Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Basilicate / Potenza

Potenza

  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire
  • Choses à manger

La province de Potenza, une des deux provinces de la Basilicate, compte au total cent communes, parmi lesquelles Potenza, chef-lieu de région le plus haut d’Italie (819 m). Cette province, à l’ouest donne pour une brève partie sur la mer Tyrrhénienne et confine avec la Campanie (province de Salerne et province d’Avellino), au nord elle confine avec les Pouilles (province de Foggia, province de Barletta-Andria-Trani et province de Bari), à l’est avec la province de Matera et au sud avec la Calabre (province de Cosenza). 

La province de Potenza, plus vaste que l’autre province lucanienne, se caractérise par la diversité de son environnement. En effet, à l’intérieur il y a plusieurs pôles industriels, comme par exemple celui de Saint Nicolas de Melfi, mais aussi des milieux naturels comme le lac de Monticchio et les lacs artificiels du mont Cotugno, du Pertusillo, d’Acerenza et du Rendina. 

Ainsi que la côte de Maratea, le seul débouché de la province sur la mer, la zone centrale de la forêt lucanienne, le vaste Parc National du Pollino, partagé entre la province de Matera et la Calabre et enfin les réserves naturelles du Lac Pantano de Pignola (géré par le WWF) et de l’Abetina

Bien qu’ayant été reconstruite en grande partie à plusieurs reprises, après les nombreux tremblements de terre qui l’ont frappée au cours des siècles (le dernier en 1980), Potenza conserve encore de nombreux et remarquables témoignages du passé. Parmi les monuments qu’il faut visiter, il y a le Dôme (cathédrale), construit au XIIe siècle et remanié pendant l’époque néoclassique. Il conserve des œuvres d’art de valeur inestimable. Encore, nous signalons la Tour Guevara, vestige d’un ancien château médiéval, la Villa romaine de Malvaccaro, caractérisée par ces précieuses mosaïques, l’Edicule de Saint Gérard, un petit temple construit au XIXème siècle pour accueillir la très vénérée statue du Saint, le Musée archéologique national et le Musée archéologique Provincial, où sont conservés de nombreux objets archéologiques liés aux événements historiques de Potenza, les Archives d’Etat avec des documents du IVe siècle et de nombreux parchemins.

L'église romane de San Michele Arcangelo, édifiée au XIIe siècle abrite des œuvres intéressantes parmi lesquelles figurent la “Madonna del Carmine” et la “Madone du Rosaire et des quinze mystères”. Sans oublier l'église de Santa Maria del Sepolcro, du XIIe siècle, dans laquelle on peut admirer un bas-relief en marbre et représentant une “Madone avec l’enfant et les anges". 

Dans les environs de Potenza, il faut signaler les bourgs de Tolve et de Vaglio Basilicata, aux alentours desquels se trouvent une agglomération indigène et un sanctuaire (le sanctuaire de la déesse Mefitis), parmi les plus anciens de la région. Dans la partie Nord-ouest de la province, apparaissent en contraste une série de bourgs immergés dans la nature et entourés par de vertes et profondes vallées ou des bois de chênes chevelus, de châtaigniers, de hêtres et de sapins. Parmi ces bourgs, citons “Muro Lucano”, avec son château, sa cathédrale et son Musée archéologique national

Parmi les petites villes situées au sud du chef-lieu, dans la zone montagneuse du Melandro, il faut visiter le bourg médiéval de Brienza, Picerno et Vietri di Potenza. Dans la partie sud-orientale de la Province, s’élèvent les Dolomites lucaniennes, le cœur du Parc naturel régional du même nom, avec les charmants bourgs de Brindisi di Montagna, de Castelmezzano et de Pietrapertosa, la plus haute commune de la Basilicate avec ses 1088 m d’altitude.

Dans la partie septentrionale de la Province, se trouve la région du mont Vulture, un volcan éteint complètement recouvert de bois. Dans le territoire environnant, on trouvera deux importants châteaux. Premièrement le Castel Lagopesole, situé sur la commune d’Avigliano et construit en 1242 sur les débris d’édifices précédents, par la volonté de l’empereur Frédéric II de Souabe. Parmi les caractéristiques du château, il y a la présence en son sein d’une véritable église, et non pas d’une simple chapelle comme dans d’autres constructions analogues de l’époque. Le deuxième, c’est le Château de Melfi, également construit par Frédéric II sur les vestiges d’une fortification précédente. Le château se trouve au cœur du pittoresque bourg médiéval du même nom, qui mérite absolument d’être visité. 

