Vous êtes dans Home / Découvrez l'Italie / Abruzzes / L'Aquila

L'Aquila

  • Choses à manger
  • Description
  • Choses à voir
  • Choses à faire

Saveurs liées à la terre et à la tradition paysanne, tels sont les produits typiques de L’Aquila. Le premier d’entre eux, la truffe scorzone estivale blanche et les saucisses de porc.
Le plat traditionnel est l’agneau à l’étouffée (incapocchiato). Dans le passé, manger de la viande était un évènement spécial qu’il fallait cacher des voisins, ainsi les paysans cuisinaient l’agneau sans épices, dans une casserole couverte par une autre pour ne pas diffuser les arômes. Les temps changent mais cette recette est restée la même. Les fromages sont les points forts de la cuisine traditionnelle régionale, comme le pecorino et le marcetto, un fromage de brebis affiné, refermenté avec le lait, dont la vente est interdite. Il est donc consommé seulement par les familles locales.

Parmi les aromates les plus célèbres on notera le safran de L’Aquila. 
Parmi les plats typiques de pâtes et de viande de la Province on trouvera, les maccheroni à la chitarra, les gnocchis au fromage et aux œufs (gnocchi cacio e uova), pour les premiers; et le rôtis d’agneau, le chevreau, l’agneau au fromage et œufs (agnello a cacio e uova) pour les seconds. 
Les vins symbole de la province sont le Montepulciano d’Abruzzo et le Trebbiano d’Abruzzo. Pour ce qui concerne les desserts citons les dragées de Sulmona, les Ferratelle (gaufrettes douces à base d’œuf et anis), le Castagnaccio et le Torrone au chocolat, typique de L’Aquila. 

Sans débouchés sur la mer, la province de L’Aquila se trouve au cœur de la région des Abruzzes, entourée par les provinces de Teramo (au nord), Pescara e Chieti (à l’est), par le Molise au sud-est et le Latium à l’ouest. 
Parmi les quatre provinces des Abruzzes, celle de L’Aquila est la plus vaste et la seule n’ayant pas d’accès à la mer. 
Sa vastitude même, multiplie la variété des us et coutumes, histoire et dialectes, tous unis par un fil conducteur. Les différences sont telles que les deux communes principales, Avezzano et Sulmona, demandent leur autonomie depuis longtemps, pour devenir ensuite deux provinces. 

Le territoire de L’Aquila est pour la plupart montagneux et cache des paysages fascinants, plongés dans quiétude des villes et villages pittoresques accrochés aux reliefs ou allongés sur les hauts plateaux ou dans les vallées. Une succession d’images qui ravit le spectateur et change continuellement avec le cadre naturel. L’histoire de la province coïncide avec celle de sa région, sauf pour la vie religieuse du XVe siècle, époque où la voix des Saints franciscains commença à s’élever sur la Province. 
Les villes appartenant au territoire n’avaient pas été touchées par la modernité jusqu’au tremblement de terre du 2009, qui a pratiquement complètement détruit L’Aquila, au centre de la vallée de l’Aterno dominée par le Gran Sasso. Actuellement, les travaux de reconstruction sont en cours. 
Cette province compte un immense patrimoine naturel, en commençant par le Parc National des Abruzzes, Latium et Molise, le plus ancien d’Italie.

La province de L’Aquila compte 13 communes (sur 108 municipalités au total) qui font partie des "Bourgs les plus beaux d’Italie", Castel di Monte et Navelli en sont deux exemples. Parmi les trésors naturels de cette province, outre le Parc National des Abruzzes, il y a le Parc National de la Maiella, où se trouve le mont Amaro (2.795 m), deuxième sommet des Apennins et le Parc Régional Sirente-Velino, où coule le fleuve Aterno, considéré comme le plus froid d’Italie. Enfin, il y a la Réserve Naturelle "Zompo lo schioppo", qui héberge la cascade la plus fascinante des Apennins. 

Dans la ville de L’Aquila, appelée la Florence des Abruzzes ou Salzbourg d’Italie, dès les premiers jours suivant le séisme du 2009, ont commencé les travaux de sécurisation et de restauration des édifices et des monuments. 
La ville de Sulmona, patrie du poète latin Ovide, est riche en monuments et œuvres d’art, c’est aussi une pépinière florissante d’activités artisanales. 
La ville est célèbre pour la production de dragées. Castel di Sangro, aux limites méridionales de la province est dominée par la Collégiale de l’Assomption, perle de l’architecture du XIe siècle, composée de deux portails, l’un de style Renaissance, l’autre roman. Tagliacozzo, qui s’étend sur les pentes du mont Bove, est célèbre pour ses demeures segneuriales. L’art du territoire mêle les vestiges d’anciens temples païens à d’anciennes villes romaines pétries de traditions religieuses liées à la terre, il en est ainsi des complexes monumentaux bénédictins de la période romane: l’église de S. Pietro di Alba Fucense, qui fut construite sur les ruines d’un temple païen est caractérisée par ses mosaïques du XIIIe siècle; l’église de S. Maria in valle Porclaneta di Rosciolo, au pied du Velino, et le complexe monumental de S. Maria et S. Pellegrino di Bominaco, sur le haut-plateau de Navelli. 
A voir également la Cathédrale de S. Pelino à Corfino. 
La beauté de l’art s’harmonise parfaitement avec la beauté des vallées, des monts et des hauts plateaux. On recommande une visite des plateaux de Campo Imperatore du Gran Sasso, à quelques kilomètres de L’Aquila et le haut plateau du Sirente-Velino. La ville de Scanno mérite aussi une visite, pour admirer son lac et ses célèbres Gole del Sagittario et de l’Aterno. 

Ce sont les trésors artistiques et les paysages magnifiques qui attirent à L’Aquila des milliers de touristes du monde entier. Les amoureux de la nature ne peuvent pas manquer la visite du Parc National des Abruzzes, Latium et Molise où l’on peut découvrir les différentes espèces animales sauvées de la disparition: le loup des Apennins, le chamois des Abruzzes, le fameux Rupricapra Ornata le plus beau du monde, l’ours marsicain.
Il s'agit d'un véritable paradis pour les passionnés de photographie.
Les musées de l’Aquila et Avezzano, les ruines romaines de Corfinio et Alba Fucens, le château et le musée de Celano sont absolument à visiter. Sans oublier les sanctuaires, les places et les bourgs de Tagliacozzo et Scurcola Marsicana, des lieux riches en histoire évoquant la rivalité entre les Souabes et la Maison capétienne d'Anjou-Sicile, qui arrivent à décrire l’importance des ordres ecclésiastiques par rapport à la vie sociale et politique durant le  Moyen-Âge.

La Province offre également la possibilité de pratiquer de nombreux sports hivernaux, en premier lieu le ski de fond ou alpin, les pistes de Campo di Giove, Campo Felice, Campo Imperatore, Ovindoli et Scanno étant les plus connues. La variété et la richesse du territoire en font le lieu idéal pour la randonnée, le jogging et les excursions à cheval. De nombreux touristes en profitent pour faire des promenades à vélo et VTT dans les vallées et sur les pentes de la Province. Les connaisseurs arpentent les bois à la recherche de champignons épigés et de truffes à cuisiner ensuite sur place. 
Il ne faut pas manquer les nombreuses fêtes et manifestations folkloriques que la province de L’Aquila propose. Ce sont des événements riches en histoire et tradition, qui vous permettent aussi de déguster de nombreux plats typiques locaux.