Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Campanie / Caserte

Caserte

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

La Province de Caserte est une terre à l'atmosphère magique, qui saura éveiller en vous sensations et émotions lorsque vous parcourrez ses sentiers qui vous guideront jusqu'au cœur de la ville, entre histoire, art et nature, ou lorsque vous goûterez aux saveurs anciennes de la cuisine locale lors des fêtes et autres manifestations folkloriques qui y sont organisées.
Vous serez surpris par son milieu naturel riche en parcs, en réserves et en sites protégés où règnent le calme et la tranquillité.
Une vaste plaine s'étend le long des rives du Volturno, délimitée d'un côté par le massif du Matese qui marque la frontière avec le Molise, et de l'autre par le volcan inactif de Roccamorfina. Les vergers, les vignes et les oliveraies colorent le paysage de cette terre fertile dont la générosité était déjà appréciée des romains qui la surnommèrent "Campania felix" (pays heureux en latin).
Le paysage du golfe de Gaeta, qui borde la région, est fait de plages de sable fin protégées par des pinèdes dont le vert rivalise d'éclat avec le bleu azur de la mer Tyrrhénienne.

La région est un livre ouvert et tout semble évoquer son passé: les villages médiévaux, les églises, les cathédrales, et les édifices dont l'architecture date de l'Empire Romain et qui racontent l'histoire des civilisations passées.
Vous serez saisis par la fantaisie et l'enthousiasme des habitants, par ce tourbillon de couleurs éclatantes, de danses et de chants qui envahit les places des petits villages à chaque manifestation commémorative. En vous mélangeant à la population locale, vous aiguiserez vos sens: la multitude de senteurs, de couleurs et d'arômes ne manqueront pas de vous réjouir et de vous réchauffer le cœur.
La région, protégée par la partie campanienne des Apennins à l'est et par la mer à l'ouest, bénéficie d'un climat doux qui rend le séjour agréable, quelle que soit la saison.

La ville de Caserte, chef-lieu de la province, abrite de nombreuses œuvres d'art, non seulement dans son centre historique, mais aussi dans sa superbe campagne environnante.
45000 m², 120 hectares de jardins, 1200 pièces, 34 escaliers, 1742 fenêtres, 22 années de chantier: ces données peuvent sembler exagérées, mais lorsque l'on est face au Palais de Caserte ("la Reggia di Caserta"), on comprend que ces chiffres sont bien réels; la grandeur majestueuse de l'édifice éblouit dès le premier regard.
En se promenant dans les somptueux jardins, le long de l'allée qui longe l'enfilade de statues, de bassins et de fontaines, on reste émerveillé devant l'architecture de l'imposante façade du Palais. Et cette sensation demeure, voire même se renforce, lorsque l'on pénètre à l'intérieur du bâtiment où l'on découvre une interminable collection d'œuvres d'art: stucs, bas-reliefs, fresques, sculptures et pavements en marqueterie s'offrent aux regards des visiteurs dans toute leur magnificence.