Concernant les châteaux, il faut aussi cité le Château de Venosa, une ville fameuse pour avoir vu naître le poète latin Horace. Il ne faut pas visiter seulement le château, qui accueille le Musée archéologique national, mais aussi la cathédrale, l’Abbaye de la Trinité et le Parc archéologique, une vaste zone de fouilles, comprenant les thermes, la domus, les complexes résidentiels et épiscopaux, l’église inachevée et l’amphithéâtre. 

Non loin de Venosa, on trouvera les Catacombes étrusques et chrétiennes. Signalons également dans ce secteur, la cathédrale d’Acerenza. Dans la partie de la province à l’abri de la côte de la mer Tyrrhénienne, il faut citer la Zone archéologique de “Grumentum”, une antique cité romaine fondée au IIIe siècle av. J.-C. dont subsistent de nombreux vestiges: le théâtre, le petit temple italique, la domus avec des mosaïques, la zone du Forum avec le Capitole, l’Auguste, la Basilique et l’amphithéâtre. Dans les parages nous trouvons le Musée national de la haute vallée de l’Agri. Citons également les bourgs de Moliterno, de Marsico Nuovo, de Viggiano, de Rivello et de Lagonegro. 

Enfin sur la côte de la mer Tyrrhénienne, nous rencontrons la charmante ville de Maratea, avec son centre historique et ses rues étroites et pittoresques de style médiéval. Maratea est aussi appelé la “ville aux 44 églises” parce qu’il y a un grand nombre d’édifices religieux, comme par exemple l’église de l’Annunziata, l’église de l’Immacolata et l’église de Santa Maria Maggiore. Non loin du centre de la ville, sur le mont San Biagio, on peut retrouver aussi les ruines de la veille Maratea, le Sanctuaire de San Biagio et la Statue du Rédempteur

Pour les amateurs de la mer, la province de Potenza offre 30 kilomètres de côte avec des eaux cristallines, de petites plages cachées, une végétation venant se jeter à pic sur les rochers et des panoramas inoubliables. Les amateurs d’ activités sous-marines ont de nombreuses possibilités de pratiquer leur sport: de la plongée à la photographie sous-marine, la pêche en surface ou sous-marine. Ou encore, les excursions en bateau, le ski nautique, le canoë et la planche à voile. 

Pour les passionnés de spéléologie, la côte nord de Maratea est riche en grottes, comme la grotte du Rêve, la grotte du Dragon, la grotte des Monacelli et la grotte de Marina di Maratea. 

Pour ceux qui pratiquent la randonnée et le trekking, la Province offre des destinations inoubliables pendant toutes les saisons de l’année, comme les Dolomites lucaniennes ou la Serra Dolcedorme. En outre les centres hippiques et les fermes auberges et tables d’hôtes (agritourismes) du territoire, proposent des solutions adaptées à tous les niveaux pour qui veut faire des excursions à cheval

Les stations de ski ne manquent pas, comme le secteur autour du col de La Sellata, près de Potenza. La réserve naturelle du Lac Pantano di Pignola est un véritable paradis pour les amoureux de l’observation des oiseaux, qui peuvent se poster dans les cabanes en bois disséminées dans le parc et observer les buses, foulques, milans, faucons, hérons et cormorans, et au printemps et en été il y a le grèbe, symbole de la réserve. 

Enfin, il faut signaler le Parc historique rural et naturel de la Basilicate (dans la forêt de la “Grancia”), qui est organisé avec des parcours qui font connaître la civilisation rurale. 

Les saveurs typiques de la gastronomie de la Basilicate sont piquantes: piment rouge (peperoncino) et herbes aromatiques. L’élément de base est la viande de porc: les lucaniens sont très experts dans la préparation de jambons, saucisses, capicolli et lard. Les plats typiques sont par exemple la saucisse, la friture de porc, les poivrons à la viande de porc et le boudin. 

On utilise non seulement le porc, mais aussi la viande de mouton et d’agneau
Parmi les plats de poisson, on doit citer les soupes de poissons, les anguilles, les truites et la morue cuite au four. Pour ce qui concerne les pâtes, les protagonistes de chaque déjeuner sont les pâtes faites maison, dans leurs multiples formes. Les plus typiques sont les “orecchiette”, les “strozzapreti”, les “fusilli” et les “strascinate”. Les pâtes typiques de la Basilicate sont les “fusilli” aux fèves

Parmi les autres spécialités gastronomiques lucaniennes, il faut citer les fromages: la scamorza, la provola et la ricotta (fromage frais). La préparation du cacio-cavallo, un fromage qui doit son nom à la méthode d’affinage, les formes étant créées “à cheval” sur un bâton. Citons aussi le célèbre “pecorino de Moliterno”. 

Les trois vins les plus connus de la Basilicate sont “l’Aglianico”, un vin rouge qui a obtenu la reconnaissance de l’appellation d’origine contrôlée, puis le Moscato, un blanc pétillant et le Malvasia, typique vin de dessert.