Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Émilie-Romagne / Bologne

Bologne

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

 Le territoire bolognais vante une position névralgique. 
Point de communication entre la région padane et la péninsule proprement dite, il offre des promenades en plaine, le long du Reno et du Panaro, sur les collines et en montagne, entre les pentes du Santerno et Senio à l’est, entre le Reno, le Panaro et le Dardagna à l’ouest. 
Il s’agit d’une terre variée et complexe, riche en plaines, collines et les contreforts de l’Apennin Bolognais avec ses sommets les plus élevés, le « Corno delle Scale », qui atteint presque les 2 000 mètres d’altitude. 
Le territoire offre de nombreuses zones naturelles dont le Parco dei Gessi Bolognesi et les Calanchi dell’Abbadessa, le Parc des Lacs de Suviana et Brasimone, et le Parc Régional Abbazia di Monteveglio. 
Bologne et son territoire offrent maints paysages et sites naturels, mais aussi un riche patrimoine artistique et culturel. Le tourisme culturel est particulièrement mis en valeur, se tournant vers la valorisation de ce vaste patrimoine pour satisfaire le plus grand nombre de visiteurs, même les plus exigeants. 

 Tout d’abord centre étrusque, puis gaulois, Bologne fut également une colonie et une communauté romaine. 
Protégée par ses remparts, dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges, c’est au XIe siècle que fut construite la toute première université au monde. La ville s’enorgueillit de ses arcades qui, rien que dans le centre ville, atteignent une longueur totale d’environ 37 kilomètres. 
Elles forment un long ruban reliant rues, tours et palais. Tant et si bien que Bologne est considérée comme la ville possédant le plus d’arcades au monde. 
Une autre spécificité, ce sont ses tours dont on dit qu’il y en avaient plus de deux cents au Moyen-âge. La visite du chef-lieu émilien ne peut commencer que par la Piazza Maggiore, un vaste carré qui fut autrefois un marché, et est depuis toujours le lieu de rencontres et de manifestations citadines, religieuses et de loisirs. À côté, l’imposante BasiliqueSan Petronio, avec sa façade inachevée, qui malgré son aspect majestueux n'a jamais rempli la fonction deDôme, fonction dévolue à la Cathédrale S. Pietro, peu loin de là. Tout autour de S. Petronio, le Palais della Podestà, le Palais dei Notai et le Palais dei Banchi. La Piazza del Nettuno, tout à côté, accueille la Fontana del Nettuno, avec la statue en bronze du Dieu Neptune, oeuvre de Giambologna. Les deux tours, des Asinelli et Garisenda, sont parmi les plus connues remontant à l’époque médiévale. Elles offrent un splendide panorama sur la ville. 
Un peu plus loin, la Place Cavour et ses arcades et la Galleria arborant les couleurs de magnifiques fresques. 
Derrière S. Petronio, l’Église S. Domenico sur la place homonyme mérite une visite : c’est un des ensembles architecturaux de plus grande envergure de la ville, avec ses sculptures et ses peintures fascinantes. 
Le Complexe de Santo Stefano est quant à lui un lieu d’extraordinaire intérêt historique etreligieux se composant de sept édifices consacrés : églises, chapelles et un monastère sur la magnifique place au pavage de galets. 
L’Église de San Giacomo Maggiore, frappe pour ses élégantes arcades latérales et pour le remarquable ensemblede fresques qu’elle abrite. Non loin de là, la Pinacothèque Nationale vous permettra d’admirer des œuvres de Giotto et de son école, de Guido Reni, de Guercino et la célèbre Estasi di S. Cecilia de Raphaël. 
À peine hors des remparts, sur les collines, le Sanctuaire della Madonna di San Luca. C’est celui qui a la plus grande importance historique. Il est relié à la ville par de longues arcades qui partent de la Piazza di Porta Saragozza. De remarquable intérêt également, le Complexe de San Michele in Bosco, toujours à deux pas de la ville. 
En parcourant les rues qui long le Reno, vous rejoindrez « Casalecchio di Reno », aujourd’hui faubourg de Bologne et parcourue par la rivière homonyme, et son écluse remontant au XIIe siècle. Consolidée à plusieurs reprises au fil des siècles, elle servait à canaliser les eaux de la rivière, indispensables aux manufactures de Bologne. 
En descendant encore, vous trouverez la ville de Sasso Marconi, dont les origines sont étrusques et qui en conserve encore quelques vestiges. L’imposant aqueduc remonte quant à lui à l’époque romaine. Marzabotto, que les archéologues connaissent bien pour les ruines de l’impressionnante cité étrusque qui y a été retrouvée, se rappelle malheureusement également à nous pour le massacre de 1830 civils de la part des allemands lors de le deuxième guerre mondiale. Le Sanctuaire des Victimes de Guerre a été érigé en leur mémoire. 
Un autre itinéraire que vous ne pourrez manquer de faire est celui qui nous mène au charmant village de Budrio, ancienne cité d’époque romaine et médiévale au plan caractéristique et connue dans le monde entier, pour l’instrument musical inventé par Giuseppe Donati, l’ocarina. Vous pourrez y visiter le Musée de l’Ocarina et des instruments musicaux en terre cuite ainsi que le Musée de la Marionnette, la Pinacothèque Civique Domenico Inzaghi et le Musée Archéologique et Paléo-environnemental. 
En dehors des remparts de la ville, dans le quartier de Bagnarola, se situe l’ensemble des Villas de Bagnarola, qui est qualifié de « Versailles bolognais », dont vous remarquerez surtout la Villa Floriano, pour ses dimensions imposantes et sa beauté architecturale. 
Enfin, vous terminerez par une visite des bourgs de Pieve di Cento, Castello d’Argile, Imola et son centre historique, San Giovanni in Persiceto, San Giorgio di Piano, Bentivoglio avec son imposante forteresse, Medicina entre autres localités de charme. 