L'ensemble monumental du Belvédère de San Leucio est un témoignage supplémentaire de l'important développement architectural qu'a connu la région sous le règne des Bourbons. Destiné, au départ, à n'être qu'une réserve de chasse et un lieu de villégiature, l'Ensemble fut développé sur commande du Roi Ferdinand IV qui, souhaitant poursuivre les projets urbanistiques de son père le Roi Charles III, voulut créer une sorte de château-filature, une ville miniature dédiée à la production de la soie.
On peut aujourd'hui y visiter les appartements du Roi, le musée de la Soie ainsi qu'une exposition des outils et machines autrefois utilisés pour le travail de la soie qui ont été restaurés et qui sont aujourd'hui en parfait état de marche. Depuis le Belvédère, agrémenté de somptueux jardins, on a une vue magnifique qui s'étend jusqu'au golfe de Naples.
Le vieux village de Casertavecchia, construit sur un plan typiquement médiéval, est niché au creux d'un col, en haut duquel on domine tous les environs. Des ruelles étroites et des maisons en pierre entourent la Cathédrale qui arbore fièrement sa magnifique tour-lanterne de style roman et son immense campanile décoré d'arcs entrecroisés et de fenêtres géminées.
En s'éloignant de Caserte, on arrive dans la petite ville de Santa Maria Capua Vetere où l'on peut visiter notamment son Amphithéâtre Capouan (qui date de l'époque romaine et qui, de par sa forme et ses dimensions, n'est pas sans rappeler le majestueux Colisée), l'exposition intéressante que propose le musée Archéologique dell'Antica Capua ("de la Capoue Antique"), son Mithraeum antique ou encore le splendide Dôme de Santa Maria Maggiore.
Capua, une des plus belles villes de la province, est traversée par les eaux du Volturno. On ne peut qu'être séduit par son patrimoine culturel et architectural: palais, châteaux, églises et autres monuments sont autant de preuves de son passé glorieux, quand Frédéric II considérait la ville comme la porte de son royaume. Ne pas manquer la visite de la basilique Bénédictine Sant'Angelo in Formis, un véritable bijou d'architecture et d'art, et le Musée Capouan qui abrite une abondante collection d'objets appartenant aux civilisations qui ont, dans un passé lointain, investi les lieux.
Dans le Parc Régional de Roccamonfina, dominé par le volcan - aujourd'hui inactif - se cachent des villages pittoresques qui conservent précieusement leurs souvenirs.
Sessa Aurunca, à travers les vestiges de son imposant théâtre antique, de son cryptoportique et de son pont, raconte son passé de colonie romaine puis de municipum. C'est d'ailleurs de l'Antiquité que date le matériau utilisé pour la construction du Dôme de la Cathédrale, qui porte le nom de Saint Pierre et de Saint Paul. La façade extérieure de l'édifice est précédée d'un porche à trois arcades soutenues par des colonnes antiques; l'intérieur, lui, adopte le plan basilical à trois nefs et sous le nef centrale, le sol est décoré de mosaïques.
Au cœur du magnifique décor du Parc Régional se trouve également Teano, célèbre pour avoir été le lieu de rencontre entre Garibaldi et Victor Emmanuel II, et qui possède lui aussi des vestiges d'un imposant Théâtre Romain.

Lorsque l'on se promène dans les sentiers du Parc régional du Matese et que l'on y découvre les magnifiques paysages témoins des dominations du passé, on a la sensation d'un équilibre parfait dans la coexistence de l'homme et de la nature. Car on se trouve alors dans au milieu d'une nature intacte où l'air est pur et où souffle la fraîche brise des montagnes.
Même si les paysages sont différents, on ressent les mêmes émotions dans le Parc régional de Roccamonfina. C'est là que domine le volcan du même nom, aujourd'hui éteint, mais qui au gré de ses éruptions, a façonné les courbes de ce paysage et en a fait l'habitat idéal du châtaigner qui s'est largement propagé sur le territoire du Parc. Mais le terrain est aussi propice à la culture de la vigne et des olives. Dès la fin de l'hiver, le vert des forêts épaisses et la couleur argent des oliveraies se mélangent à la myriade de couleurs des fleurs printanières. Une symphonie de parfums, de couleurs et de sons, enrichie par la présence majestueuse d'une des plus belles fleurs: l'orchidée.
Les deux parcs ont certes deux personnalités différentes, mais ils ont néanmoins un dénominateur commun: une nature extraordinaire qu'il vous appartient d'explorer, que ce soit dans le cadre d’excursions, de randonnées, de balades à cheval, de parcours à vélo tout terrain, de promenades à ski de fond, ou en faisant de l'escalade sur parois rocheuses ou sur glacées. Ces deux parcs sont un endroit idéal pour tout ceux qui désirent des vacances en pleine nature.

