent des sites intéressants. Francolino est l’un des premiers centres sur votre route. Servant de port fluvial pour les navigateurs du Pô, vous y découvrirez la superbe résidence « Delizia » d’Este.. À Voghiera, la Delizia de Belriguardo fut la première résidence construite en dehors des murs de la ville, et on l’appelle le Versailles de la famille d’Este. En sortant de la belle ville de Codigoro, il serait dommage de ne pas visiter l’Abbaye de Pomposa, un ensemble monastique des XIe et XIIe siècles parmi les plus importants d’Europe. Il fut le centre spirituel le plus important au monde au Moyen-âge. Sont encore visibles aujourd’hui l’Église Santa Maria, le Campanile, la Salle Capitulaire, le Dortoir, actuellement siège du Musée Pomposiano, le Réfectoire et le Palazzo della Ragione.D’autres trésors vous attendent plus loin : les Vallées de Comacchio parmi les plus célèbres environnements lagunaires existants en Italie et en Europe. Elles s’étendent sur les provinces de Ferrara et pour partie de Ravenne, entre Comacchio et le Reno, et sont reliées à la mer par les canaux de Magnavacca, Logonovo, Bellocchio et Gobbino.

L’endroit le plus caractéristique de la ville et le complexe architectural des Trepponti, qui remonte à 1634, composé de 5 escaliers et 5 arches, d’où vous jouirez d’un vaste panorama sur les Vallées de Comacchio. 

La beauté du paysage incite à se rendre vers la partie intérieure du territoire et à parcourir la Digue Agosta, pour admirer l’un des plus étonnants paysages d’Italie: des étendues d’eau et des prés infinis, dans un havre de paix. Une excursion en bateau peut compléter votre visite dans cle fascinant paysage des Vallées. La ville de Comacchio est en outre connue pour être le le plus important centre d’élevage d’anguilles d’Italie. En poursuivant votre route vous arriverez au Grand Bois de la Mesola, une réserve naturelle, que vous ne pourrez visiter qu’en partie, à pied ou en vélo, et qui offre des charmants points de vue, des milieux sylvestres et palustres interdépendants et en parfait équilibre. Après avoir passé le Bois, vous arriverez à la cité de Mesola, ancien fief de la famille d’Este qui l’utilisèrent également comme résidence estivale. De son passé, elle conserve les vestiges d’un Château du XVIe siècle. 

De Comacchio vous arriverez à Spina, une ville d’origine gréco-étrusque qui s’est développée au cours des VIIe et VIe siècles avant notre ère et centre d’échanges à l'embouchure du Pô. Peu loin de la ville se situe une nécropole comprenant plus de 4 000 tombes, dont les témoignages sont exposés au Musée Archéologique de Ferrare. Changeons à nouveau de paysage en faisant étape à Argenta, ville d’origine médiévale située le long de la rive gauche du Reno, qui est aujourd’hui un centre agricole et commercial actif. Dans la partie haute de la province de Ferrare, vous visiterez par contre le bourg de Stellata et sa Forteresse, ainsi que la ville de Cento, séparée de Pieve di Cento par le Reno, et qui doit son nom dit-on, à la probable présence autrefois de cent cabanes de pêcheurs, mais il est beaucoup plus probable que son provienne d’une ancienne division territoriale. Son quartier juif est particulièrement typique. Il fut fondé au XIVe siècle, lorsque à Cento arriva une communauté juive qui développa une florissante activité commerciale du chanvre. Nous vous recommandons fortement la visite de la Forteresse, construite de par la volonté des évêques de Bologne, au cours de la deuxième moitié du XIVe siècle et de ses salles intérieures. 

 Le Parc du Delta du Pô fascine de par l’immensité de ses paysages, sans cesse remodelés par les eaux dessiné par l’eau tellement mutable, et la présence de bois, pinèdes, forêts, zones humides ainsi qu’une flore et une faune très riche. Le parc peut être visité en suivant l’itinéraire cyclotouristique Destra Pô. Réservée aux deux roues, cette piste cyclable est aujourd’hui la plus longue d’Italie. 
Vous pourrez partir de Mesola, avec le Grand Bois de la Mesola, qui possède une flore et une faune très variées, puis passerez par Goro et Gorino jusqu’aux Foce del Po pour découvrir de charmants îlots dans la lagune. Ces zones, tout comme Pomposa et Volano, sont particulièrement appréciées par les passionnés d'ornithologie. l’observation des oiseaux y este un spectacle inoubliable. 
Après avoir passé les Vallées de Comacchio à Argenta, voici l’Oasis de Campotto, l’une des zones humides les plus vastes de l’Italie septentrionale. Des visites guidées vous sont proposées et vous pourrez la parcourir à votre rythme, àpied ou en vélo. 
Au cœur de la nature du Parc du Delta et des Vallées de Comacchio, vous marierez nature et bien-être corporel auprès du centre thermal « Thermae Oasis », à l’enseigne de la détente et du pur bien-être. Les manifestations qui animent la ville de Ferrare et sa province sont très nombreuses. 
C’est justement en ville que se tient le Buskers Festival, un festival international des musiciens de rue qui ajoute au charme de la ville la volonté de faire connaître et de valoriser l’image du musicien de rue. Le Palio de San Giorgio, une compétition entre quartiers, est le plus ancien palio d’Italie puisqu’on en retrouve sa trace officielle en 1297. À Cento, le célèbre Carnaval historique voit défiler des chars allégoriques qui sont de véritables œuvres d’art. Une des caractéristiques de ce carnaval est le « gettito » c’est-à dire le lancement à partir des chars d'objets et de gadgets vers le public, une vraie fête pour petits et grands. 
À Comacchio enfin, se tient « l’International Po Delta Birdwatching Fair », un grand rendez-vous européen dédiés aux passionnées d’oiseaux et de tourisme naturel. 

La cuisine de Ferrare est très liée à son histoire et à celle de la cour de la famille d’Este, pour qui la cuisine s’élevait au rang d’art. D’où une cuisine riche et raffinée, n’utilisant pas que les produits issus de son terroir.
En premier plat, vous dégusterez la tourte de macaronis, les « cappellacci » à la courge, le risotto à la foulque macroule et à l’anguille.
En plat de résistance, les escargots à la mode de Ferrare, la morue marinée au vinaigre de miel, les anguilles cuisinées de différentes façons mais surtout, celles élevées dans les vallées de Comacchio.
La Salama da sugo est un saucisson à cuire, à base de viande de porc et de vin rouge, parmi les ingrédients principaux.
Dans les desserts, vous apprécierez le « panpepato » (pain épicé au poivre), les « mandorlini del ponte », des biscuits à base d’amandes et le « topolino de Comacchio », spécialité servie à la Toussaint ou encore « la torta tenerina ».
Une autre spécialité à déguster est le pain typique de Ferrare appelé la « coppia », qui se marie très bien à la célèbre charcuterie de Ferrare.
Parmi les vins, signalons Fortana, le Bosco Eliceo Merlot et Sauvignon.