 Sur un territoire qui offre collines, plaines et montagnes, les amoureux des activités de plein air n’auront que l’embarras du choix pour leur destination préférée. 
Les passionnés de montagne se dirigeront vers la nature vierge du Mont Bibele, un massif formé de trois sommets principaux: le Mont Bibele, le Tamburino et le Mont Savino qui tire son nom des nombreuses sources présentes. 
Un autre itinéraire comprend l’éperon rocheux qui domine les vallées, le Sanctuaire de Santa Maria de Zena, connu sous le nom de Mont des Fourmis et à partir duquel vous pourrez admirer un panorama merveilleux sur les Vallées de l’Idice et de Zena. Son nom provient d’un phénomène naturel plutôt curieux qui est en soi un spectacle unique en son genre, celui de la migration d'essaims de fourmis ailées. En provenance du centre de l’Europe, elles se dirigent sur ce sommet pour y effectuer leur vol nuptial. Après l’accouplement, les fourmis vont mourir juste dans la zone du sanctuaire. La particularité de l’évènement à conduit la population à attribuer au phénomène une origine miraculeuse et à le mettre en rapport avec la fête de la Vierge. 
Le mont est également une destination idéale pour les amateurs de randonnées pédestres et de VTT, avec différents itinéraires à parcourir le long des vallées de Zena et de l'Idice. Pour les passionnés d’escalade libre, nous conseillons la visite de Badolo et la paroi rocheuse que les grimpeurs appellent la « Rocca de Badolo ».Les amateurs d’observation ornithologique par contre, choisiront la localité de Bora de San Giovanni, une zone naturelle protégée où vivent de nombreuses espèces d’oiseaux. 
Pour les passionnés de ski et de snowboard, le site du « Corno alle Scale » dans l’Apennin bolognais offre des installations de ski de haut niveau et des activités sportives à pratiquer pendant toute l’année et au contact direct de la nature, proposant également des excursions à cheval à la découverte du territoire et des traditions locales. 
Le parc Historique-Naturel de Monte Sole à Marzabotto présente un riche habitat naturel où cohabitent de nombreuses espèces de flore et de faune. La réserve a été partagée en 5 grandes secteurs, créant 5 itinéraires à parcourir à pied, en vélo, à cheval. 
Les amateurs de thermalisme trouveront à Porretta Terme un lieu où passer leurs vacances et se régénérer grâce aux modernes établissements thermaux et à la variété de propositions telles que celles de Castel San Pietro, d’origine ancienne et pas trop éloigné de Bologne, et les riches propriétés de ses eaux. 
La Route du Vin et des Saveurs des Collines d’Imola, représente un autre agréable rendez-vous avec l’histoire, les beautés naturelles et la culture tant œnologique que gastronomique de ce territoire. Différents itinéraires serpentant au gré des villages vous permettront de déguster les produits typiques de la cuisine traditionnelle. 
Les fêtes populaires sont nombreuses. À Bologne, lors du week-end de l’Ascension se tient la Procession des Arcades tandis qu’à Casalecchio de Reno se tient la Fête de San Martino, en honneur de leur saint patron, proposant musiques, spectacles, artistes de rue et stands gastronomiques. Toujours à Casalecchio de Reno, la Fête des Cerf-volants et la Fête des Ménestrels sont également très animées. 
Lumières de Mars à Imola, est une fête traditionnelle qui célèbre la fin de l’hiver : des feux sont allumés et des rites paysans brûlent le bonhomme hiver pour ieux accueillir le mois de mars. À Medicina, la Fête de Barberouge et le Palio du Serpent, à Monteveglio la Fête de la Saracca, à Castel du Rio se tiennent les fêtes historiques évoquant la Renaissance, un voyage dans l’atmosphère du XVIe siècle avec des défilés historiques, des dîners en costumes, des musiciens, des chevaliers et le Palio du Biroccio. 
Très amusant à voir également, le joyeux carnaval de San Giovanni in Persiceto et Borgo Tossignano, avec des chars allégoriques et des masques qui défilent dans les rues du village, dans un gai tintamarre de chants et de couleurs. 
Savigno est une référence pour ceux qui aiment la truffe. La cité s’énorgueillit du titre de « Capitale Régionale de la Truffe » et tourne ses efforts vers la diffusion de la culture de ce mets délicat. La Fête de la Truffe Blanche de Qualité des Collines Bolognaises est en effet la manifestation idéale pour qui souhaite découvrir et connaître ce produit, le déguster et l’acheter. 
La province de Bologne est en outre la capitale incontournable pour les passionnés de moteurs. Son circuit automobile d’Imola accueille chaque année d’importantes courses automobiles et motos, dont le « Motor Show ». 