A l'embouchure du fleuve Garigliano débute un sentier qui retrace l'antique voie domitienne et le long duquel vous trouverez les stations balnéaires de la province. La côte, qui est une enfilade de longues plages de sable blanc bordées par des pinèdes épaisses, est un endroit idéal pour des vacances relaxantes au goût salé.
Le travail de la soie, introduit dans la région sous le règne des Bourbons, a continué de se développer et à évoluer. Ainsi, aujourd'hui, on trouve dans la province des damas, des brocarts et des soies de qualité supérieure qui peuvent également être utilisées pour l'ameublement.
Où que l'on aille, les évocations du passé sont fortes et poignantes.
Les fêtes et les foires, qu'elles soient sacrées ou païennes, font revivre l'histoire, la culture et les traditions de la région de Caserte. Nous citerons la fête des Pallottole, une foire gastronomique organisée dans le village typique de San Leucio. Outre le traditionnel cortège avec ses figurants qui endossent des costumes de soie locale, des croquettes de pommes de terre délicieuses (les Pallottole) "faites maison" par les femmes du pays, sont offertes aux participants.
Pendant la période du Carnaval, festivals, animations, concerts et, bien sûr, un important défilé de chars allégoriques, animent les rues de Capoue depuis plus d'un Siècle pour célébrer l'une des fêtes populaires les plus joyeuses et hautes en couleurs.

La tradition gastronomique de la région de Caserte est faite de plats simples mais riches en goût, un goût que l'on ne trouve aujourd'hui que dans les produits fabriqués comme autrefois et dont la région regorge.
La Mozzarella de Bufflonne est bien-sûr un des produits les plus connus. Elle est fabriquée de manière artisanale, ce qui lui donne cette consistance si spéciale qui ravit le palais. On la trouve sous les formes les plus diverses: en boule, en tresse, en nodino (petite tresse de 30 gr.) ou en ciliegina (boulette de 25-30 gr.).
Le savoureux lait de bufflesse sert également à fabriquer du beurre, la burrata (fromage italien, fait avec de la mozzarella durcie et de la crème à l'intérieur), le burrino (fromage frais italien fait à partir de mozzarella modelé en forme de petite poire et qui contient en son milieu une noix de beurre de 3-4 cm de diamètre), la provola fumée (fromage presque dur à pâte filée enrichi avec de la présure) et la ricotta, fraîche ou sèche.
Le caso conzato est un fromage au goût intense et aromatique, obtenu grâce à une préparation longue et laborieuse.
Le salaprese est une sorte de pecorino mais qui, à la différence du pecorino, ne subit pas d'affinage et se déguste juste après avoir absorbé le sel. Frais et doux, il libère dans le palais le goût savoureux du lait de brebis à partir duquel il est confectionné.
Le cacioforte est un fromage fabriqué depuis l'Antiquité mais qui aujourd'hui, malheureusement, se fait rare. Quelques paysans du village de Statigliano le produisent encore de manière traditionnelle.

La délicieuse viande issue des élevages locaux est utilisée pour la préparation d'excellentes charcuteries, comme le capicollo, les charcuteries de Monte, la pancetta ou encore le filet de Vairano Patenora, commune également réputée pour la production de sa fameuse saucisse, conservée dans des récipients en terre cuite spéciaux, eux-mêmes fabriqués par les potiers de la haute Caserte.
L'artichaut à la capuanaise, tendre et délicat en bouche, les cèpes de Roccamonfina, à la substance ferme et savoureuse, les variétés de pommes - Annurca, Limoncella et Sergente - chacune avec des caractéristiques bien spécifiques, la Marmulegna, une prune goûteuse à la couleur dorée, et la châtaigne de Roccamonfina, sont autant de spécialités qui viennent agrémenter la cuisine locale.
A l'heure des douceurs et des desserts, vous aurez le choix entre les susamielli (biscuits en forme de "S" typique de la période de Noël), les croquants, fabriqués avec de la farine, du miel et des noix, les pigne, un tendre dessert glacé, une part de serpentone (pâtisserie en forme de serpent, les yeux en cerise, la langue en amande et des écailles dessinées dans la pâte) fourré au miel et aux noix pilées, riche en arômes, ou vous pourrez opter un guanto caleno dont la recette remonte à l'Antiquité.
La carte des vins est également très fournie. Un bon verre d’ Asprinio di Aversa, de Falerno del Massico ou de Gallucio, tous rigoureusement AOC, rendra le repas copieux offert par cette terre généreuse encore meilleur.