Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Calabre / Cosenza

Cosenza

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

C'est l'une des provinces les plus peuplées d'Italie et la huitième par son étendue. Avec ses 228 kilomètres de côtes, la province de Cosenza occupe 44,1 % de la superficie de la Calabre, en réalité la quasi-totalité de la partie centre et nord de la région. 

Le territoire est très particulier, essentiellement constitué de montagnes et de collines. Il s'étend de la côte ionienne, à l'est, à la côte tyrrhénienne à l'ouest, du Massif du Pollino au nord, au plateau de la Sila grande. Il y a aussi des plaines, comme celle de Sibari, et de grandes vallées, comme par exemple celle du Crati. Des collines descendent en pente douce au nord et à l'est de la Sila Grecque. L’ensemble se caractérise par une grande variété, même d'une côte à l'autre et sur chacun des massifs montagneux. Le visiteur se retrouve à la fois désorienté et fasciné. 

La province possède huit communautés de montagnesGreca/Destra CratiAlto Ionio, Pollino, Alto Tirreno/Appennino Paolano, Savuto, Delle Valli/Media Valle Crati, Silana et Media Valle Crati/Serre Cosentine

Le territoire de la province de Cosenza, tout comme le reste de la Calabre, est marqué par les évolutions historiques depuis l'époque préhistorique. Sur la côte, on retrouve encore des sites néolithiques qui témoignent de présences humaines. Les cours d'eau ont constitué un lien précieux, dès l'époque de la Magna Grecia ainsi qu’ à l'époque romaine. Au Moyen-âge, ce fut une terre de conquête byzantine qui fut bénéfique à l'économie du territoire grâce à l'introduction de techniques agricoles, de la production séricicole, tout en favorisant l'intégration sociale des populations présentes. On peut, encore aujourd'hui, en voir les effets sur l'architecture élégante et raffinée, tout comme on peut voir les traces laissées par les Normands, les Angevins, les Aragons et les Espagnols, au cours des siècles suivants. 

Scalea, CosenzaCosenza, aussi appelée la  des Bruttiens, est l'une des villes les plus anciennes de la Calabre et s'élève sur sept collines dans la vallée du Crati, au confluent du Busento. En raison de son passé culturel, elle était autrefois connue pour être l'Athènes de l'Italie et aujourd'hui elle héberge le campus universitaire le plus important d'Italie. 

Sa ville ancienne est caractérisée par des ruelles raides, étroites et tortueuses; depuis quelques années, elle connaît une véritable renaissance. Son centre historique est l'un des plus beaux et de plus anciens d'Italie avec ses monuments, ses maisons de maîtres, son plan urbain et ce dédale de rues autour des immeubles anciens et des églises.
 
L'activité culturelle de la ville se développe grâce à des initiatives théâtrales qui donnent vie au théâtre traditionnel A. Rendano, au théâtre historique Cinemateatro Italia et au Teatro Stabile d'Innovazione della Calabria (théâtre d’avant-garde). L'Accademia Cosentina (Académie de Consenza) a pour mission de diffuser la culture et de valoriser les artistes et les savants. Le musée des Brettii, monumental du quinzième siècle de S. Agostino, constitue le pôle inauguré en 2009, dans le complexe culturel de la ville. Citons également le Museo delle Rimembranze (du souvenir) et le Museo all'Aperto Bilotti (musée en plein air). 

Rocca Imperiale (Forteresse Impériale) donne sur la mer Ionienne et confine avec la Basilicate. L'agglomération est dominée par une imposante Forteresse qui fut construite par Frédéric II. Rende est un site romain situé entre les torrents Emoli et Surdo, qui se développa ensuite jusqu'à la Vallée du Crati ; les Normands y construisirent le château et le mur d'enceinte Corigliano Calabro trouve ses origines au Moyen-âge, et est dominé par un puissant château. L'ancien quartier d’Ognissanti apparaît en gradins sur une colline, avec ses ruelles étroites typiques. 

Rossano, vous pourrez visiter le Museo de la Liquirizia (réglisse) Giorgio Amarelli et le Museo diocesano d'Arte sacra (diocésain d'Art sacré), tandis qu'à Praia a Mare, le musée Communale expose des oeuvres d'artistes contemporains. Mormanno, pour sa part, porte les traces de ses fondateurs lombards, elle est perchée sur un contrefort rocheux, tel un château. 

Fiume Busento, Crati, Cosenza | Fonte: wikicommonsLa variété des paysages rend le territoire de Cosenza idéal pour de longues excursions de randonnées. Le héros de la faune locale est, sans aucun doute, le loup, qui vit encore sur le plateau boisé, en dehors de la ville de Cosenza, dont il reste encore aujourd'hui le symbole. 

Les sentiers tracés pour la marche vous feront découvrir les petites églises anciennes et des panoramas que vous pourrez admirer en vous promenant sur les ponts en bois. Sur les collines et dans les plaines, les sorties à cheval sont fréquentes. Partout, les passionnés de photographie pourront trouver des occasions d'immortaliser des lieux uniques et magnifiques. En hiver, sur les montagnes, la ville organise aussi des randonnées en raquettes, on trouvera également des stations de ski dans les parties les plus hautes de la Sila

On pourra faire du rafting et du canoë, dans le Parc National du Pollino, notamment sur le fleuve Lao, entre les canyons et gorges. Ces dernières années, on a vu se développer la pratique de la randonnée nordique, un sport doux et adapté à tous, qui consiste à marcher avec des bâtons spéciaux. On pourra remonter le torrent Lannello en faisant du canyonisme sur cet affluent du fleuve Lao, riche de nombreuses cascades. Pendant l'excursion, dans le cadre de votre visite du Parc du Pollino, le guide vous fournira une corde pour les passages en cordée

Sur la côte, on trouvera quelques parcs aquatiques, comme Odissea 2000, à Zolfara, près de Rossano. En outre, la côte est équipée pour les sports aquatiques, de la planche à voile au ski nautique ; des terrains pour le beach volley et le football sont également à disposition. Dans l'arrière-pays, vous pourrez participer aux nombreuses fêtes de village pour déguster les plats typiques et redécouvrir les traditions locales. 

Fusilli e peperoncino, CosenzaLes spécialités locales de la région de Cosenza sont faites à partir de produits simples et naturels. Les cuddrurieddri sont des gâteaux salés en forme de couronne, préparées à l'occasion de la fête de l'Immaculée Conception et durant toute la période des fêtes de Noël. Les turididdri sont des gâteaux typiques de Noël, frits et recouverts de miel de figues ; lorsqu'on les appelle scaliddre ils sont recouverts de sucre glace. 

Les entrées sont constituées de pitta 'mpigliata, de fusilli (pâtes fraîches), de pâtes et pommes de terre are tijeddra, de pommes de terre et poivrons frits (pipareddre), de navettes d’hiver et de saucisse lagane et ciciari (tagliatelle larges avec des pois chiches). Il faut goûter également les pâtes fraîches avec des champignons de la Sila. Dans les poissons, les plats le plus répandus sont la morue frite et les spaghetti aux anchois et mie de pain frite. 

Les gâteaux typiques de la fête de saint Joseph sont les mostaccioli, sortes de galettes à base de miel ou de figues, de vin cuit, de farine et d'amandes, dont les formes typiques rappellent les anciens dons faits aux divinités. 

On appréciera enfin la liqueur de réglisse