 Les rues du chef-lieu bolognais regorgent d’artisans qui vous proposeront d’assister àr à la production des tortellinis. 
Cette terre, en effet, est le paradis des pâtes aux œufs qui font la fierté de la région. Il s’agit essentiellement de pâtes farcies, exception faite pour les tagliatelles, dont les formes sont multiples et variées : en nid, en chapeau, en bonbons ou en zigzags. 
À Bologne les tortellinis sont, le plus souvent, farcis à base de viande, mortadelle et jambon, et sont servis dans un bouillon de chapon, de poule ou à la sauce bolognaise. 
Dans d’autres localités, les « tortelloni » sont quant à eux servis farcis avec de la ricotta et des épinards, assaisonnés de beurre et de sauge. Dans les premiers plats, les lasagnes vertes au four, à la célèbre sauce bolognaise. 
Parmi les viandes, le faisan, le canard, le sanglier, le lièvre, les rôtis et les fricassées, ou encore le « cotechino » et le pied de porc, en passant par les viandes variées de bœuf, poulet, veau, langue, proposées dans un bouillon très chaud. 
La spécialitédu territoire bolognais est aussi la mortadelle qui à obtenu l’appellation IGP. Elle est servie sous forme de petits cubes, dégustée en apéritif, comme le reste de la charcuterie, ou bien coupée en tranches fines en tant que hors-d’œuvre ou utilisée comme ingrédient dans les farces. Il ne faut pas oublier les asperges, une spécialité d’Altedo, préparées de différentes façons, et les pommes de terre de Tolè, de très bonne qualité. 
Un gâteau typique de cette cuisine est le « certosino » bolognais, un gâteau de Noël préparé avec de lafarine, du miel, fruits confits, des amandes, du chocolat fondant, des aisins secs, des pignons, du beurre, de l’anis et de la cannelle. 
Enfin, passons aux vins. La dénomination Colli Bolognesi précède le nom des vins blancs DOC: Pignoletto, Pinot Bianco, Riesling Italico, Sauvignon. Parmi les vins rouges : Barbera, Cabernet Sauvignon, Merlot.