Site officiel du tourisme en Italie

Le tour du Parc National des Abruzzes

À vélo au cœur du Parc National des Abruzzes

211 Votes | Moyenne: 1 sur 5

#
  • Longueur: 24.0 km
  • Étapes: 1
  • Durée conseillée: 1 Giorno
  • Moyens conseillés pour se déplacer: Bicyclette, Cheval

Auteur: Associazione Bike 99

Départ-arrivée: Centre historique de Pescasseroli (AQ), 1150 mètres d’altitude.
Dénivelé: 1200 mètres
Altitude Maxi: 1658 (Sanctuaire du mont Tranquillo)
Altitude Mini: 1150 (village de Pescasseroli)
Temps: 2h50
Distance: 24 Km
Difficulté moyenne en descente: de type randonnée (brèves parties difficiles)
Difficulté moyenne en montée: de type randonnée
Pourcentage cyclable: 95% (en montée à 100%, en descente à 90%)
Pourcentage du parcours sur fond naturel: 85% sur route en terre, 6% sur route goudronnée, 9% sur l’herbe.
Cartographie:  Carte des Sentiers Gran Sasso D'Italia-CAI (échelle 1:25000); Carte Topografique Régionale IGM (1:25000), cadrant 152-II NO

Le départ s’effectue du palais communal de Pescasseroli, à une altitude de 1150 mètres, en laissant derrière vous le centre historique pittoresque du village. Restez à droite et parcourez 1 kilomètre environ de route goudronnée pour prendre ensuite une route qui relie Pescasseroli au sanctuaire du mont Tranquillo.
Cette même route monte doucement sur six kilomètres, puis vous arriverez sur un élargissement en pleine nature dans cette partie fascinante du Parc National des Abruzzes. De là, continuez à pédaler en affrontant des montées avec plusieurs virages et après trois kilomètres environ, vous arriverez au Sanctuaire du mont Tranquillo à 1658 mètres d’altitude.
Vous pourrez vous restaurer et profiter du panorama splendide que la nature vous offre puis remontez en selle pour continuer votre randonnée. Descendez en prenant les virages qui vous ont conduit au sommet et, peu avant de rejoindre l’élargissement situé plus en aval, tournez sur votre droite en continuant à descendre sur un chemin charretier.

Pédalez le long de la Macchia delle Gravare pour arriver dans la commune de Opi, dans le hameau de Macchiarvana, où vous découvrirez les parcours du ski de fond les plus fréquentés et appréciés dans cette zone des Apennins.
après avoir parcouru une partie de ces mêmes parcours, quittez la route en terre et prenez un sentier à la difficulté moyenne qui, en descendant vers la vallée, vous mènera vers d’immenses prairies vertes où il est très facile de rencontrer de grands troupeaux de chevaux au pâturage. Prenez de nouveau un chemin charretier qui vous conduira dans l’agglomération où, en parcourant les innombrables ruelles, vous pourrez apprécier les beautés architecturales de ce magnifique village, en plein cœur du Parc National des Abruzzes.

  • Longueur: 24.0 km

#

km 7.7

Pescasseroli

41.808 N - 13.790 E

Localité dédiée aux vacances et aux sports d’hiver.

La direction du Parc national des Abruzzes, du Latium et du Molise, le Musée d’histoire naturelle et le Zoo-giardino (zoo-jardin) y sont installés.

L’église paroissiale du XVe siècle abrite un beau chœur en bois de style baroque et une croix processionnelle du XVe siècle. C’est de cette ville qu’est originaire le philosophe Benedetto Croce.

#

km 16.3

Santuario di Santa Maria di Monte Tranquillo

41.760 N - 13.762 E

#

Opi

41.781 N - 13.830 E

Opi est une commune de 400 habitants environ dans la province de l'Aquila, à 1250 mètres d’altitude. Elle fait partie de la Communauté de montagne Alto Sangro et Altopiano delle Cinque Miglia et du Parc national des Abruzzes, du Latium et du Molise.

Le nom Opi dériverait de "Ope", c’est-à-dire la déesse de l’abondance. Le village a des origines antiques comme en témoignent les vestiges qui y ont été découverts. À la frontière entre le territoire des Marses, des Volsques, des Péligniens et des Samnites, il fut le théâtre de nombreuses batailles. Opi présente également une origine médiévale et appartint, au fil du temps, à différentes familles : les d'Avalos, les d'Aquino et les Serafino.

À voir l’église de Santa Maria Assunta (Assomption de Sainte Marie) du XIIe siècle, la chapelle de San Giovanni Battista (Saint Jean Baptiste) du XVIIe siècle. Le musée de l’aire faunique du chamois attend les passionnés.